Ayaas ancien logo  

mbote bonjour hi

Retrouver nos nouvelles précédentes

Florence 1.05.2006 - Rentré à Rome le 23 avril, comme prévu, me voici à Firenze (Florence) pour participer à une session conjointe du conseil général des Oblats avec la région oblate d'Europe. Il s'agit de discerner ensemble les défis missionnaires dans le contexte du monde sécurisé. En dépit du vieillissement du personnel, nous voulons, entre autres, continuer d'explorer la possibilité d'établir de nouvelles communautés internationales pilotes, prêtes à affronter les défis de la sécularité, le phénomène des sectes religieuses et des groupes fondamentalistes.

La pause de ce dimanche 30 avril nous a permis d'avoir une journée de détente commune avec les membres de la Conférence Interprovinciale d'Europe (CIE). Nous avons visité le centre artistique du pays de Michelangelo Buonarroti, dit en français Michel-Ange (Caprese, près d'Arezzo, 1475 - Rome 1564). Sculpteur, peintre, architecte et poète italien. Nul n'a égalé l'originalité, la puissance de ses conceptions, et ses œuvres frappent par leur diversité autant que par leur caractère grandiose.

Duomo (Cathédrale) de Florence....Firenze....Palais de Florence

On doit à Michelangelo notamment, en marbre, plusieurs Pietà, le David (aujourd'hui à l'Académie de Florence), les tombeaux de Julien et Laurent II de Médicis dans la nouvelle sacristie qu'il édifia pour San Lorenzo (à Florence également, vers 1520 - 1533), les diverses statues destinées au tombeau de Jules II (pathétiques Esclaves du Louvre [vers 1513 - 1516], le Moïse [vers 1515, église S. Pietro in Vincoli à Rome], la Victoire à l'étonnante torsion [Palazzo Vecchio de Florence]), les fresques de la chapelle Sixtine, la partie sous coupole de la basilique St-Pierre de Rome (à partir de 1547) et d'autres travaux d'architecture dans la ville papale, dont l'ordonnance de la place du Capitole. Ses lettres et ses poèmes témoignent de sa spiritualité tourmentée.

(Voir Le Petit Larousse 2004)

Kinshasa 13.04.06 - Jeudi Saint, institution du sacrement de l'Eucharistie, fête du sacerdoce.

Bonnes célébrations du Triduum pascal et Joyeuses Pâques à chacun et chacune!

Merci particulièrement à Marie-Louise et Roger qui nous ont envoyé ce beau message d'encouragement en ce jour où je pense profondément à l'aventure de ma rencontre personnelle avec Celui qui m'a appelé à sa suite.

Ce n'était pas évident. Dès l'enfance, je rêvais de devenir un médecin, afin de traiter de nombreux malades de mon entourage. Mais je me suis vu sur une autre voie, celle du sacerdoce ministériel. Au début comme une aventure.

jbmusumbi
Chapelle Carmelite Retreat Center SA

Pour me préparer à célébrer dignement cette fête sacerdotale, je suis allé à l'écart, à Johannesburg, Afrique du Sud.

Profitant de la pause entre la visite au Zimbabwe et la Conférence inter provinciale de la sous-région anglophone (IPC) de notre congrégation, j'ai relu mon aventure spirituelle en vivant une retraite personnelle, du 27 mars au 3 avril 2006.

La retraite a eu lieu dans un magnifique cadre appelé "Carmelite Retreat Centre".

"As-tu encore le temps de prier?" Telle est la question qui m'a été posée par un prénovice zimbabwéen, un jeune en formation.

Tel est aussi le thème de ma retraite. Le glissement vers l'activisme me rend impatient.

Carmelite Retreat Centre
Tripac, Joburg

Après la retraite, j'ai participé à la rencontre sur la restructuration de nos 3 provinces d'Afrique du Sud (Central, Natal et Northern).

Initialement prévue le 28 février, la rencontre a eu lieu à Victory Park, le 3 avril 06.

Le TriPAC, le Comité chargé du processus d'unification dont les membres sont les 3 Provinciaux et 2 membres de chaque unité a examiné le rapport de chaque province.

Enfin, j'ai pris part à la Conférence Inter provinciale (IPC) qui s'est tenue au centre Good Shepherd, à Hartebeespoort Dam, SA.

Les Supérieurs majeurs ont parlé, entre autres, de la prochaine rencontre régionale, du 29 mai au 2 juin 06 à Germiston SA et de la session intercapitulaire qui réunira tous les provinciaux et le conseil général en octobre 2007. Ce dernier événement aura lieu en Afrique du Sud.

Good Shepherd

S.A. 1.04.06 - Bonjour de Johannesburg où je suis rendu depuis le 27 mars, après avoir visité la mission oblate de Zimbabwe, comme prévu. Fondée en 1983 par les OMI de l'Afrique du Sud, la mission implantée dans l'archidiocèse de Bulawayo compte actuellement 22 membres dont 15 scolastiques. Il y a en plus 3 novices et 10 prénovices. Les scolastiques étudient à Cedara (S.A.), tandis que le noviciat se fait en Afrique du Sud ou en Namibie. Tous les jeunes en formation sont des Zimbabwéens. La mission vient d'avoir son premier prêtre local. Les autres prêtres viennent de l'Afrique du Sud (5) et du Congo (1).

