Ayaas ancien logo  

Visite Madagascar: 6-26 juin 2004

journal - omidakar2004 - album photos mg

Entre l'Orient et l'Afrique
Le peuple malgache est unique en son genre, toujours à mi-chemin entre l'Orient et l'Afrique, et avec une culture elle aussi unique. Mais il n'est pas facile d'en dessiner les contours, surtout pour un touriste mal préparé, car à Madagascar rien n'est linéaire, logique, essentiel. Très habile à cacher sa pensée derrière un sourire, quand on interroge un malgache il répond en disant non pas ce qu'il pense mais ce qu'il lui semble plus opportun de dire afin de faire plaisir à son interlocuteur. Gentil et gai, il devient timide et peureux face à la brutalité... Il affectionne le chant, la musique et la danse... Son coeur est un étrange labyrinthe: lorsque l'on croit avoir compris quelque chose, tout à coup un fait, un mot vous désarçonnent à nouveau: la complexité typique de l'orient.
(Luciano Nervi, Velar) - voir aussi

ND de Lourdes Tamatave

Les 18 tribus de Madagascar
A la fin de l'an 1500, avant l'arrivée des navigateurs portugais, le peuple malgache a déjà la pleine maîtrise de l'ïle en se subdivisant en grandes tribus, au mieux en groupes ethniques.

  • Au nord, les Antankarana, "les habitants des rochers"
  • A l'ouest, les Sakalava, "ceux qui habitent les longues vallées"
  • Sur les hauts plateaux, les Mérina, "ceux des hauteurs" et les Betsileo, "les invincibles"
  • Dans la forêt donnant vers l'est, les Tsimihety, "ceux qui ne se coupent pas les cheveux", les Sihanaka, ceux des marais", les Bezanozano, "ceux qui ont de nombreuses petites tresses", les Tanala, "ceux qui habitent les forêts"
  • Sur la côte se trouvent les Betsimisaraka, "ceux qui ne se séparent pas", les Antambahoaka, "ceux du littoral", les Antefasy, "ceux qui vivent dans les sables", les Antesaka, "ceux qui viennent de Sakalava"
  • Au sud les Bara, (un nom qui vient du verbe bantou kuba, voler), les Mahafaly, "ceux qui jettent le mauvais sort", les Antandroy, ceux de la forêt d'épineux", les Antanosy, "ceux de l'ïle"
  • Il y a ensuite des sous-groupes très importants. C'est le cas des Vezo, de l'ethnie des Sakalava. Ils habitent la région de Toliara (TTuléar). C'est une population de pêcheurs. Les Zafimaniry, sont un autre sous-groupe important des Betsileo et vivent dans la région de Ambositra. Ils sont peu nombreux mais ils excellent dans l'art de sculpter le bois.

Certains de ces groupes, trois particulièrement, sont d'origine arabe ou arabisante: Antambahoaka, Antemoro et Antanosy. Les Bara sont d'origine africaine. Les autres sont métissés. Les malais les plus purs sont les Mérina et les Betsileo.
(Luciano Nervi, Velar)

 

Visites

Samedi 5 juin
Départ de la maison générale à 16.00 conduit par Bernard Keradec. A l’enregistrement on voulait que je retire mon bagage à Paris pour l’enregistrer à nouveau le lendemain de mon départ à Madagascar. Après explication, la demoiselle a pu l’enregistrer pour Madagascar. Tout s’est bien passé. Partis de Fiumicino à 19.35, comme prévu, nous sommes arrivés à CDG 1h40 plus tard. Le temps de faire la réservation, de prendre la navette et d’aller à Etap Hôtel pour y passer une nuit à 35 Euro (Visa). J’en ai profité pour suivre à la télé les célébrations de Normandie, 60e anniversaire de libération.

