Ayaas ancien logo  

mbote bonjour hi hola ciao

Retrouver nos Archives - Mon numéro eFax


horloge parlante

RM 17.04.2007 - Bon retour à Rome

Salut de Rome où je suis bien rentré, comme prévu, ce lundi 16 avril, à 6h10. Tout s'est bien passé malgré la fatigue, un agréable voyage via Addis. Dieu merci, les papiers n'ont posé aucun problème. Il suffisait de montrer le permis du séjour italien expiré et le reçu (Ricevuta) de la poste italienne attestant que la demande du renouvellement a été introduite. Même pour confirmer le vol à Kin, l'agence d'Ethiopian Airlines a exigé une preuve de validité de ce fameux document auprès du consulat italien. C'est dire combien voyager devient de plus en plus difficile pour bon nombre d'étrangers à cause du grand retard dans le renouvellement du « Permesso di soggiorno ». Aucune convocation pour moi jusqu'à présent, et j'attends depuis le 9 janvier. Pour combien de temps encore ? Je n'en sais rien.

Beaucoup de gens m'ont dit qu'ils ont découvert le blogspot ayaas et aimeraient y participer activement. Certains ont suggéré des thèmes de discussion. Merci d'avance pour leur contribution. Il fait beau par ici, nous serons en réunion du conseil général du 18 avril au 17 mai 2007. Merci également à toi pour ta prière et ta présence sur le net. A bientôt.

General House

Maison Générale OMI

Kin 4.04.2007 - Comme si rien ne s'était passé à Kinshasa

Bonne fête de Pâques! Que le Ressuscité comble tes attentes, éclaire davantage ton intelligence et te donne la force de le servir avec amour et joie, ici en Afrique comme ailleurs! Te salue de Kin où je suis rendu depuis le lundi 2 avril. Grâce à Dieu tout s'est bien passé pour des visites au Cameroun et au Tchad. A Kinshasa tout est calme pour l'instant, comme si rien ne s'était passé dernièrement. Je me demande comment les gens ont si vite oublié les derniers événements dramatiques!

Ce petit temps de pause à Kin me permet non seulement de me reposer un peu mais aussi de préparer le rapport de mes dernières visites à l'intention du conseil général. Il s'agira surtout de présenter les défis actuels de la province oblate du Cameroun (Cameroun, Nigeria et Tchad) et d'analyser les détails de la consultation individuelle en vue de la nomination d'un nouveau provincial. Le plus frappant, c'est le manque du personnel car beaucoup parmi les confrères aînés regagnent leurs provinces d'origine pour deux raisons principales: le vieillissement et la santé. La relève est sûrement préparée en accueillant plusieurs jeunes qui frappent à notre porte. Malheureusement, nombreux sont ceux qui manquent de persévérance à l'âge de la mondialisation. Certains jeunes voudraient s'engager sans se conformer réellement aux exigences de la vie consacrée. Les formateurs doivent faire face à l'impact négatif de l'Internet et de la téléphonie mobile sur les jeunes d'aujourd'hui.

Dans ce contexte, "comment le(la) religieux(se) doit-il(elle) vivre sa relation à sa famille pour qu'elle ne soit pas une source de tension, de confusion et qu'elle aide le(la) religieux(se) à s'épanouir dans sa vocation?", demande Billy aux visiteurs du blog ayaas. N'hésite pas, s'il te plaît, à exprimer ton opinion ici. Peut-être ton commentaire aidera-t-il à clarifier l'identité religieuse et à éviter l'ambiguïté Merci d'avance.

