Nous sommes le 12/12/2018 et il est 06h01 TU+2 - "L'Eglise attend de vous tous un puissant secours dans sa détresse" (Eugène de Mazenod, 1823)

Trois nouveaux prêtres oblats de Marie Immaculée au Cameroun


Ce samedi 7 juillet 2012, a eu lieu un grand événement d’Eglise à la paroisse Saint Pierre de Garoua au Cameroun: ordinations sacerdotales de trois diacres oblats de Marie Immaculée, à savoir Abraham HAMAN, Martin KEDAH et Edmond HINGBO, par l’évêque de Yokadouma, Monseigneur Eugeniusz JURETZKO, OMI. Outre la foule immense des fidèles venus de partout Foule des croyants ordinations OMI Garoua(Cameroun, Tchad, Nigeria), les nouveaux prêtres ont été honorés de la présence d’une centaine de concélébrants dont l’archevêque de Garoua, Monseigneur Antoine NTALOU et le père Raymond NANI, le Provincial des OMI de la province du Cameroun. Les trois jeunes se sont préparés immédiatement à ce sacrement de l’Ordre en vivant soigneusement une retraite spirituelle au Carmel de Figuil, situé entre la ville de Garoua et celle de Maroua. Dans ce magnifique cadre où les moniales impressionnent surtout par la joie spirituelle qu’elles transmettent à ceux et celles qui vont se recueillir en ce lieu, le silence parlant est au rendez-vous. Ayaas se contente de partager ici le mot de remerciement prononcé par les nouveaux prêtres à la fin de la messe d’ordination presbytérale.

Mot de remerciement

«Rendez grâce au Seigneur: Il est bon! Eternel est son amour!» (Psaume 117, 28)

Edmond HingboExcellence Mgr Eugeniusz JURETZKO évêque de Yokadouma,
Excellence Mgr Antoine NTALOU archevêque de Garoua,
Révérend Père Provincial des OMI,
Révérend Père curé de la paroisse saint Pierre de Garoua,
Révérend Père Jean Bosco Musumbi animateur de notre retraite,
Révérends pères, Mr les abbés, chers frères dans le sacerdoce,
Révérendes sœurs et révérends frères,
Très chers parents,
Chers laïcs associés des OMI,
Différentes autorités religieuses et politiques,
Distingués invités, louez sois Jésus Christ.

C’est un honneur qui m’est accordé en ma modeste personne, pour prendre la parole devant cette auguste assemblée au nom de mes deux confrères, et en mon nom propre pour vous adresser nos sincères remerciements; parce que vous avez été un soutien pour nous et que par votre présence massive en ce lieu, nous nous sentons honorés.

En effet, vous comme nous, conscients de la longueur du chemin, avez été patients pour que nous puissions arriver à cet instant précis. Ce chemin, long qu’il fut, était riche d’expériences vue les différentes étapes et les différents lieux où nous avons été formés. C’était une occasion qui nous a été offerte pour être aptes et disposés à affronter cette charge d’accompagner le peuple de Dieu vers les vrais pâturages. Et, c’est ce qui explique le choix de nos différentes devises à savoir: «Que ta volonté soit faite…» (Matthieu 6,10); «Du moment que vous êtes ressuscités avec le Christ, recherchez ce qui est en haut… non sur la terre» (Colossiens 3, 1-2); «La gloire de Dieu, c’est l’homme debout; la vie de l’homme, c’est de contempler Dieu» (Saint Irénée).

Abraham HamPar ailleurs, nous voulons d’une manière particulière dire merci à Mgr Eugeniusz JURETZKO et à Mgr Antoine NTALOU qui, malgré leurs multiples occupations, ont bien voulu être des nôtres et présider la célébration de ce jour.

Notre reconnaissance va à l’endroit du Révérend père Provincial et à son conseil qui nous ont fait confiance en nous jugeant dignes de servir l’Eglise dans l’ordre des prêtres. Par la grâce de Dieu, vous pouvez compter sur vos humbles serviteurs. Et nous prierons aussi chaque fois que nous célébrerons ce grand mystère pour que le Seigneur continue à saisir le cœur de nombreux jeunes pour être à son service.