Dimanche 6 juin
Le vol AF est parti de Paris avec une heure de retard à cause de certains retardataires. Partis donc à 11.15 nous sommes arrivés à Antananarivo 10h10 plus tard de vol, à 22.30, heure locale (13°C de température car c’est l’hiver). Le vol s’est passé agréablement mais j’ai eu quelques misères avec le rhuma à mon épaule gauche. Pendant que nombreux faisaient la queue pour obtenir un visa d’entrée, je me suis vite mis en ordre parce que j’avais déjà mon visa depuis Rome. Puis j’ai rencontré les deux confrères (Pierre et Adam) venus me chercher. Puis le parcours de 25 km pour joindre la maison centrale de Délégation OMI. Un verre d’eau a suffi pour m’endormir profondément.

Lundi 7 juin
Journée de repos et d’adaptation. Soir : rencontre avec Roman, supérieur de Délégation est rentré de Fiananarantsoa. Le temps de planifier la journée suivante. Une coupure d’électricité de 30 minutes nous a surpris à table. C’est régulier dans le quartier.

Mardi 8 juin
La tournée en régions n’a pas pu débuter ce jour à cause d’une panne de jeep qu’on n’a pas pu réparer. Cela a accéléré la décision d’acheter une nouvelle jeep CITROEN. Nous l’inaugurerons demain en allant à Mahanoro sur la côte-est. Santé : mon épaule dérange, je prends discrètement le diclofénac du Congo. La journée est mise au profit de l’Anglais et du logiciel photoshop.

Mercredi 9 juin
9.30 : bénédiction de la nouvelle voiture et départ pour Mahanoro sous la direction de Roman. Arrivée à 16.35 après une heure de pause restaurant à midi. Bon accueil par la communauté. Faute de route, les novices se sont déplacés aussi de leur milieu pour nous rencontrer à Mahanoro. 18.00: messe paroissiale, plusieurs participants venus spécialement pour nous accueillir grâce à une annonce faite à la radio locale. Au début de la messe célébrée par Roman, mot d’accueil du curé ; après la communion mot d’accueil du président du comité paroissial et remise de cadeaux !

Jeudi 10 juin
AM : un tour avec p. Michel dans certains villages de son rayon d’apostolat. 17.00: entretien avec les novices (Roman a dû me réveiller de ma longue sieste). 18.00: messe avec les novices. Remise de cadeaux par les novices.

Vendredi 11 juin
7.00 : retour des novices à Ambinanindrano par tracter (76 km pendant 14 heures), tandis que le maître des novices par moto. AM : visite du village Ambohimiandrina où est construite une nouvelle chapelle. 16.30 : visite chez les Filles de la sagesse. Messe du soir en paroisse.

Samedi 12 juin
7.00 départ à Masomeloka (50 km) par Hors-bord (baleinière), arrivée à 15.45. Un voyage paisible sur eau mais épuisant à cause de conditions difficiles de voyage. Bon accueil par les deux confrères de communauté.

Baleinière voyage retour Masomeloka

Dimanche 13 juin : St Sacrement
Je me suis réveillé avec de terribles maux de ventre ! Mal de mer ? Nourritures ?… Puis un médicament pour tout calmer avant la messe. Après la messe procession dans les quartiers du village sous une pluie fine. PM un petit tour de concession de la mission.

Lundi 14 juin
Voyage retour à Mahanoro en compagnie de nos deux confrères, de 6.30 à 13.30, plus agréable que le voyage aller. Messe en soirée dans l’église paroissiale.

Mardi 15 juin
8.00 départ à Tamatave, arrivée à 13.30. Tout s’est bien passé avec une escale en route pour saluer les Réparatrices. Bon accueil au pré noviciat de Tanamakoa. Soirée avec tous les confrères de Tamatave dans une ambiance fraternelle. Roman a raconté l’aventure malheureuse qu’il a eu une fois : noyade d’un pré novice qui l’accompagnait en tournée de brousse loin de Tamatave ! Le plus dur chez les Malgaches c’est d’être enterré hors du tombeau familial. Le cimetière n’existe pas pour les Malgaches.

