Nous sommes le 08/12/2019 et il est 19h37 TU+2 - "L'Eglise attend de vous tous un puissant secours dans sa détresse" (Eugène de Mazenod, 1823)

Engagement dans la vie religieuse aujourd'hui
(Adeline Bolanne, sdv)

Ce 08/12/2019, vous êtes sur l’espace réservé à la contribution de Sœur  Adeline, membre de la Congrégation de la Divine Volonté œuvrant au Cameroun. Adeline repose ici la sempiternelle question de la pertinence de la vie religieuse dans l’aujourd’hui du monde. Dans le contexte actuel du monde en profondes mutations, elle invite les internautes sans frontières à bien saisir non seulement l’exigence de l’engagement dans la vie religieuse, mais aussi l’importance et la signification des trois conseils évangéliques que sont la chasteté, la pauvreté et l’obéissance.

Bouton4

Hyacinth et Soeurs Divine Volonté MarouaSOMMAIRE -

Bouton4

Les sœurs de la Divine Volonté

(Adeline Bolanne - mai 2013)

Jeune professe sr Odile et consoeurs SDV

La fondatrice

Gaetana Sterni fondatrice SDVGaetana Sterni, fondatrice de la congrégation des sœurs de la Divine Volonté,  est née le 28 juin 1827 à Cassola (diocèse de Vicenza) en Italie. Au début de sa vocation, elle désirait suivre le Christ dans la vie cloitrée, mais, c’est  à travers un discernement fait avec son confesseur  et « seulement  pour faire la volonté de Dieu »  et pour Lui plaire en tout, qu’elle accepte d’entrer au « refuge » encore appelé « Hospice » de Bassano Del Grappa en Italie (institution qui abritait en ce temps les vagabonds, les mendiants et les personnes marginalisées de la ville de Bassano).  C’est donc à ce moment-là qu’elle se consacre entièrement au Seigneur en servant avec amour les pauvres. Son ministère est également voué à l’assistance des malades à domicile. C’est donc en vivant dans ce « refuge », entièrement donnée au Seigneur à travers ces pauvres qu’elle devient « faible instrument » entre les mains du Seigneur pour fonder la congrégation des « filles de la Divine Volonté » [nom voulu par la fondatrice] le 20 août 1865 avec la profession religieuse de ses  deux premières compagnes. La congrégation voit ainsi le jour dans la simplicité et l’humilité pour toutes celles qui désirent comme elle faire de la volonté de Dieu une nourriture au quotidien à travers une familiarité avec le Seigneur par une prière assidue et un don total de soi-même. Elle meurt le 26 novembre 1889 à Bassano Del Grappa.

Le 19 mai 1875 l’évêque de Vicenza approuve les premières règles de la congrégation et en 1985 les dernières selon l’esprit du Vatican II.  Déjà le 10 juillet 1934 le pape Pie XI la reconnaît  comme congrégation religieuse de droit pontifical sous le nom de « sœurs de la Divine Volonté ». Le bienheureux pape JEAN-PAUL II proclame alors GAETANA Sterni fondatrice de la congrégation des sœurs de la Divine Volonté Bienheureuse dans l’Eglise le 04 novembre 2001. Maintenant encore son héritage spirituel se propage et se vit dans le monde à travers les sœurs de la Divine Volonté et les laïcs qui partagent avec elles cette spiritualité.

Haut

Qui sont les sœurs de la Divine Volonté ?

Les sœurs de la Divine Volonté sont des femmes  consacrées qui vivent en communauté et qui cherchent à vivre profondément leur consécration à la suite du Christ, obéissant et serviteur à la manière de GAETANA leur fondatrice. Ensemble, dans la diversité qui les caractérise, elles s’engagent dans l’Eglise et dans le monde pour une recherche constante de l’accomplissement de la volonté de Dieu dans l’histoire et dans les évènements du temps. Les sœurs de la Divine Volonté cherchent à témoigner avec des gestes simples comme leur fondatrice, que la volonté de Dieu est amour, compassion, désir du bien pour tous, fraternité et solidarité envers tous. A cet effet, elles se sentent appelées  à protéger et à promouvoir ce charisme, afin de faire fleurir toujours et partout la vie au milieu de leurs frères et sœurs. Dans les paroisses où elles vivent, elles partagent leur vie avec leurs frères et sœurs et elles s’engagent dans la formation humaine, spirituelle et chrétienne des enfants, des jeunes et des adultes.

Lectio divina communauté noviciat SDV Maroua

Haut

Le charisme

« Les filles de la Divine Volonté » est le nom que le Seigneur a suggéré intérieurement à Gaetana Sterni, la fondatrice, pour elle et pour toutes celles qui la suivront. Ce nom indique bien ce qui doit les caractériser : « conformité en tout à la Divine Volonté par un abandon total à Dieu et une confiance illimitée à la providence. A ceci, les filles de la Divine Volonté doivent associer un amour profond  pour le bien du prochain, disposées à tout sacrifier dans le but de l’aider. » (Constitutions sdv, article 5)

La congrégation est ainsi appelée, par charisme, à annoncer concrètement par le témoignage de vie  et le service aux pauvres que, la charité est   l’accomplissement de la volonté de Dieu. Voilà pourquoi

« dans l’Eglise, mystère de charité et de communion, sacrement universel de salut, le Père nous appelle à avoir les mêmes sentiments que Jésus–Christ qui, en entrant dans le monde dit : « me voici, Père, je viens pour faire ta volonté ». Par la force de l’Esprit, nous pouvons répondre et suivre le Christ qui, en accomplissant la volonté du Père, est venu servir et donner sa vie pour le salut de tous. » (Constitutions sdv, article 8)

Regina distribution foulards mamans enfants projet SiloéSoeurs Divine Volonté et groupe Gaetana

Haut

Où sommes-nous ?

