Ayaas ancien logo  

 

IV. VIE CONSACREE ET CULTURES CONTEMPORAINES

Programme - Précédent - Suivant

 

Alors que la recherche des voies et moyens pour construire une vie consacrée authentiquement africaine sans déroger à aucun des éléments essentiels de la consécration chrétienne pour ainsi résorber la crise d’identité dans une société elle-même en crise, voici que les personnes consacrées se trouvent, même en RDC et en Afrique, confrontées à un nouveau choc culturel sans doute plus dévastateur parce que se définissant dès le départ comme révolution culturelle mondialement normative. Refusant toute exclusion dont elle accuse par ailleurs la « culture moderne » essentiellement occidentale (en opposition à la culture traditionnelle africaine) et les cultures religieuses (comme le christianisme) et s’appuyant sur la cooptation de tous les laissés pour compte grâce à la prétention humanitaire qu’elle se donne, cette culture contemporaine s’appuie sur la « déconstruction », à savoir, la remise à zéro de toutes les manifestations de la culture connues jusqu’à nos jours (traditionnelle, chrétienne ou religieuse et moderne), cette nouvelle culture se base sur la tolérance du bien et du mal, mieux dit sur le dépassement de la catégorie morale du bien et du mal, et donc sur le dépassement du relativisme et de toutes les diversités au nom de la non discrimination. La seule valeur pérenne serait alors l’interculturalité. C’est la « Nouvelle éthique mondiale », attrayante pour tous et en tout cas pratiquement incontournable même pour ceux et celles qui tenteraient de la décrier.

Pour se faire valoir et crier haut et fort sur tous les toits du monde, la Nouvelle Ethique mondiale se sert des autoroutes de l’information, ce don de Dieu pour le monde de notre temps qui n’attend que être utilisée comme des talents que le maître donne à qui il veut avec la mission de les fructifier selon son projet.

Comment les personnes consacrées doivent-elles se positionner par rapport à la Nouvelle Ethique mondiale et à l’interculturalité et que doivent-elles faire pour ne pas leur laisser à elles seules le plein usage des communications sociales que l’Eglise reconnaît comme étant un excellent moyen pour évangéliser la culture mais aussi pour véhiculer la Bonne Nouvelle ?

IV. 1. A PROPOS DES ASPECTS DE LA NOUVELLE ETHIQUE MONDIALE

IV.1.1. CONSTAT

    1. Même dans la communauté, nous trouvons des gens qui tiennent à la tradition et à l’autorité et ceux qui soutiennent l’autonomie et la responsabilité partagée.
    2. La NEM promeut l’égalité de sexes.
    3. Dans le vécu des conseils évangéliques, nous remarquons :

    a. la liberté des relations par rapport au vœu de chasteté,
    b. le manque de simplicité par rapport à la pauvreté,
    c. la résistance par rapport à l’obéissance.

IV.1.2. MOTIVATIONS

    1. La tradition est quelque chose de dynamique.
    2. L’autonomie ne signifie pas indépendance et rébellion.
    3. D’où la nécessité de tenir compte du principe de subsidiarité.
    4. Ce qui ne peut se faire que dans le dialogue et la collaboration grâce auxquels on arrive à considérer l’autre comme une chance et non comme une menace.

IV.1.3. LIGNES D'ACTION

    1. Eduquer à la connaissance et acceptation de soi.
    2. Savoir faire confiance à l’autre dès la formation initiale.
    3. Savoir responsabiliser les autres.
    4. Tenir compte du principe de subsidiarité.
    5. Organiser dans nos communautés des sessions sur le leadership.
    6. Prendre le temps de réfléchir en communauté sur les effets de cette Nouvelle éthique mondiale.
    7. Etre prudent sur la proposition de partenariat avec certains organismes internationaux qui rallient leur champ d’action à la NEM.

IV.2. A PROPOS DE L'INTERCULTURALITE

IV.2.1. CONSTAT

    1. Le manque de dialogue et d’ouverture qui conduit au préjugé, à la catégorisation, au racisme et au tribalisme.
    2. L’ignorance et l’interprétation erronée des situations entraînent le refus d’acceptation des différences et le manque d’accueil.
    3. La constitution des petits groupes sont aussi à la base du favoritisme dans nos communautés.
    4. La recherche des intérêts personnels et l’égoïsme.

