Ayaas ancien logo  

LA POLITIQUE DES ÉTATS INDÉPENDANTS  D’AFRIQUE NOIRE :

L’APORIE D’UNE INDÉPENDANCE SANS AUTONOMIE

 

 

  par Thomas MBAYE

  Accueil 1 2 3 4 5 6 7

 « Qu’est-ce que la politique ? Dans de querelles conjugales le mari dit à sa femme : « Tu me fais la politique. » Un enfant à qui on refuse du couscous dira lui aussi qu’on lui fait la politique. Un commerçant… » Disait Koulikouli, un des personnages de Mba Evina Jean dans Politicos. Le même personnage dira un peu plus loin : « Que veux-tu, mon frère, la politique, c’est cela, c’est la tromperie. Et toutes les bêtises, qui, réunies, font la politique.[1] » La politique a été définie de mille manières, mais jamais comme l’art du bonheur. Nous ne voyons pas comment elle pourrait être autre chose.

Tout est politique et tout débouche sur la politique. Contrairement à ce que beaucoup pensent et disent concernant le bonheur de l’homme, nous nous disons que la première valeur à rechercher, c’est le bonheur sur terre. Comme aucun homme ne peut être heureux au singulier, les plus hautes valeurs politiques sont celles qui contribuent le mieux au bien commun des hommes. Jouir de ses droits fondamentaux et vivre dans un sentiment de solidarité humaine où toutes les cultures nationales trouvent leur achèvement dans la symphonie universelle de la fraternité. La raison d’être de la politique, c’est de favoriser la fraternité inspirée par l’amour, ordonnée par la prudence, réglée par la justice et vécue dans la paix. Ainsi, la politique est l’effort de l’intelligence et de la volonté humaine à faire vivre les hommes ensemble, malgré les divergences des points de vue. Pour que la société humaine soit autre chose qu’une foire d’empoigne où les larrons impunis traficotent, prévariquent et contusionnent pour finir régulièrement dans l’entretuerie nationale, il faut un pouvoir politique qui organise la paix. La paix est la tranquillité de l’ordre, ordre comme l’organisation fonctionnelle de la liberté, de la justice et de la fraternité. Qu’on le pense en mal ou en bien, la politique est là. Elle est depuis toujours et pour toujours. Elle est science de l’idéal et l’art du possible. Elle est une valeur première.

                Quelle est la politique en Afrique subsaharienne ? Gouverner, c’est ordonner. Ce mot est employé dans les deux sens : mettre de l’ordre et donner des ordres. C’est aussi coordonner, c’est-à-dire établir un ordre dynamique et fonctionnel entre les différents éléments mais complémentaires de la société. Gouverner, c’est distinguer pour unir. Un regard rétrospectif sur la politique en Afrique noire, depuis 1960, nous laisse voir que l’indépendance des Africains aboutit au goulag. Depuis que la mousson démocratique a commencé à souffler sur notre continent, des efforts louables et remarquables ont été faits dans la bonne direction, mais tout se heurte à une foule de difficultés dues précisément au fait que la brutale introduction de la démocratie à l’Occidentale oblige les dirigeants africains à garder l’arrière goût du parti unique.

  Accueil 1 2 3 4 5 6 7


[1]. Mba Evina Jean, Politicos.