Ayaas ancien logo  

Entre l'Orient et l'Afrique

Fianarantsoa 23 juin 2004

Paroisse st Eugène de Mazenod Fianà

Le peuple malgache est unique en son genre, toujours à mi-chemin entre l'Orient et l'Afrique, et avec une culture elle aussi unique. Mais il n'est pas facile d'en dessiner les contours, surtout pour un touriste mal préparé, car à Madagascar rien n'est linéaire, logique, essentiel. Très habile à cacher sa pensée derrière un sourire, quand on interroge un malgache il répond en disant non pas ce qu'il pense mais ce qu'il lui semble plus opportun de dire afin de faire plaisir à son interlocuteur. Gentil et gai, il devient timide et peureux face à la brutalité... Il affectionne le chant, la musique et la danse... Son coeur est un étrange labyrinthe: lorsque l'on croit avoir compris quelque chose, tout à coup un fait, un mot vous désarçonnent à nouveau: la complexité typique de l'orient. (Luciano Nervi, Velar)

Le soleil se lève à Masomeloka

Tamatave 17 juin 2004

Les 18 tribus de Madagascar
A la fin de l'an 1500, avant l'arrivée des navigateurs portugais, le peuple malgache a déjà la pleine maîtrise de l'ïle en se subdivisant en grandes tribus, au mieux en groupes ethniques.

  • Au nord, les Antankarana, "les habitants des rochers"
  • A l'ouest, les Sakalava, "ceux qui habitent les longues vallées"
  • Sur les hauts plateaux, les Mérina, "ceux des hauteurs" et les Betsileo, "les invincibles"
  • Dans la forêt donnant vers l'est, les Tsimihety, "ceux qui ne se coupent pas les cheveux", les Sihanaka, ceux des marais", les Bezanozano, "ceux qui ont de nombreuses petites tresses", les Tanala, "ceux qui habitent les forêts"
  • Sur la côte se trouvent les Betsimisaraka, "ceux qui ne se séparent pas", les Antambahoaka, "ceux du littoral", les Antefasy, "ceux qui vivent dans les sables", les Antesaka, "ceux qui viennent de Sakalava"
  • Au sud les Bara, (un nom qui vient du verbe bantou kuba, voler), les Mahafaly, "ceux qui jettent le mauvais sort", les Antandroy, ceux de la forêt d'épineux", les Antanosy, "ceux de l'ïle"
  • Il y a ensuite des sous-groupes très importants. C'est le cas des Vezo, de l'ethnie des Sakalava. Ils habitent la région de Toliara (TTuléar). C'est une population de pêcheurs. Les Zafimaniry, sont un autre sous-groupe important des Betsileo et vivent dans la région de Ambositra. Ils sont peu nombreux mais ils excellent dans l'art de sculpter le bois.

Certains de ces groupes, trois particulièrement, sont d'origine arabe ou arabisante: Antambahoaka, Antemoro et Antanosy. Les Bara sont d'origine africaine. Les autres sont métissés. Les malais les plus purs sont les Mérina et les Betsileo.
(Luciano Nervi, Velar)

Antananarivo 8 juin 2004

Ches les OMI Tanà

Bonjour de Tana, Madagascar où je suis arrivé dimanche 6 juin comme prévu, pour rencontrer nos confrères. J'ai quitté la ville éternelle la veille à 19h35 afin d'éviter l'agitation de Paris CDG surtout quand on est en transit. Après 1h40 de vol AF et 30 minutes de formalités et de navette, je me suis vu en chambre d'ETAP HOTEL pour y passer la nuit, le temps aussi de suivre les manifestations du 60e anniversaire de libération.

Le lendemain, 6 juin, le vol AF est parti avec une heure de retard puisqu'il fallait attendre d'autres passagers en correspondance. Puis nous sommes partis pour un vol de 10h10 de durée, soit une distance d'environ 8800 km. Tout s'est bien passé, sommes arrivés à Antananarivo où il faisait 13°C (c'est l'hiver) à 22h30 (heure locale: GMT+3.00). Les deux confrères qui m'attendaient n'ont pas perdu leur patience malgré le froid.

Ma première impression de cette grande Ile que je découvre pour la première fois, c'est qu'il y a beaucoup de montagnes à Tana, plusieurs tribus malgaches, plusieurs dialectes qu'on peut facilement distinguer par le visage des habitants... Il paraît que c'est le début du paradis!

Notre jeep étant en réparation depuis ce matin, la tournée en régions qui débuterait ce mardi 8 juin n'aura lieu que demain mercredi! Première étape de notre itinéraire: Mahanoro, un voyage de 8 heures par bonne route. Voir la suite du programme ici. Certaines étapes prévues ne seront pas réalisées faute de route à cette période de l'année. Merci de vos prières. (ayaas)