Marcel de Limete

Garoua 30.03.2007 - Je ne t'oublie pas

Bonjour de Garoua où je suis rendu, une fois de plus, après des visites au Tchad, précisément à N'Djamena, Pala et Léré. Je suis resté longtemps sans accès au Net, ce qui n'est pas du tout surprenant dans cette partie du monde. Loin de me décourager, les grandes chaleurs du moment (43 à l'ombre) m'ont aidé à vivre la montée vers Pâques et à admirer davantage l'effort missionnaire de tous les agents pastoraux, ceux et celles qui ne cessent de se dévouer pour le salut du monde, pour "mettre l'Homme debout". Je n'ai pas tellement suivi les derniers événements de Kinshasa mais les tristes nouvelles m'ont plongé dans une profonde tristesse en compatissant aux souffrances de mon peuple. Le Congo ne sera jamais en paix tant que ses "politiciens" n'auront pas compris le sens de leur vocation. Sauf imprévu, je regagne Yaoundé ce soir pour participer à la rencontre sous-régionale francophone du monde oblat. J'y serai un jour en retard faute d'avion. A toi je souhaite une très bonne Semaine Sainte! Et merci de ta présence sur le Net. Que Dieu en soit loué!

Garoua 11.03.2007 - Comme un arbre rongé par la chaleur du nord-Cameroun

Je suis resté à Kin du 26 février au 5 mars, date de mon arrivée au Cameroun pour les consultations en vue de la nomination du prochain provincial de la province oblate du Cameroun (Cameroun, Nigeria et Tchad). Terrassé par une forte grippe dès le lendemain de mon arrivée à Kin, je n'ai eu que le temps de me rendre au consulat italien pour le problème de mon visa de rentrée en Italie. Après étude de la documentation à ma disposition, il m'a été dit que je n'avais pas besoin de visa, à condition de ne pas transiter par un pays d'espace Schengen.
Au nord-Cameroun où je suis rendu, c'est le début de grandes chaleurs. Il fait plus de 40°C à l'ombre! L'harmattan, ce fameux vent chaud et sec venant du désert de Sahara souffle sur le sol camerounais et soulève de tonnes de poussières sur son passage. Et le travail continue. Après Yaoundé et Garoua, je me rendrai à Maroua et Mokolo dès demain, plus au nord. Puis j'entrerai au Tchad par N'Djamena, la capitale, avant de revenir par ici vers le 24 courant. Nombreux sont ceux qui s'étonnent de mon silence. Chose certaine, je serai de plus en plus rare sur le net, malgré ma bonne volonté. Merci de ta prière, j'en ai de plus en plus besoin. A Yaoundé j'ai eu le grand plaisir d'être reçu par une communauté qui participe activement aux discussions sur le blog ayaas. Grand merci à chacune pour l'accueil combien fraternel.

Rome 21.02.2007 - L'Afrique m'attend

montage paolo
Qui a dit que les Africains ont oublié de parler d'ancêtres? Depuis une semaine je lis beaucoup de commentaires sur la manifestation ancestrale. La discussion a été lancée par Lydia en postant sur le blog ayaas un article intitulé "Croyance ancestrale". J'avoue qu'elle a réussi à faire intervenir plusieurs personnes aux opinions variées. Mais sous quelle forme se présentent les ancêtres dont elle parle avec conviction? S'il te plaît, réfère-toi d'abord à ta propre expérience. Peut-être aimerais-tu en savoir plus ou connaître ma position sur ce domaine délicat. N'hésite pas à visiter notre blogspot.

Concernant le renouvellement de mon permis de séjour en Italie, aucune bonne nouvelle jusqu'à présent. En me renseignant auprès de la Questura ce mardi gras, un agent m'a dit: "Il faut patienter, la situation n'est pas encore débloquée". A la porte du bureau était affiché cet Avis: "Le reçu accordé par l'Office postal lors de l'envoi du dossier de renouvellement du permis de séjour ne vous permet pas de transiter par les pays d'espace Schengen..." Cela étant, et vu l'enjeu des consultations dans la province oblate du Cameroun, je suis obligé à quitter Rome ce dimanche 25 février pour Yaoundé via Kinshasa où j'espère obtenir un visa de rentrée (re-ingresso) en Italie. Je transiterai par Addis-Ababa pour éviter des ennuis. Malheureusement, je ne pourrai pas faire toutes les visites que j'avais prévues. Bon début du Carême! Puis-je compter sur ta prière.

