Ayaas ancien logo  

 

V. POUR UNE VIE CONSACREE CHRISTOCENTRIQUE

Programme - Précédent

 

Dans un monde où tout le monde veut être comme "tout le monde" dans la manière de vivre, d'agir, de s'habiller…, la vie consacrée, avec toute la diversité de ses charismes, doit servir à l'édification de l'Eglise en étant un ferment dans ce monde.

Le charisme fondateur qui est l'expérience personnelle et intérieure d'une seule personne, et qui n'est pas à confondre avec le charisme de l'Institut, ne sera jamais répété, car il lui est singulier et propre. Cependant, les membres de l'institut ont le devoir de le développer, de l'intégrer et de le vivre au cours de l'histoire pour qu'il ne s'éteigne pas avec la mort du fondateur. D'où la nécessité de refonder le charisme conformément au temps et l'espace.

Mises à part de manière définitive pour la cause du royaume, la consécration totale par la profession des conseils évangéliques, les personnes consacrées trouvent leur force dans une vie d'intimité profonde avec le Christ. Leur union au Père, à l'imitation du Christ, est si forte et constitutive qu'elle transforme tout. Ainsi le relativisme moral qui est plus au courant de nos jours plus que jamais ne doit pas emballer les consacrés dans sa mouvance au risque de les perdre.

Pour ce faire, une formation de la conscience dès la formation initiale s'avère nécessaire pour un vécu des vœux dans un esprit de responsabilité, de liberté et de fidélité.

V.1. LE VECU DU CHARISME

CONSTAT

Il existe des situations où des congrégations sont appelées à s'unir, à faire fusion ou à former une fédération. Cela arrive à cause notamment de :

    1. Diminution des membres.
    2. Peur de disparaître.
    3. Manque de vocation.
    4. Sécularisation et conséquences négatives de la nouvelle éthique mondiale.
    5. Manque d'ouverture.
    6. Manque d'attention aux signes des temps.
    7. Manque de fidélité créative au Charisme.

MOTIVATIONS :

La volonté d'union, de fusion ou de fédération peut avoir comme raisons :

    • Souci de continuer les œuvres.
    • Redonner un nouveau dynamisme au charisme.
    • La compatibilité des charismes (voir leur origine commune).

IMPACT :

    • Frustrations.
    • En cas d'union, on s'enrichit mutuellement.
    • En cas de fédération, renforcement de l'esprit de collaboration.
    • Problème d'accueil, d'intégration et la nouvelle identité.
    • Pour l'Eglise locale, la peur mais aussi un KAIROS qui avertit les autres à ne faire attention.

V.2. PERSONNES CONSACREES EN DIFICULTES AFFECTIVES ET DE MAITRISE DE SOI

CONSTAT

    1. La présence dans nos communautés des personnes en crise et qui pose problème.
    2. Il y a des communautés qui se soucient de leur membres en difficulté.
    3. Des communautés ne sont pas toujours discrètes dans la manière de gérer les problèmes des personnes en crise.
    4. Le problème se pose et chez les gens en formation et chez les adultes.
    5. La communauté religieuse n'est pas la continuité de l'internat pour certaines personnes.
    6. Manque d'attention aux signes des temps

MOTIVATIONS

    1. Il est du devoir de la communauté de s'occuper des membres en difficulté affective.
    2. La nécessité de la personne en difficulté de s'accepter et de se laisser aider.

LIGNES D'ACTION

    1. Montrer de l'affection et de l'attention aux membres en difficulté et prier pour eux et avec eux.
    2. Ecouter les personnes et non les esclaves. Avoir de la discrétion.
    3. Orienter les personnes vers ceux qui peuvent aider à sortir de leur impasse.
    4. Former les personnes ressources pour suivre ces cas difficiles.
    5. Proposer dans nos communautés des moments de détente et de sport.
    6. Lorsque les conditions l'exigent, soumettre les personnes en difficulté à des thérapies appropriées

V.3. LA CRISE DE L'OBEISSANCE

CONSTATS:

    1. Problème de collaboration entre les membres.
    2. L'obéissance est souvent mal comprise du coté de l'autorité que des membres.
    3. Cela est dû soit à la volonté de s'accrocher au pouvoir soit par manque de confiance mutuelle et de respect.
    4. Les préjugés et les complexes ruinent les rapports entre les responsables et membres.
    5. Crise de valeur.
    6. Montée de l'individualisme, du radicalisme et du relativisme.
    7. Manque de modèle.
    8. Crise de la vie communautaire.

MOTIVATIONS

    1. Bonne marche de la communauté.
    2. Aider les supérieurs à bien amener leurs fonctions dans un climat de coresponsabilité, de dialogue et de compréhension.
    3. Recherche de la compréhension mutuelle.

LIGNES D'ACTION

LES SUPERIEURS

    1. Assumer la fonction comme un service.
    2. Avoir confiance en soi-même.
    3. Vivre les rapports avec les membres dans la foi.
    4. Soigner la formation.
    5. Le councelling.
    6. Introduire les cours sur les valeurs.
    7. Avoir l'habitude de dire la vérité.
    8. Dans les difficultés, chercher les raisons des incompréhension.
    9. Les nominations des personnes après consultation des membres de la communauté.
    10. Faire un bon discernement pour nommer les personnes en fonction qui conviennent à leurs aptitudes.
    11. Avoir de l'humilité.

DE LA PART DES MEMBRES

    • Coresponsabilité, dialogue et compréhension.
    • Ouverture, simplicité et honnêteté tout en évitant le dénigrement.
    • S'engager à croire en sa propre vocation et à l'autorité du supérieur.
    • Eviter les préjugés et des propos dénigrants à l'endroit du supérieur.
 


Programme - Précédent

Home

© ayaas.net, 24 août 2007 - Site perso de jbmusumbi, o.m.i. - Merci de vos précieuses suggestions