Logo AyaasBannière Ayaas

=/ Mbote RM 9.05.2010 /= Retour News 

Merci vers la fin d’un mandat administratif

Temps de remerciements

«Il y a un moment pour tout et un temps pour toute chose sous le ciel» (Ecclésiaste 3, 1). La fin du mandat de notre conseil général étant imminente, nous voulons exprimer notre sentiment de gratitude envers toutes les personnes qui nous aident à accomplir notre mission et à garder le sourire malgré nos multiples frustrations. «L'ingratitude la plus odieuse […] est celle des enfants envers leurs pères», disait le moraliste Vauvenargues.
‘Merci’. Tel est, en effet, le mot le plus souvent entendu au cours de notre session qui se tient à Rome du 19 avril au 14 mai, la dernière «full session» de la présente administration générale des Oblats de Marie Immaculée. Il est donc normal que nous profitions de cet instant pour dire merci, témoigner quelque reconnaissance à beaucoup de gens pour leur soutien et rendre grâce à Dieu pour son souffle de vie.

Session plénière

Que dire de nos travaux en plénière durant ces deux dernières semaines? Outre le travail principal en comités internes, nous avons prorogé pour un an le mandat du supérieur de la maison généralice, padre Gilberto Piñon, et nous sommes entretenus avec le Commissaire du Chapitre général, le père David Kalert, sur les préparatifs du Chapitre avant de nous rendre au monastère des Sœurs clarisses à Fara Sabina, au nord de Rome. Les trois jours (29 avril – 2 mai) vécus dans le recueillement de ce cadre spirituel, nous ont permis de nous écouter mutuellement en partageant non seulement les joies et les peines de notre ministère mais aussi nos perspectives d’avenir. Il régnait un silence absolu dans nos chambres – on aurait entendu une mouche voler.

LepageAprès ces trois jours à l’écart, nous avons continué la session en examinant plusieurs autres dossiers, entre autres, les minutes du comité postcapitulaire sur le gouvernement, le projet de restructuration en Amérique latine, les nouvelles Normes générales de la formation oblate, la suite des rapports personnels, la nomination du provincial de la province du Cameroun, le père Cornelius Ngoka (2e triennat).

Nous avons rencontré les confrères responsables de tous les services de l’Administration générale. Cet exercice a permis de prendre davantage conscience des lacunes de nos relations interpersonnelles et de notre système de communication. Personnellement, je n’oserais pas dire ce qui se fait concrètement dans la plupart des services car je n’ai pas le temps de les visiter pendant nos sessions. Cela ne m'empêche pas de constater que la chaise est parfois vide! Nous avons rencontré aussi les Sœurs dominicaines qui travaillent chez nous pour leur exprimer la même reconnaissance en présence de leur Mère générale. Vers juin la communauté leur dira officiellement au revoir après avoir accueilli leurs remplaçantes.

Evénements

En communauté, nous avons eu le grand plaisir d’accueillir un nouveau Docteur: le père Alan Charles Henriques de la province de Natal (South Africa). Il vient de défendre sa thèse en Histoire de l’Eglise à la PUG (Pontificia Università Gregoriana). En outre, notre communauté a offert l’hospitalité à quelques Mères générales qui, du 7 au 11 mai, participent à l’assemblée de l’UISG (Union internationale des supérieures générales). Parmi elles signalons la présence de la Mère générale des Sœurs de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus de Kinshasa est parmi les six qui logent dans notre communauté. Environ 800 supérieures réfléchissent sur la vie religieuse aujourd’hui!

Enfin, nous nous sommes réjouis ce samedi 8 mai avec la communauté du scolasticat international pour l’ordination diaconale de 4 scolastiques: Anton Shivantha Waas, Jesu Ramesh Warnakulasuriya Don (Sri Lanka), Grzegorz Nowak (Pologne) et Elio Dennis Lopez Paredes (Peru), par l’imposition des mains de Cardinal Antonio Canizares Llovera, Préfet de la Congrégation pour le culte divin. Nos vidéos de la célébration sous peu... A plus sur ayaas.net!

(ayaas)

Etole
Ball© ayaas.net, 24 août 2007 - Site personnel de jbmusumbi, o.m.i. Merci de votre précieuse collaboration