Logo AyaasBannière Ayaas

=/ Mbote RM 16.10.2010 /= Retour News

Une année sabbatique pourquoi faire?

L’heure de ‘l’après Chapitre général’ ayant sonné, je m’empresse de répondre surtout à ceux et celles qui, lors de nos débats autour de la récente Assemblée générale des Oblats, m’interrogeaient sur mon avenir. Avant de solliciter une nouvelle obédience, je voudrais prendre une année sabbatique, comme tant d’autres membres du Conseil sortant. Cette indispensable période de recul me permettra, à la fois, de me refaire et d’acquérir de nouvelles connaissances ou mieux, je l’espère, la maîtrise des techniques avancées du Web moderne, avant de me relancer pour la mission qui me sera confiée par mes responsables.

Selon Wikipedia.org, «une année sabbatique est une période prolongée, généralement d'une année, dans la carrière d'un salarié, durant laquelle son contrat de travail est suspendu, ce qui lui permet de se consacrer à toute activité de son choix, écrire, voyager, ou tout simplement se reposer (…) L'expression est aussi utilisée dans les milieux estudiantins pour parler de la période de congé et/ou de voyage que prennent les jeunes avant ou pendant les études». Peut-être avons-nous la même conception de l’année sabbatique. Les objectifs diffèrent d’une personne à l’autre.

bureau boscoAprès mûres réflexions et long discernement sur trois possibilités, je retiens un seul projet, à savoir suivre la formation online: Webmaster pro. La motivation qui m’anime est la suivante: «un amateur qui exige que sa page Web ait un "look" professionnel et corresponde aux normes et au niveau actuels - donner à mon site un aspect non seulement pro, mais aussi individuel - le "rêve" d'un site agréable, efficace, joli et "original" en même temps». Je pourrai y arriver au prix de quelques mortifications.

Le premier objectif de cette formation est de «fournir aux futurs "maîtres" de l'Internet ces connaissances de haut niveau dont ils ont besoin pour créer et gérer des sites d'une qualité digne d'un Net européen basé sur la modernité et le professionnalisme». Bref, la formation Webmaster pro forme des professionnels qui souhaitent vraiment se mettre à leur propre compte ou, alternativement, devenir chef d'équipe dans une grande entreprise.

Quant au contenu du programme, il convient de surfer aisément sur Webuniversum. Très intéressants sont les cinq différents niveaux de formation Webmaster pro. Le niveau 1 traite des bases de la programmation Internet telles que le language HTML, l'emploi des CSS ou l'introduction dans la nouvelle technique des téléphones portables WAP. Au niveau 2, l'étudiant accède aux "finesses" de la programmation Web. Tandis que le niveau 3 transmet déjà une grande partie de ces connaissances qui distinguent le véritable Webmaster d'un programmeur capable de construire une page.

Avec le niveau 4 déjà très spécialisé, l'étudiant apprend à maîtriser les procédés "server pages" JSP et ASP. Enfin, le niveau 5 aboutit au diplôme du Webmaster pro (après un examen adéquat). A ce moment, l'étudiant est en mesure de créer et de gérer toutes sortes de site Web, d'employer tous les langages nécessaires pour le traitement professionnel de pages commerciales ou de diriger les "mobil-" et les e-commerces. Son diplôme fait de lui un Technicien Internet.

Mon ambition, Dieu aidant, est de réaliser ce fascinant projet en Italie, dans une communauté oblate. Le grand avantage de la formation online, c’est que l’étudiant est seul à décider de son rythme de travail, du nombre des heures qu'il consacre à une séance de travail et de la vitesse de son progrès. Il fait corriger ses exercices et ses projets par son Webmaster personnel, un homme "réel" qui communique avec lui en direct, par le biais d'un module de chat. A condition d’avoir un bon ordinateur et une bonne connexion à Internet.

En d'autres termes, «Les étudiants online travaillent chez eux, devant leur propre ordinateur. Pendant qu'ils étudient leurs leçons, programment leurs essais, réalisent leurs exercices et leurs tests ou se consacrent à la création de leurs projets persos, ils n'ont jamais besoin de se déplacer (…)Personne n'est obligé de se soumettre à un niveau ou à un esprit "de classe" susceptible de freiner ses progrès: chacun avance suivant son propre rythme, accompagné et entouré par le système didactique développé spécialement pour cette forme nouvelle de l'enseignement». A plus sur le Net!

(ayaas)

Etole
Ball© ayaas.net, 24 août 2007 - Site personnel de jbmusumbi, o.m.i. Merci de votre précieuse collaboration