Nous sommes le 20/09/2017 et il est 16h25 TU+2 - "L'Eglise attend de vous tous un puissant secours dans sa détresse" (Eugène de Mazenod, 1823)

Carnet de voyage en Afrique

Sediba Mountain Ce 20/09/2017, Ayaas vous confie son CVA (Carnet de voyage en Afrqiue). «Un voyage, personne n'a dit que ça devait impliquer de partir. En fait, oui, évidemment. Par contre, c'est avant tout l'action d'aller rejoindre ce qui nous attend» (Entre Trois Battements).
Un voyage, c'est cet exercice qui vous a permis d'arriver à cette page, connue ou inconnue. Elle invite à découvrir l'Afrique des profondeurs. Il s'agit du fruit de ses nombreux déplacements. Plus d'interrogations que de réponses à cause de la tradition orale!

Depuis la coupe du monde de Football 2010 qui a eu lieu au pays de Nelson Mandela, l'Afrique du Sud, le continent africain est sous les projecteurs du monde entier. Nombreux sont ceux qui, pour des motifs divers, désirent mieux connaître ce continent, de près ou de loin. Il suffit, par exemple, de compter le nombre de passagers occidentaux qui transitent par Johannesburg, Addis Abeba et Nairobi Airports pour s'en rendre compte. Nombreux sont également les volontaires et les organismes internationaux qui se dirigent vers l'Afrique-Madagascar pour assister des populations en danger, leur offrir l'aide multiforme ou la protection dont elles ont quotidiennement besoin.

Couleurs de l'Afrique

L'Afrique se présente aux couleurs du soleil, de la fête et de la joie. Terre de simplicité, de sobriété, d'ouverture et du contact social, de rêve et de sagesse ancestrale, l'Afrique est le continent assoiffé de fécondité, de créativité, de communication et d’optimisme.

Entreprendre un sérieux voyage d'agrément ou d'affaires, un voyage d'étude ou d'information en Afrique aide à mieux découvrir non seulement les diverses facettes de l'identité culturelle des peuples Le lever du soleil africainde ce vaste continent aux multiples visages, mais aussi et surtout l'hospitalité ou l'accueil africain, la simplicité des gens et la joie de vivre, les beaux sourires et les salutations des enfants. Autant de valeurs qui frappent dès le premier contact direct avec cette partie du monde qu'est Afrique-Madagascar.

La rubrique "CVA" de ce site Internet permet d'en savoir davantage grâce à ses récits de voyage et à l'originalité de ses images d'illustration. «Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage»! Les cybernautes désireux de connaître mieux les réalités de ce continent et de sillonner ses espaces verts auront le grand plaisir de découvrir la spécificité culturelle de certains pays anglophones, francophones et lusophones. "Les voyages forment la jeunesse", dit-on.

Vision négro-africaine

La vision négro-africaine du monde se dégage partout dans les différents articles de cette page web. Elle est perçue à travers plusieurs conceptions, notamment la conception de personne, de famille, de clan et d'ancêtre. Les internautes focaliseront l'attention sur les croyances dont est imprégné le subconscient de l'être-africain, en l'occurrence la sorcellerie, terme controversé et à l'histoire complexe dont on parle à tous les niveaux de la vie. Ils noteront de manière évidente qu'il existe «une continuité mystique entre la société de la surface et la société des profondeurs. Ces deux mondes forment un seul et même univers, le clan qui dans sa configuration comporte un recto et un verso».

Dans cette Afrique à découvrir, surtout dans ses dimensions culturelles, «la musique, spécialement le chant, est un de ces domaines où l'Africain s'exprime le mieux. Il chante lorsqu'il est heureux ou lorsqu'il est triste. Il chante lorsqu'il marche aussi bien que lorsqu'il travaille», souligne Motanyane, le sage africain du Royaume des montagnes, le Lesotho. «La parole, signe de la pensée», disait Descartes René. Il a puissamment contribué au progrès des sciences, «en réduisant Paille artistique de Namibiele monde à un espace homogène et géométrique, régi par les seules lois du mouvement (mécanisme)». La famille biologique de ce chanteur et danseur est traditionnellement une institution stable bien entendu, mais elle est transformée aujourd'hui, comme d'autres. «Les nouvelles religions et les mouvements migratoires, notamment, ont profondément atteint les structures familiales avec des incidences très particulières sur la pratique de la polygamie et de la dot» Il s'agit là de l'éclatement de la famille africaine dont parlent Jacqueline et Pierre Trincaz. Les visiteurs curieux noteront également que dans ladite famille, «le mariage est alliance non pas de deux personnes mais de deux lignages voire de deux clans».

Au cœur de cette réalité ou sensibilité africaine se trouve la personne dont la notion mérite une attention particulière. Dans la conception bantu, «l'être humain n'est pas conçu sous l'angle de la dualité c.à.d. comme Corps/Esprit, l'être humain se déploie à travers la littérature orale, comme le dit TSHIAMALENGA NTUMBA». Dans cette perspective, la personne considérée comme une unité de plusieurs composantes, ne vit pas seule, mais avec d'autres personnes pour son accomplissement. En effet, «pour les africains, on ne néglige rien, car tous (petits et grands), chacun à son niveau contribue au bien de l'ensemble. Tempels dira à ce sujet que "pour les africains, tout est force". [...]il faut souligner l'aspect relationnel qui les unit». [Source]. Toutes ces notions largement développées dans les pages web de ce site Internet se comprennent mieux à la lumière du contexte général du continent qu'il convient d'examiner d'emblée.

Haut

© 2011 Ayaas.net: Religieux africain du troisième millénaire - Page web perso de jb musumbi, o.m.i. - Webmaster