Ayaas ancien logo  

mbote bonjour hi

Retrouver nos Archives

Rome 3.09.2006 - Rendez-vous sur la montagne de Fara Sabina

Fara Sabina

La vie reprend son cours normal à via Aurelia 290. L'équipe du conseil général est au grand complet pour la session plénière du 4 septembre au 3 octobre.

Comme d'habitude en septembre, la session s'ouvre avec une semaine de retraite prêchée, cette fois-ci, par Frank Santucci, animateur du charisme oblat.

Elle a lieu dans le magnifique cadre du monastère des surs clarisses situé sur la montagne de Fara Sabina, au nord de Rome.

Comme les apôtres, nous avons profondément besoin d'aller à l'écart avec le Maître pour lui rendre compte de nos vies personnelles et de notre mission commune.

Nous avons surtout soif d'écouter sa parole et de nous laisser guider par les inspirations du Saint-Esprit dans le choix prophétique des moyens d'accomplir efficacement le mandat du Chapitre général.

Je penserai à chacun et à chacune de vous dans mon humble prière. Puis-je compter aussi sur la vôtre.

Chapelle du monastère des Clarisses

Rome 24.08.2006 - J'ai quitté Kinshasa dans la confusion

Salut de la ville éternelle où je suis arrivé sain et sauf! Parti de Kinshasa le lundi 21 août, sous des tirs à l'arme lourde, avant la fermeture de l'aéroport international de N'djili, j'ai passé 24 heures de transit à Addis Ababa, Dieu merci, aux frais d'Ethiopian Airlines. Si moi j'ai eu la chance de sortir de la RDC en ce jour de confusion, notre Supérieur général en visite au Congo n'a pas pu prendre son vol d'Air France le mardi 22 août. En arrivant ici à Rome hier avant-midi, grande était ma joie d'apprendre que la situation était calme à Kinshasa, où la circulation reprenait progressivement. La capitale de la République démocratique du Congo (RDC) a vécu trois jours de violences entre les partisans du président Kabila et ceux du vice-président Bemba.

A dire vrai, je n'étais pas sûr de quitter le pays ce lundi, comme prévu. La veille, 20 août, la population congolaise vient de connaître tard la nuit les résultats provisoires de l'élection présidentielle du 30 juillet. Il y aura un second tour qui opposera le président sortant Joseph Kabila à Jean-Pierre Bemba. La proclamation de ces résultats par la Commission électorale indépendante, CEI, est retardée plusieurs heures à cause de la confusion qui règne à Kinshasa: des tirs à l'arme lourde retentissent dans la ville.

Devant le petit écran, rien à craindre dans ce pays où les gens détruisent facilement le peu qui existe. Les dispositions sécuritaires ont été prises afin de maîtriser le mécontentement éventuel de certains candidats malheureux. Accepteront-ils humblement et dans un esprit démocratique la défaite? Telle est la principale question qui se pose davantage en cette nuit électorale. Voici la chronologie des événements par le chef d'État-major général des forces armées congolaises.

 

Tam-tam congolais

Que dire de mon séjour au pays? Après mes trois semaines de repos en famille, j'ai participé aux célébrations jubilaires à Idiofa. Les missionnaires Oblats ont accompli 75 ans de présence au Congo. Il y a eu beaucoup d'activités culturelles et de nombreux participants entre le 10 (messe d'ouverture) et le 13 août (messe de clôture). Les fidèles des paroisses (7) desservies par les Oblats aux diocèses d'Idiofa et de Kikwit ont participé très activement à toutes les manifestations, en présence du Supérieur général des Oblats, Guillermo Steckling, de plusieurs anciens missionnaires belges, de Mgr Louis Mpasi, évêque émérite d'Idiofa, de Mgr Louis Nzala, évêque de Popo et Administrateur d'Idiofa, et de plusieurs autorités civiles et militaires.

Nos coeurs ont vibré au rythme du tam-tam africain joué par un garçon de 12 ans. Les talents ne manquent pas malgré l'avenir parfois incertain.

Dans son adresse, Mgr Louis Nzala a solennellement invité les Oblats à réaliser à Idiofa aussi les oeuvres qui font leur fierté à Kinshasa et à Kikwit.

Quant à mon anniversaire de naissance, enfin, je l'ai célébré dans la plus grande discrétion et simplicité, le 18 juillet, à Idiofa. Il en sera de même avec l'anniversaire sacerdotal le 17 août (20 ans). Le plus important était de rendre grâce au Seigneur pour le don de la vie. Merci de vos nombreux signes de vie surtout de vos prières.