Mercredi 16 juin
AM : messe avec les pré novices. Rencontre avec l’Evêque René de 8.00 à 9.15, visite à la paroisse ND de Lourdes. PM : rencontre avec les pré novices

Jeudi 17 juin
AM : messe matinale à la paroisse saint Jean-Baptiste, Analakininina où il y a eu remise des cadeaux. Puis visite à l’Apostolat de la mer (structures d’accueil). Nous étions reçus par sr Odile (Sagesse) et M. Félix, coordinateur national. PM : repas du soir dans la communauté de ND de Lourdes.

Vendredi 18 juin
AM : messe matinale à ND de Lourdes (remise de cadeaux) puis retour à la capitale Tanà. Partis de 8.30 nous sommes arrivés à 15.30 après une escale restaurant. Tout s’est bien passé.

Samedi 19 juin
Voyage sur Fianarantsoa. Partis à 9.30 sommes arrivés à 19.00 après une pause restau à Antsirabe chez les Chinois. Cette fois-ci nous avons voyagé avec une troisième personne, Albert, un jeune prêtre malgache camilien étudiant à Rome. Voilà pourquoi nous avons pris le repas du soir chez les Camiliens réunis autour de leur supérieur général pour une session de formation. « Il faut bien préparer les formateurs et choisir des personnes de qualité pour aller en mission. » Puis l’accueil au scolasticat OMI où nous ne sommes arrivés que vers 21.00.

Dimanche 20 juin
Messe à la paroisse St Eugène de Mazenod à 7.00 par Roman. Puis il est allé participer à la clôture de l’année académique au Grand Séminaire St Jean-Baptiste où étudient nos scolastiques. Quant à moi, je suis resté à la paroisse avec Anselme pour l’aider à bénir les enfants pendant la messe des jeunes.

Lundi 21 juin
Messe présidée au scolasticat, puis entretien avec les scolastiques. Tristesse à midi à cause du renvoi de deux scolastiques. PM, 4 scolastiques ont voyagé pour les vacances en famille.»

Mardi 22 juin
AM : visite chez l’évêque Fulgence de 8.30 à 9.00. Ce rendez-vous a failli ne pas avoir lieu à cause d’un autre groupe qui a obtenu un rendez-vous à la même heure que nous. Heureusement que nous étions les premiers arrivés. Puis visite au centre de santé du diocèse de Fianà, à OMI Film, au Grand Séminaire où étudient nos scolastiques, au monastère des Trappistes, au Centre d’enfants handicapés où j’ai mangé la boule (fufu) chez les sœurs Carmélites de Ste Thérèse de l’E.J.
PM : visite à l’école d’enfants aveugles chez les sœurs de Marie Immaculée. Soirée festive au scolasticat en signe d’au revoir, remise de cadeaux.

Mercredi 23 juin
Voyage retour à Tanà, de 8.45 à 18.00 avec escale restaurant d’une heure. C’est moins fatigant que le voyage aller.

Jeudi 24 juin
Travail de bureau.

Croc Farm Zoo

Vendredi 25 juin
Tour de la ville de Tanà en cette veille de la fête nationale : Cathédrale, Zoo Croc farm. Soirée d’au revoir en communauté, participation des Camiliens de passage. Feux d’artifices en ville pour la fête nationale. Les Malgaches la célèbrent comme la Bonne Année.

Samedi 26 juin
Départ pour Johannesburg. A 6.45 Roman m’a accompagné à l’aéroport avant de retourner à Fiananarantsoa. La ville sous une petite pluie était dans l’ambiance de fête. J’ai eu un bon vol de 3 heures, sans une difficulté particulière. A l’aéroport de Jobourg m’attendait un jeune confrère qui m’a conduit à Victory Park, maison provinciale de Northern Province.

Accueil Retour en haut Journal