Ayaas ancien logo  

Ouverture officielle de Farim en Guinée-Bissau

accueil - journal - omidakar2004 - amrégion

 

Ma visite à la Délégation OMI du Sénégal m'a permis d'assister à l'ouverture officielle de la communauté de Farim en Guinée-Bissau le dimanche 28 décembre 2003. Parti de Dakar par route le lendemain de Noël en compagnie du supérieur de Délégation et du Représentant du Provincial d'Italie, j'ai passé une nuit à Koungheul et une autre à Temento au sud du Sénégal avant de fouler le sol de Farim. Photos de Natalino Favero

L'arrivée à Farim

Le beau soleil de ce 28 décembre s'est levé pendant que nous étions aux environs de Tanaff, une localité sénégalaise située à la frontière de la Guinée-Bissau.

Le soleil se lève à Tanaff

Partis de Temento à 6h30 en convoi de trois véhicules, nous sommes arrivés à Farim à 10h10. La mission de Farim, vieille de 55 ans d'évangélisation, ne cache pas ses émotions. Les chrétiens s'empressent avec ferveur et joie pour la fête.

La mission de Farim

L'Evêque de Bissau, Mgr Dom José Câmnate na Bissign, nous attendait impatiemment en compagnie du Supérieur de communauté

Mgr Dom José Câmnate na Bissign

pour célébrer l'Eucharistie 15 minutes plus tard en portugais. Les formalités à remplir aux deux frontières nous ont légèrement mis en retard.

Evêque de Bissau à l'autel

La participation des fidèles à l'Eucharistie était à la hauteur de l'événement combien historique pour les Oblats. Les danses liturgiques n'ont pas manqué.

L'Eglise de Farim

La parole m'a été accordée à la fin de la messe pour exprimer notre gratitude et nos attentes en cette fête de la Sainte Famille de Nazareth.

Mot de circonstance

Les Oblats témoins de l'événement historique de leur présence en Afrique.

Les OMI

Voici les trois membres de la nouvelle communauté de Farim: un scolastique sénégalais en stage pastoral encadré par le supérieur de communauté (gauche) et le curé de paroisse (droite.)

Equipe fondatrice

Puis la fête. Le gâteau a été coupé par l'Evêque entouré par l'ancien curé (à droite) et le nouveau (à gauche.)

L'heure du gâteau de fête

Le partage du gâteau ne pouvait se faire qu'aux belles voix des religieuses angolaises, participantes actives.

Salle de fête

Sans oublier la participation joyeuse des paroissiens et paroissiennes.

Paroissiens et paroissiennes

Les oiseaux du ciel guinéen étaient également au rendez-vous.

Oeuvres du Seigneur, bénissez le Seigneur

Un dernier entretien avec Padre Celso, curé de paroisse ici au centre face au supérieur de Délégation, Padre Giancarlo.

Curé de paroisse au centre

Vers 16h30 nous avons repris le chemin de retour à Dakar en passant une nuit à Kolda puis à Kaffrine ayant à l'esprit la première évangélisation comme défi majeur à relever à Farim. Pour y arriver, les confrères ont besoin de notre soutien tant spirituel que matériel. Que l'année 2004 leur soit fructueuse !

( Photos de Natalino Favero à qui nous disons merci )

Accueil Retour en haut Journal