Ayaas ancien logo  

Signification théologique du "COR AMATOR PAUPERUM"

2.2. Pauvreté matérielle

La  pauvreté matérielle  est  le résultat et l'expre­ss­ion de la pau­vreté  spirituelle; elle y trouve sa  consistance. En effet, c'est lors­qu'on est habité par une attitude intérieure de dépossession de soi qu'on arrivera à relativiser les biens matériels. Car on peut vivre pauvre avec des richesses;  quoique le Seigneur nous dise que cela est difficile (Mt 6, 19ss; Lc 8, 14). Les recommandations  de Jésus à ses disciples nous montrent que le Maître les encourage à se détacher in­térieurement pour que leurs coeurs soient totalement livrés aux ri­chesses impérissables (Lc 12, 33; Mt 19, 21. 27). Cette pauvreté  vécue a sa valeur dans le fait qu'elle est  la condition du  détachement inté­rieu­­r. Elle  inspire une certaine manière de se comporter devant Dieu et devant le monde: entre autres le désir de suivre Jésus, la générosité et la passion  à l'égard de nos frères, surtout les plus démunis. 

C'est dans cette perspective que le fondateur des F.D.P. a ac­cueilli avec liberté le don de Dieu et s'est consacré complètement au service de sa congrégation. Ainsi son détachement des biens matériels et sa simplicité de vie ont constitué les traits nécessaires à toute candidate  qui désirerait entrer dans la congrégation. En effet, un cer­tain  style de vie  était exigé de celle qui voulait suivre  le Christ pour que  le ma­térialisme ne la détourne pas  de vraies valeurs de la pau­vreté." Détachez-vous, leur disait-il, de tous les biens du monde et n'atta­chez votre coeur qu'à Jésus-Christ, votre divin Époux"[1]. Le vrai pauvre, dans n'importe quelle circonstance il se trouve, a Dieu pour Seul Trésor.

Jésus est celui qui a su incarner cette réalité dans sa vie; un re­gard sur son comportement face  à lui-même et face aux pauvres nous aidera à mieux saisir  l'esprit du "COR AMATOR PAUPERUM".



[1] PERSON A., Op. cit., p. 377.