Mgr Louis Mbwol (g) et Mgr Louis Nzala (dr)

Avec plaisir je partage les souhaits de Marie-Louise et Roger (Fr).

JOYEUX ANNIVERSAIRE, cher Jean Bosco et bonnes vacances!

C'est en visitant le site "Ayaas" que nous avons appris qu'en ce mardi tu fêtais tes 50 ans. Aussi nous venons te chanter en coeur "a happy birthday to you". Nous sommes de tout cur avec toi et nous nous réjouissons en ce jour de fête; en pensée nous nous transportons à Kinshasa où avec ta parenté, tes confrères oblats et d'autres amis tu célèbres cet événement.

Nous continuons à prier quotidiennement pour que le Seigneur te bénisse, te donne toutes les grâces pour accomplir la noble mission qu'il t'a confiée au service de la Congrégation des Missionnaires Oblats de Marie Immaculée pour nos frères et soeurs d'Afrique et de Madagascar, surtout les plus pauvres et  les plus démunis.

Grâce aux nouvelles sur ton site nous nous tenons au courant de tes activités oblates. Nous sommes tellement heureux d'avoir pu connaître et vivre cette amitié profonde avec toi grâce à saint Eugène de Mazenod et le net. C'est merveilleux ce que le Seigneur a fait pour nous. Fraternelles et oblates salutations. (Marie-Louise et Roger)

Oblats à Ifwanzondo
Assemblée OMI Ifwanzondo 14 août
Spectacle masques pende
Idiofa
Minganzi, spectacle masques pende à Idiofa
Gloria aux ordinations d'Idiofa
Masques pende

Fleurs Procure st Eloi

Kinshasa 12.07.2006 -

Bonnes vacances à chacun et chacune!

Après le séjour en Afrique du sud et Namibie, au Cameroun et Nigeria, me voici rendu au pays natal pour des vacances d'été. Cette fois-ci, le voyage m'a réservé quelques mauvaises surprises.

Je pense précisément à ces multiples démarches pour le visa namibien, à cette nuit passée à l'aéroport de Port-Harcourt pour des raisons de sécurité, à ce taxi qui a pris feu entre Orlu et Jos (Nigeria), à ce vol Air Service annulé à la dernière minute à Garoua, à ce vol Hewa Bora raté à Douala, à ce Bus en panne entre Douala et Yaoundé, en pleine forêt et en pleine nuit, à ces déboires de santé à Yaoundé (Cameroun) le jour même de mon départ, etc.

Ces mésaventures ne me font pas oublier la joie d'avoir rencontré mes confrères partout où rayonne le charisme de saint Eugène de Mazenod. Il consiste essentiellement à évangéliser les pauvres surtout les plus abandonnés. Les pauvres sont de plus en plus nombreux ici en Afrique. Je n'oublie pas non plus l'accueil chaleureux parmi les leaders d'un comité paroissial au Nigeria.
Procure st Eloi
Chose évidente, l'Afrique est sous-développée. Mais les habitants sont simples et savent accueillir et partager le peu qu'ils possèdent. J'en suis de plus en plus convaincu.
Ben'Awis Kabongo Benopît

A Kinshasa où je suis rendu, le coeur bat au rythme d'élections tant attendues. Le 30 juillet sera certainement un jour historique pour ce pays rongé par l'instabilité politique. Le temps est beau en cette saison sèche. Le soleil ne se voit presque pas et il fait moins chaud qu'en saison pluvieuse. Cela m'a permis de faire le déménagement de ma base. Je viens de quitter la communauté oblate de Limete pour celle de la procure saint Éloi, quartier Bon marché, commune de Barumbu. La procure m'offre un cadre de travail assez agréable mais je dois apprendre à m'habituer aux bruits de ce quartier.

Bonnes vacances à chacun et chacune! Je le dis de tout mon coeur, afin que le Maître de la vie vous comble de ses bienfaits. Le père Benoît Kabong Ben'Awis, missionnaire en Corse, France, vient de rentrer au pays (photo à gauche).

J'en ai besoin, moi aussi, à la fin de ces derniers jours de stress et de frustrations. Je serai en famille, à l'intérieur du pays, du 15 juillet au 15 août. J'en profiterai pour participer aux célébrations jubilaires de la province oblate du Congo à Idiofa, du 8 au 13 août. Les Oblats continuent de célébrer les 75 ans de leur présence au Congo. Leur Supérieur général sera au rendez-vous.