Aujourd’hui, nos communautés se sont multipliées dans le monde. Nous sommes présentes en Italie, Allemagne, Brésil, Equateur, Colombie, Albanie, Cameroun, Benin. Partout où nous sommes, nous mettons tout ce que nous sommes au service du dessein que Dieu a sur nous et sur l’histoire ; nous collaborons ainsi avec tous ceux et toutes celles qui, comme nous, ont une attention particulière envers les pauvres, les sans voix, les sans abris, les abandonnés, les rejetés, bref les nécessiteux.

Haut

Le cas de l’Afrique

Les sœurs de la Divine Volonté arrivent en Afrique précisément au Cameroun en 1989 et fondent la première communauté à Douroum dans le diocèse de Maroua-Mokolo. Elles se dévouent totalement à la promotion humaine en  parcourant les montagnes de  Douroum afin de soigner les malades, pour l’animation féminine, la catéchèse, la scolarisation des jeunes, des enfants, la formation humaine, spirituelle, chrétienne et autres œuvre de charité, selon les besoins concrets du peuple. C’est ainsi que des jeunes filles marquées par leur attitude, leur service, leur désir de mettre l’homme débout demandent de se joindre à elles ; les sœurs ouvrent alors des maisons de formation (propédeutique, postulat et noviciat), mais tout en continuant à se donner au service de leurs frères et sœurs, en particulier les plus pauvres là où elles vivent. Dès lors, les communautés se sont multipliées : Mindif, une paroisse du diocèse de Yagoua, est le lieu où se trouve le postulat ; le noviciat, lui, se trouve à Maroua dans le diocèse de Maroua-Mokolo. Les autres communautés quant à elles sont respectivement à Yaoundé (archidiocèse de Yaoundé) et au Benin.

Sr Adeline distribution fournitures scolairesSr Lucie et enfants du projet Siloé

Avec l’intégration des sœurs africaines au sein de la congrégation, le charisme de Gaetana prend corps en terre Africaine et cherche à s’y enraciner pleinement et à s’inculturer, c’est-à dire se mêler aux  gens, les connaitre, découvrir leurs besoins et les aider par des gestes simples et en tant que pauvres instruments. Elles sont aussi présentes dans les paroisses où leur pastorale est centré sur l’encadrement des enfants, des jeunes et des adultes pour la promotion humaine.  Comme exemple de service,  on peut citer entre autres :

Prisonniers dans leur celluleSr Luisa avec prisonniers de Yaoundé

La simplicité, l’accueil, la proximité aux personnes, l’attention, la discrétion, l’esprit de discernement, la fraternité, l’ouverture, la collaboration sont en particulier des attitudes qui caractérisent les communautés des sœurs de la Divine Volonté en Afrique comme ailleurs, et les accompagnent dans la réalisation de leurs services au milieu du peuple, tout en étant conscientes de leurs limites. C’est le Seigneur qui chemine avec elles et leur donne la force de vivre et de témoigner de son amour malgré les faiblesses et les limites.

La congrégation des sœurs de la Divine Volonté est par conséquent ouverte à toutes les jeunes filles désireuses d’accomplir à la suite de Jésus la volonté du Père et vivre leur engagement chrétien par le biais du don total de soi au  service du prochain; elle est également ouverte à toute personne, homme et  femme voulant vivre la spiritualité de mère Gaetana, la fondatrice, car en Afrique comme ailleurs, il y a des groupes de personnes qui partagent cette spiritualité, ce qu’on appelle les « associés ».

Sr Loredana et mamans enfants projet KirikouSr Grazia et mères enfants projet Kirikou

Haut

Photos de la Réalité du Bénin

Rencontre SDV avec Couples du Bénin

Groupe jeunes malades mentaux BéninSDV Bénin Groupe Alphabétisation

Haut

Contacts

Pour  nous contacter, pour nous connaître, pour venir nous voir ou pour d’autres renseignements sur notre vie, voici nos adresses :

Bouton4

Les Sœurs de la divine volonté
CAMEROUN   (code : 00237)
Communauté
Téléphone
E-mail
Maroua - Ouro Tchede
+237 99869464 
+237 96854439
Mindif
+237 94100502 
+237 99202275
Noviciat  Maroua
+237 99617173
Yaoundé
+237 74127657
+237 99662866
BENIN
Cotonou
+229 97342756

Bouton4

Haut

© 2011 Ayaas.net: Religieux africain du troisième millénaire - Page web perso de jb musumbi, o.m.i. - Webmaster