Ayaas ancien logo  

Avant-propos

 

"L'on ne peut se réaliser et s'enrichir qu'à travers les autres".

Telle est la conviction que nous partageons en cette fin de notre cycle d'études en Spiritualité africaine.

En effet, le travail que nous présentons est le fruit de trois an¬nées d'intense recherche et de réflexion. Comme toute entreprise hu¬maine, il n'aurait pas le succès qu'on lui doit sans l'aide de tous (toutes) ceux et celles qui, de loin ou de près, ont apporté leur contri¬bution tant matérielle que morale pour sa réalisation.

Qu'il nous soit permis de remercier d'abord Monsieur l'Abbé Pierre KIAZAYILA qui, en dépit de ses occupations diverses, a bien voulu assurer la direction de ce travail avec beaucoup de rigueur et d'intérêt.

Nos remerciements vont également à notre chère famille reli¬gieuse, l'I.F.D.P., pour l'effort de collaboration, pour tant de chaleur et tant d'encouragements dans la réalisation de cette monographie. Que chacune des F.D.P. trouve ici notre reconnaissance pour ce qu’elle a été et ce qu’elle est pour nous, particulièrement Soeurs Imelda ZANDU, Jeannine LEFEBVRE, Yolande BUZIKA, Marie-Yoanne BAMWANGA, Annie IKWALA avec qui nous avons partagé les joies et les tensions de la vie estudiantine.

Que la Soeur Thérèse COLLEU, Supérieure Générale, et ses Conseillères soient aussi remerciées pour leur souci de donner à la terre congolaise des missionnaires assoiffées du Christ.

Nous présentons également notre profonde gratitude à Soeur Marie-Paule DUVIGNAC, archiviste de la congrégation qui, malgré la distance nous a fait parvenir les documents nécessaires sur l'I.F.D.P.

Notre reconnaissance va aussi à Soeur Anne-Marie RIVALANT, Supérieure régionale en R.D.C., pour tant de dévouement dans l’or¬ganisation de notre entité; à Soeur Yvette BODIN qui nous a prêté main forte dans nos diverses réflexions sur l'I.F.D.P. tout au long de nos études.

Nous ne saurions passer sous silence le soutien spirituel et mo¬ral combien précieux du Père Jean Bosco MUSUMBI. Que le Seigneur daigne récompenser ses efforts.

À vous tous chers Professeurs qui, à travers vos enseignements, avez fait revivre en nous le goût et le désir d’une vie religieuse au¬thentique en Afrique; nous disons un grand merci.

Enfin, que vous, chers collègues et vous tous qui êtes restés dans l'ombre, faute de ne pou¬voir vous citer nommément, trouviez à travers cette modeste contri¬bution, l'expression de notre profonde gratitude et de notre attache¬ment cordial pour votre soutien précieux.