IV.2.2. MOTIVATION

    1. L’acceptation de l’autre comme chance et non menace.
    2. Apprendre à se connaître.

IV.2.3. LIGNES D'ACTION

    1. Acceptation de la diversité.
    2. Le partage du vécu.
    3. Respecter et valoriser la culture de l’autre : connaître la langue.
    4. Eduquer au respect de la différence.

IV.3. A PROPOS DES COMMUNICATIONS SOCIALES

IV.3.1. CONSTATS

    1. Nous remarquons dans nos communautés la présence des moyens de communication avec tout ce qu’ils ont comme implication telles :
      a. Le véhicule de message à une vitesse qui ne respecte pas notre style de vie.
      b. La mauvaise manière d’acquérir les outils de communication en dehors de toutes structures communautaires.
      c. La non existence des lignes téléphoniques fixes.
      d. Le non respect des moments de prière et de repos à cause de leur utilisation, surtout pendant les heures creuses.
    2. Les outils de communication nous aident pour l’évangélisation et à nous ouvrir à l’autre.
    3. Avec ces NTIC, le monde marche si vite, mais sans connaître où il va et l’Eglise doit aussi marcher avec lui.
    4. L’Eglise pour sa part, a la volonté de s’engager dans cette mouvance communicationnelle mais les moyens lui font défaut.

IV.3.2. Motivations

    1. Prise de conscience de cette nouvelle en sachant ce qu’il faut prendre et ce qu’il faut rejeter.
    2. Nous sommes convaincus que les valeurs évangéliques sont non négociables et que nous devons nous référer à la parole de Dieu comme appui.
    3. La nécessité d’évangéliser les médias.
    4. La nécessité de soigner la qualité de la formation à donner.
    5. La nécessité de promouvoir les nouvelles technologies en tenant compte de la morale chrétienne.
    6. Nécessité d’un discernement sur les nouvelles technologies en vue de faciliter la pastorale.

 

IV.3.3. LIGNES D'ACTION

Nous nous engageons à :

    1. Former et informer afin de parvenir à l’utilisation libre et responsable de ces moyens.
    2. Respecter les moments communautaires qui exigent le silence pour un approfondissement de notre relation avec le Christ.
    3. Avoir une Journée Sans Téléphone dans nos communautés qui sera consacrée à la réflexion et au partage sur l’utilisation de tous ces outils et nous rendre compte qu’ils sont des instruments au service de la mission apostolique et non quelque chose qui nous aliène.
    4. Vulgariser les moyens de communication dans nos communautés et dans nos milieux.
    5. Organiser un cours sur la communication sociale dans les maisons de formation.
    6. Préparer un Vademecum sur les moyens de communication sociale et pour l’usage de nos communautés religieuses.
    7. Encourager le partage des informations.

     

 

Quelques Eléments pour un Vademecum

CE QU’IL FAUT FAIRE

    1. Former à la conscience, à la responsabilité, à la critique, à la matière, à la liberté, à la discipline.
    2. Insister sur la formation et l’utilisation de ces moyens en tant que personnes consacrées.
    3. Subordonner l’utilisation de ces moyens de communication en faveur de la mission et de l’apostolat.
    4. Donner aux membres la possibilité de se former et de s’informer sur les nouvelles technologies d’information et de la communication.
    5. Favoriser l’échange et le dialogue autour de l’utilisation de ces moyens de communication.

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE

    1. Il ne faut pas interdire l’utilisation de ces moyens de communication sans explication, sans conscientisation et concertation et cela dans le but d’éviter l’hypocrisie et la jalousie entre les membres.
    2. Ne pas permettre aux membres d’acquérir ces moyens sans l’accord des responsables.
    3. Ne pas permettre et favoriser une utilisation abusive et irresponsable de la nouvelle technologie.

CE QUI EST LAISSE A LA LIBERTE ET A LA CONSCIENCE DE CHACUN

    1. La liberté et le droit de communication.
    2. La possibilité de gérer ces moyens de communication et d’en rendre compte.


Programme - Précédent - Suivant

Home

© ayaas.net, 24 août 2007 - Site perso de jbmusumbi, o.m.i. - Merci de vos précieuses suggestions