Ayaas ancien logo  

Dialogue interreligieux

Entretien avec P.-F. de Bethune - Propos recueilli par Simon Madeko

Retour Accueil
Pluralisme Enjeu Orient Moines Hospitalité Chance

Introduction

Parmi les grandes intuitions du concile Vatican II visant la crédibilité de la tâche évangélisatrice de l'Eglise dans le "monde de ce temps", marqué par des défis divers, figure celle relative à la liberté religieuse, consacrée par "Nostra Aetate". Depuis, la réalité du pluralisme religieux s'est imposée à la conscience religieuse chrétienne en général et catholique en particulier, de façon massive. De ce fait, d'une attitude de méfiance et de mépris vis-à-vis des autres traditions religieuses, l'Eglise catholique est passée depuis plusieurs décennies à une attitude de sympathie et de respect.

Sur ce chemin en vue d'un dialogue, il a été compris que les seuls approfondissements doctrinaux ne pouvaient suffire. Il y avait nécessité que ces efforts réflexifs soient conjugués avec des expériences concrètes de rencontres entre croyants de différentes religions, pour vivre cette grâce à un niveau plus profond, celui de la prière (l'expérience spirituelle), par exemple, comme ce fut le cas à Assise en 1986 à la suite de plusieurs expériences des moines chrétiens et non-chrétiens dans ce domaine. C'est pourtant un champ encore en friche dans lequel il faut avancer à la fois avec prophétisme et lucidité sur les traces des pionniers.

Nous nous sommes entretenus avec le Père Pierre-François de Béthune (PdB) sur cette problématique lors de son bref séjour à Kinshasa, au Monastère de Mambré. Moine bénédictin du Monastère saint André de Clerlande en Belgique dont il est Prieur depuis plus d'une dizaine d'années, il est en plus secrétaire de la Commission pour le Dialogue Inter-religieux Monastique (DIM) et consulteur au Conseil Pontifical pour le Dialogue Inter-religieux.

En même temps qu'il est sensibilisé sur l'enjeu théologique du problème, le Père de Béthune témoigne à travers cet entretien d'une conviction qui découle d'une expérience spirituelle personnelle dans la pratique de la rencontre avec des croyants d'autres univers religieux: "C'est (...) peut être assez étrange que je le dise mais je le dis: pour une part importante, c'est la rencontre avec d'autres religions, le bouddhisme en particulier, qui m'a permis d'être plus fidèle à la religion chrétienne ". Car: "Le dialogue inter-religieux, insinue t-il, nous permet de nous dépouiller, de relativiser des choses pas trop essentielles auxquelles nous étions accrochées de façon trop indue, pour aller à la racine des intuitions de l'Évangile".



* Introduction
* Pluralisme religieux
* Enseignement de l'Eglise catholique
* Enjeu majeur
* Contemplation orientale
* Apport du charisme monastique
* Hospitalité d'Abraham
* Chance ou risque

Retour en haut de la page


Voici l'Interview


 Copyright © 2001 RASM