Jardin Mazenod House
Tour à tour j'ai rencontré les confrères à la paroisse Our Lady of Lourdes, à St. Luke's mission et à Mazenod House qui est aussi une maison de formation (prénoviciat). Le jardinage entretenu par les jeunes (voir photo) est un véritable moyen d'autofinancement. Chose évidente, ce beau pays traverse actuellement une crise économique sans précédent. En janvier 2006 l'inflation monétaire était de 700 à 800%. Aujourd'hui elle vaut plus que cela. Il faut avoir quelques millions de Zim dollar pour un petit repas dans un restaurant!
Ecole de Wambamani
En paroisse rurale, comme st Luke, avant de construire une église pour chaque communauté ecclésiale vivante (Out Stations), les célébrations eucharistiques se font d'abord dans une classe (comme ici à Wambamani). Des religieuses y prennent une part très active.
Fr Zweli, Wambamani

Parfois, le prêtre patiente longuement avant d'inviter l'assemblée à entonner le chant d'entrée en ndebele car les gens viennent de loin. Chaque famille constitue un village. Or les familles sont éparpillées. Il n'existe donc pas de gros villages comme ailleurs.

Ici comme dans beaucoup de pays africains, les femmes sont plus ferventes que les hommes. 3 hommes seulement sur 30 femmes ont pris part à cette célébration! Admirable est la présence de la jeunesse.

Ensuite, l'Eucharistie est célébrée sous un arbre à ombre (comme ici à Mafa), afin de stimuler l'effort collectif de bâtir une église en durable. Question d'autonomie.
Arbre à ombre
Fr Lukuba, Our Lady of Lourdes Out Station

Tandis qu'en paroisse urbaine, comme Our Lady of Lourdes, la communauté ecclésiale vivante s'organise pour que l'Eucharistie soit célébrée dans une famille, à tour de rôle, en attendant la construction de leur église (House Prayer). Parfois, les gens sont contents de se rassembler sous un arbre pour prier, comme en milieu rural.

Il me semble que les chrétiens sont très contents de prendre leur église en charge malgré la situation difficile du pays qui ne permet plus de donner une contribution consistante.

Sur cette terre combien accueillante et dans cette église locale dynamique, la grande inconnue, c'est l'avenir de la vie missionnaire. Le refus par le Gouvernement d'accorder ou de renouveler les permis de séjour laisse entrevoir un futur obscur pour tous les missionnaires étrangers. Dieu seul sait...

SVD Nairobi

Igandene 8.03.06 - Salutations d'Igandene, au Kenya où je suis rendu depuis le 3 mars. Arrivé à Nairobi le 2 mars vers 14h15 (GMT+3), j' ai été conduit au scolasticat des missionnaires SVD (Société de Verbe Divin) par le recteur et un scolastique diacre qui m' attendaient à l' aéroport. La circulation étant intense à Nairobi, il nous a fallu deux heures de voiture, dans des bouchons et sous une pluie abondante tant attendue. J' ai donc passé ma première nuit, dans ce pays d' Afrique de l' Est, chez les SVD. Toute ma gratitude à cette communauté de formation pour l' accueil combien fraternel.

Igandene, Kenya

Dès l' après-midi du lendemain, le responsable de la mission oblate du Kenya est venu me prendre pour l' intérieur du pays, plus à l' Est, précisément à Igandene, une localité de la paroisse de Kionyo, dans le diocèse de Meru. Pendant six heures nous avons parcouru environ 200 km sur une route relativement bonne. Il fallait s' arrêter toutes les 25 minutes pour remplir d' eau le réservoir de la Jeep. Igandene se situe aux environs du mont Kenya qui nous envahit de sa fraîcheur. Dans cette région montagneuse, le regard se perd dans de vastes champs de thé. Le produit est traité dans une usine moderne installée à Kionyo. Les langues parlées sont le kimeru, le kiswahili et l' anglais.

Fondée il y a quelques années par les Oblats du Canada, province de Lacombe, la mission du Kenya compte actuellement 13 membres dont 7 prêtres repartis en trois communautés (Kionyo, Igandene et Meru). Frappant est l' engagement missionnaire dans l' éducation de la jeunesse, les projets du développement social et les soins des malades du sida. Les Oblats continuent le travail commencé par les missionnaires de la Consolata. Afin d' assurer le futur de la mission en accompagnant des candidats étudiants en philosophie, une maison d' accueil vient d' être achetée à Nairobi. Sauf imprévu, elle sera habitée avant la fin de ce mois. Merci de vos prières pour le développement de cette mission.

Chapelle Igandene

Rome 17.02.2006 - Eh bien, cela fait longtemps, n'est-ce pas? Un autre long voyage commence dès ce 18 février, comme d'habitude à la fin d'une session plénière. Cette fois-ci, beaucoup de va-et-vient à travers les rues romaines dans le but d'évaluer la santé et de quémander des visas auprès de quelques ambassades africaines. Certaines sont bien organisées et accueillantes, tandis que d'autres laissent à désirer. Je n'oserais pas raconter toutes mes aventures, ce qui choque dans l'attitude du personnel rencontré souvent. Parfois, j'ai l'impression que l'argent est la première condition d'octroi de visas. La somme variant entre 14 et 60 euros mérite plus d'attention que l'étude du dossier!

Le plus embarrassant, c'est de se trouver devant un bureau de réception ouvert mais sans réceptionniste! Il faut l'attendre longtemps même quand l'horaire est affiché au bout de son nez. Un jour, j'ai dû monter des escaliers à la recherche d'un bon samaritain. Personne n'en était étonné! Pensent-ils vraiment à leur sécurité? D'autres se plaisent à retarder la date du retrait, tout simplement parce qu'ils ne sont jamais prêts. Ainsi va la vie dans certaines des ambassades africaines.

FEC
Je ne peux pas éviter d'y aller souvent car il me faut un visa pour chaque pays africain. La transformation de l'Organisation de l'unité africaine en Union africaine apporterait-elle de nouvelles inspirations? Auriez-vous un commentaire à ce sujet? Merci de le poster sur mon weblog. Avec l'assurance de ma prière.