Oui, c'est mercredi des Cendres. Permets-moi de te laisser ces mots du Frère Dominique. "Revenez à moi de tout votre cœur!", s'exclame le prophète Joël. Il nous introduit ainsi dans le carême. Il nous rappelle que la conversion du cœur est la dimension fondamentale du temps de grâce que nous nous apprêtons à vivre. Mais il rappelle aussi la motivation de notre démarche: "Revenez au Seigneur votre Dieu car il est tendre et miséricordieux".

Rome 8.02.2007 - De la ville éternelle

Ouf ! La session plénière vient de prendre fin ce mardi 5 février, après un mois d'intenses activités. Pour des raisons de santé, notre Vicaire général n'a pas pu participer à cet exercice trimestriel pendant lequel beaucoup de dossiers ont été examinés. Je mentionnerais, entre autres, la nomination de quelques provinciaux et de leurs conseillers ainsi que les préparatifs de la session intercapitulaire qui aura lieu en Afrique du sud, en octobre 2007. En outre, deux personnes ressources nous ont aidés à réfléchir sur le sens de la mission dans le contexte d'un monde sécularisé. Bien qu'elle soit demeurée sans réponse, la question de savoir si nous sommes une congrégation religieuse ou une fédération mérite d'être discutée en vue d'un avenir meilleur.

OMI visite Firenze

Une v isite à Firenze

La communauté de Sant'Egidio basée à Rome (bien connue pour ses actions de pacification dans le monde) a tenu à nous rencontrer pour exposer son programme DREAM (Drug Resource Enhancement against AIDS and Malnutrition) à l'intention des pays africains les plus touchés. L'objectif de ce projet déjà opérationnel surtout au Mozambique est de fournir des soins médicaux excellents aux femmes enceintes atteintes du sida afin d'éviter la transmission de la mère à l'enfant. Peut-être les missionnaires œuvrant en Afrique subsaharienne devront-ils s'organiser davantage pour collaborer plus efficacement et lutter contre la pandémie du sida.

Merci de vos nombreux signes de vie via ayaas que je n'ai pas su mettre régulièrement à jour faute de temps. Pourtant le blog ayaas a connu une intense activité ces dernières semaines. L'article de Caro sur l'amitié continue à susciter des réactions constructives. N'hésite pas à y apporter ta contribution. C'est peut-être une forme d'apostolat sur le net. J'avoue que je me sens de plus en plus membre d'une communauté virtuelle et j'apprécie la simplicité relationnelle et le contenu de nos entretiens. La veille du début de la neuvaine à ND de Lourdes, une personne m'a invité à faire ensemble la neuvaine avec une intension précise, pour ne citer que cet exemple. C'est beau n'est-ce pas? Il n'est malheureusement pas possible de satisfaire tout le monde. Je dois modérer et filtrer les messages et les commentaires du blog afin qu'il tienne à son objectif.

Du reste, ne sois pas surpris de mon silence sur ‘voyages'. La nouvelle politique d'immigration a pour conséquence immédiate la lenteur de la bureaucratie dans le renouvellement du Permis de séjour italien. Je dois longuement patienter, en dépit de certaines urgences de mon ministère, sans savoir quel jour le fameux document pourra être prêt. Nombreux sont ceux qui sont dans la même situation que moi. Patiente depuis octobre 06 et après annulation de quelques programmes de ses visite ailleurs, une conseillère générale finit par éclater en disant: "Tu vois combien c'est frustrant des choses pareilles". De fait, ce ne sont que des frustrations en plus tant pour elle que pour moi. Le plus beau c'est que cela fait partie de notre mission dans l'aujourd'hui du monde.