Ayaas ancien logo  

Jeudi Saint 2005

Message de Marie-Louise et Roger GRUBER

Eucharistie
Nous fêtons aujourd'hui l'institution de l'Eucharistie et du sacrement de l'Ordre: deux sacrements intimement liés et vitaux pour la vie de tout chrétien catholique ou orthodoxe. Église ne nous rappelle-t-elle pas: "Sans prêtre, pas d'Eucharistie et sans Eucharistie plus Église."

Cher ami prêtre,

vous êtes pour nous un cadeau précieux que le Seigneur Jésus lors du dernier repas pascal pris avec ses apôtres nous livra avant d'entrer dans sa passion pour nous sauver sur la croix.

"Faites ceci en mémoire de moi..."

C'est pourquoi  Marie-Louise et Roger viennent vous présenter au nom des membres des Équipes du Rosaire du diocèse de Metz ainsi qu'en tant que laïcs associés aux Missionnaires Oblats de Marie Immaculée (Omi), Congrégation apostolique dans laquelle leur fils Vincent est prêtre, leurs meilleurs souhaits de

"BONNE FÊTE  sacerdotale"

Le monde a tellement besoin de vous pour nous enseigner l'amour et la tendresse de Dieu pour tous les hommes, pour chaque homme. Notre Pape, Jean-Paul II, vous le rappelle chaque année dans la lettre qu'il vous adresse.

 Et cette année elle revêt, à notre humble avis, un caractère prophétique, ne l'a-t-il pas écrite le 18 mars avec son corps souffrant lors de son séjour à l'Hôpital Gemelli de Rome. En voici quelques brefs extraits:

  • L'existence sacerdotale est "sauvée" pour nous sauver.
  • Le prêtre est quelqu'un qui, malgré les années qui passent, continue à rayonner la jeunesse, la "transmettant" aux personnes qu'il rencontre sur sa route.
  • Son secret se trouve dans la "passion" qu'il a pour le Christ. Saint Paul disait: "Pour moi, vivre c'est le Christ" (Ph. 1,21)
  • Un prêtre qui s'est laissé "convaincre" par le Christ (cf.Ph, 3, 12) convaincra plus facilement les autres de se décider de courir la même aventure.

A ce propos permettez-nous de vous citer ces paroles. Elles viennent de Jacques Loew , op et prêtre ouvrier

"Comment faire boire un âne qui n’a pas soif ? Comment faire boire un âne en respectant sa liberté ? Une seule réponse : trouver un autre âne qui a soif et qui boira longuement, avec joie et volupté, au côté de son congénère. Non pas pour donner le bon exemple, mais parce qu’il a fondamentalement soif, vraiment, simplement soif, perpétuellement soif. Un jour, peut-être, son frère, pris d’envie, se demandera s’il ne ferait pas bien de plonger, lui aussi, son museau dans le baquet d’eau fraîche. Des hommes ayant soif de Dieu sont plus efficaces que tant d’âneries racontés sur lui."

Et enfin : "Que le Seigneur, Dieu tout puissant en Amour, vous bénisse et vous comble de ses bienfaits, qu'il vous accorde toutes les grâces pour que votre ministère soit de plus en plus fécond, et, comme l'a dit l'évêque qui vous a ordonné, "qu'il achève en vous ce qu'il a déjà plus ou moins longtemps commencé."

Fraternelles salutations et union de prière

Marie-Louise et Roger GRUBER

1 Rue du Waldbach , 57 82  Lutzelbourg, Tél.: 03 87 25 34 16 - E-mail: rgruber@wanadoo.fr