A vous chers parents, qui nous avez donné la vie, et éduqués à la vie et à la foi au Dieu de Jésus Christ, nous voulons en ce jour vous dire notre gratitude.

Révérend père curé de la paroisse saint Pierre de Garoua, les mots nous manquent pour exprimer notre satisfaction vue la mobilisation générale de la paroisse pour la réussite de cet évènement. A vous, à vos vicaires, à votre conseil paroissial, à la merveilleuse chorale qui nous a animés tout au long de cette cérémonie et à tous les groupes existants dans votre paroisse, nous ne pouvons que vous dire merci.

Cher aîné père Jean Bosco Musumbi, qui nous avez accompagné durant tout ce temps de retraite pour mieux nous préparer spirituellement à ce que nous sommes aujourd’hui aux yeux de tous ces témoins du corps mystique du Christ, nous vous disons merci. A vrai dire, votre thème choisi pour nous accompagner, nous a paru provocateur: «Religieux, prêtres pour quoi faire dans l’aujourd’hui du monde? Redynamiser la vie chrétienne». Nous nous posions alors cette question: pourquoi gaspiller tant d’années de formation si notre rôle dans la société paraît inutile? Mais au fur et à mesure que nous abordions ce thème, nous avons découvert qu’il était question d’attirer notre attention pour que nous prenions conscience de ce que vit notre monde:

Martin KedahC’est dans ce monde là que nous avons à jouer la partition qui est la nôtre, celle d’annoncer Jésus Christ le Sauveur de l’Homme.

Dans un contexte aussi compliqué, nous essayerons tant soit peu d’être cette lumière qui brille au cœur du monde et que la proclamation de l’évangile de notre Seigneur Jésus Christ puisse mettre l’homme debout par la force et la grâce que le Christ nous accordera avec le secours de la Très Sainte Vierge Marie.

Chers amis laïcs associés des Oblats avec qui nous partageons l’héritage spirituel de notre Fondateur saint Eugène de Mazenod, nous vous disons un grand merci pour votre dévouement dans la réussite de cette fête.

Nous voulons aussi adresser un merci particulier aux sœurs du Carmel de Figuil qui nous ont accordé un cadre idéal pour notre recueillement.

Merci à toute l’équipe de la procure. Nous nommons particulièrement le Père Théophile et la sœur [Hélène, Fille du Saint-Esprit].

Merci aussi à tous ceux et celles qui ont sacrifié leur sommeil pour préparer tout ce qui fait l’éclat de la fête.

Nos remerciements vont aussi à l’endroit des autorités religieuses et politiques, qui par leur sens de fraternité et de charité, n’ont jamais cessé de nous venir en aide tant spirituelle que matérielle pour que la fête soit belle.

Pour finir, nous disons un grand merci à vous tous venus de loin (de N’Djamena; de Pala; de Léré; de Yaoundé; de Bertoua…) ou de près (Maroua, Poli, Figuil, Pitoa, Lagdo, Ngong, sans oublier cette immense foule de Garoua…) nous manifester votre amitié. Notre vœu le plus cher est que cette amitié ne s’arrête pas là, aujourd’hui, et seulement pendant cette festivité, mais quelle nous accompagne toujours. Soyez toujours ceux-là qui nous aident à respecter l’engagement que nous avons pris à cet instant devant tout le peuple de Dieu ici rassemblé afin qu’ensemble, nous puissions construire une Eglise digne de ce nom. Une Eglise qui répond aux aspirations telles que proclamées dans la profession de foi: Une, Sainte, Catholique, et Apostolique.

Une fois de plus merci à tous et que la Très Sainte Vierge Marie nous accompagne.

Mot de remerciement
par
Edmond HINGBO, OMI
Garoua le 7 juillet 2012

Haut

© 2011 Ayaas.net: Religieux africain du troisième millénaire - Page web perso de jb musumbi, o.m.i. - Webmaster