Ayaas ancien logo  

La mission de l’Oblat en Afrique à la lumière de Ecclesia in Africa et Vita consecrata: quelques consonances

6. Visant la sainteté

Dans le magistère de Jean-Paul II, la sainteté, en tant que vocation universelle propre à tous les baptisés apparaît comme une idée fixe, un point de repère constant. Cela vaut aussi pour nos deux exhortations.

Ecclesia in Africa. L’appel à la sainteté intervient dans cette exhortation avant la conclusion, au moment des recommandations finales. Il est dit: «Le Synode a réaffirmé que tous les fils et les filles de l’Afrique sont appelés à la sainteté et à être témoins du Christ partout dans le monde. ‘Les leçons de l’histoire confirment que, par l’action du Saint-Esprit, l’évangélisation se fait avant tout à travers le témoignage de la charité, le témoignage de la sainteté’». D’ici la cordiale invitation que le Pape exprime en se servant de Redemptoris missio (90): «Pour cela, je désire répéter à tous les fidèles du Christ en Afrique, les paroles suivantes que j’ai écrites il y a quelques années: ‘Tout missionnaire n’est authentiquement missionnaire que s’il s’engage sur la voie de la sainteté...Tout fidèle est appelée à la sainteté et à la mission» (EA 136) .

Vita consecrata. Pour les Consacrés travaillant en Afrique, l’appel à la sainteté jaillit aussi de leur propre vocation. Par elle, ils veulent se conformer au Christ, le Saint de Dieu et confesser la vie trinitaire de Dieu, trois fois saint. Les vœux dont ils font profession sont du ressort de la ‘vie et de la sainteté de l’Eglise’ (cf. VC 29). «Dans l’Eglise, en ce qui concerne sa mission de manifester la sainteté, il faut reconnaître que la vie consacrée se situe objectivement à un niveau d’excellence, car elle reflète la manière même dont le Christ a vécu » (VC 32). Dans la sainteté, comme dans la communion et l’évangélisation, les Consacrés, élèves d’une ‘école d’amour et de sainteté’, se tiennent à l’avant-garde pour en être les promoteurs (cf. VC 35 ; 33). « Aujourd’hui plus que jamais, il est indispensable que les personnes consacrées renouvellent leur engagement dans la sainteté pour aider et soutenir en tout chrétien la recherche de la perfection...Le fait que tous soient appelés à devenir des saints ne peut que stimuler davantage ceux qui, en raison de leur choix de vie, ont la mission de rappeler aux autres cet appel» (VC 39).

En résumé, comme par le passé, l’aspiration à la sainteté reste ‘le programme de toute vie consacrée, également dans la perspective de son renouveau au seuil du troisième millénaire’ (cf. VC 93).

L’exhortation à la sainteté si fréquente chez les Fondateurs, qui souvent ont fondé leurs familles religieuses pour assurer la sanctification de leurs fils, dispose les Consacrés à accueillir l’appel qu’en font les deux documents en question. Ils sont ainsi entraînés à se sanctifier et à promouvoir la sainteté en Afrique.

Consonances oblates. Par égard à la sainteté, c’est le Fondateur qui est beaucoup plus prolixe que les CC et RR actuelles. Celles-ci se montrent un petit peu timides quant à l’usage du terme sainteté qui est employé seulement pour indiquer la sainteté de Dieu (cf. C 9) et celle témoignée par les Oblats décédés (R 139). Par contre, Saint Eugène en parle explicitement et avec vigueur. Les textes à citer, à commencer de ceux qu’on trouve dans la Préface, seraient nombreux . J’aime ici en citer un seul qui pourrait nous faire penser que la sainteté n’est pas seulement un effort individuel mais elle est ‘collective’, cet à dire fruit d’une vie communautaire intense. Ce texte est adressé au P. Tampier premier compagnon du Fondateur au début de la Congrégation, lorsque Eugène se consacre à la mission d’évangéliser les pauvres. L’invitant à s’y joindre pour former celle que fut la première communauté oblate, il écrit : « A cette réunion nous arrêterons le règlement que nous aurons à suivre, nous conférerons sur la manière dont nous opérerons le bien ; nous nous aiderons mutuellement de nos conseils et de tout ce que le bon Dieu nous inspirera à chacun de nous pour notre sanctification commune, nous jetterons ensuite notre premier éclat pour l’édification de l’Eglise et des peuples ».

Saint Eugène, en exhortant passionnément ses fils à la sainteté, est à l’unisson avec Ecclesia in Africa et Vita consecrata. Cela ne peut que motiver encore plus les Oblats à poursuivre leur propre sainteté et à la promouvoir en Afrique.