Enfin, un autre événement à fêter le 18 juillet, pas n'importe lequel. Dans le silence de mon coeur, je louerai le Seigneur pour mes 50 ans d'âge. Eh oui, la vie est un don précieux. Merci de joindre votre voix à la mienne pour chanter "Rendez grâce au Seigneur car Il est Bon, éternel est son Amour".

Doebra, Namibia

Yaoundé 20.06.2006 - Salutation du Cameroun où je suis rendu depuis le 17 juin 06, en provenance de Windhoek, Namibie! Cette petite pause au pays de Biya m'a permis d'obtenir ce mardi le visa d'entrée au Nigeria, ma prochaine destination. Il n'a pas été facile de recevoir celui de Namibie faute de consulat à Rome. Après plusieurs contacts, Paris et Pretoria m'ont prié de m'adresser à Windhoek. Dieu merci, je l'ai reçu par fax la veille de mon voyage grâce à l'intervention efficace de nos confrères oeuvrant dans le pays.

La visite de Namibie a été précédée par la participation à la Conférence régionale oblate à Johannesburg. Les Leaders oblats d'Afrique et Madagascar ont réfléchi, entre autres, sur le ministère auprès des jeunes et sur la réponse au défi du sida. C'était aussi l'occasion de se pencher sur les préparatifs de la rencontre intercapitulaire. Elle aura lieu en Afrique du Sud, en octobre 2007.

Cette seconde visite en Namibie avait pour but de consulter nos confrères en vue de la nomination d'un nouveau provincial. Arrivés en 1896, les premiers missionnaires Oblats de Marie Immaculée donnèrent naissance à l'église catholique romaine en Namibie.

Positivement. La Namibie est un pays démocratique et paisible basé sur le principe de réconciliation nationale et de tolérance. Bonne infrastructure : installations sanitaires, écoles, routes, services des eaux, électricité et subventions pour les personnes âgées. De plus, la Namibie est un membre de la SADEC, une organisation qui vise le développement et l'amélioration du niveau de vie des gens dans la région sud africaine.

Négativement. Influence du matérialisme, écart croissant entre les riches et les pauvres. Conséquence : moralité basse, destruction de la vie de famille, corruption, abus contre les droits humains, népotisme et manque d'esprit de service. Société ravagée par le Sida (25% de HIV/AIDS), le chômage (40-50%), la pauvreté, etc.

Pionierspark Parish, Windhoek
Eléphant de Namibie

Conduit en voiture par un scolastique en régence, nous avons parcouru plus de 3000 km afin de rencontrer nos confrères partout dans leurs stations d'apostolat: Doebra (maison provinciale), Tsumeb, Okatana, Tondoro, Bunya, Rundu, Omega, Grootfontein Maria Bronn, Otjiwarongo, Windhoek, Gobabis et Epukiro (itinéraire). La simplicité et le dévouement caractérisent nos missionnaires.

Le plus beau et le plus émouvant, c'est le fait de voir des éléphants brouter dans une réserve naturelle entre Rundu et Omega, plus au nord du pays. Parfois ils occupent la route. Alors il faut attendre jusqu'à ce qu'ils acceptent de céder le passage. Quelles émotions!

Aussi ai-je mieux compris le respect de l'environnement.

Rome 20.05.2006 - Salutation de Rome! Dans 3 jours la salle de nos sessions plénières sera vidée de ses accessoires et le couloir du primo piano (premier étage) de ses va-et-vient. Je reprends mon bâton de pèlerin dès le lendemain du mot de clôture. Un seul objectif à atteindre: animer nos différentes unités oblates sur la mise en pratique du mandat du dernier Chapitre général. Il s'agira d'aider davantage à vivre en témoins de l'espérance dans l'aujourd'hui du monde.

Sous le ciel de Madagascar
Cette fois-ci, c'est un autre long voyage en Afrique que je suis en train de préparer. Plusieurs activités dans mon agenda: d'abord la conférence régionale en Afrique du Sud, puis la consultation en vue de la nomination d'un nouveau provincial en Namibie, puis la visite au Cameroun et au Nigeria, et enfin le jubilé des Oblats au Congo. J' espère avoir réellement un temps de vacances avant de regagner la ville éternelle vers fin août. Union de prières.