Nous sommes le 12/12/2018 et il est 06h01 TU+2 - "L'Eglise attend de vous tous un puissant secours dans sa détresse" (Eugène de Mazenod, 1823)

Mission oblate

Giovanna Clemente, nouvelle missionnaire comi au Congo

Giovanna ClementeCe dimanche 11 janvier, à 16h30, une messe a été célébrée dans la chapelle de la maison générale des Oblats pour le second envoi en mission de mademoiselle Giovanna Clemente au Congo-Kinshasa. Beaucoup de ses consœurs, amis et connaissances y ont pris part. Ils ont assisté, entre autres, à la remise de la Croix missionnaire, symbole de son attachement à Jésus-Christ.

Fondé le 22 août 1951 en Italie (Firenze) par le Père Gaetano Liuzzo, oblat de Marie Immaculée, l'Institut séculier des Coopératrices Oblates Missionnaires de l'Immaculée, comi en sigle, trouve son origine dans le charisme et les enseignements de saint Eugène de Mazenod, Fondateur des missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Fidèles à cette origine charismatique, les membres ou les COMI forment avec les Oblats de Marie Immaculée une seule famille dans l'Eglise, vivant le même charisme oblat mais sous la forme spécifique de la vocation qui est la leur: laïques consacrées dans le monde et en plein monde pour le service exclusivement missionnaire de l'Eglise.

Giovanna ClementeAncienne Présidente générale de l’Institut, Giovanna a visité plusieurs fois le Congo avant de recevoir l’obédience pour la mission dans ce pays où s’est implanté leur Institut il y a quelques années. Elle rejoint ainsi une autre comi Italienne, Antonietta, chargée de la formation des jeunes congolaises qui veulent vivre le charisme des comi.

La première fille congolaise s'est engagée dans cet Institut le 22 août 1999 en présence de la Présidente générale, Giovanna Clemente et de la formatrice Enrica Di Cianno; la seconde le 25 juin 2000, et la troisième le 7 décembre 2001. Aujourd’hui quelques autres filles aspirent à ce genre de vie. Pour en savoir plus.


Deux Oblats congolais en mission au Venezuela

Mission de Venezuela

Nene TasarDepuis quelques mois les pères Nene Tasar et Jean-Marie Okokono, tous deux congolais de la RDC, se trouvent en mission au Venezuela, dans le cadre de collaboration entre la province du Congo et celle d’Espagne dont dépend la mission de Venezuela. Premier défi à affronter dans cette nouvelle aventure missionnaire: l’apprentissage de l’Espagnol en Espagne. Ce fut une expérience de frustrations et de chocs culturels surtout pour Jean-Marie qui en est à sa première sortie de son pays. Mais le Congo n’en est pas à sa première expérience sur le continent latino: ses missionnaires sont déjà présents au Paraguay(3), au Guatemala(2) et au Brésil(2).

État fédéral d'Amérique du Sud dont la capitale est Caracas,

le Venezuela est ‘bordé au nord par la mer des Caraïbes, au nord-est par l'océan Atlantique, à l'est par le Guyana, au sud par le Brésil, et au sud-ouest et à l'ouest par la Colombie. Compté parmi les premiers producteurs mondiaux de pétrole, le Venezuela est un des membres fondateurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP). Un Congolais ne s’y perdrait pas car les principales récoltes sont la canne à sucre, les bananes, le maïs, le riz, le café, le sorgho, le manioc, les oranges et les noix de coco; et la pêche représente un secteur prédominant. Environ 67% des Vénézuéliens sont des métis et quelque 20% sont d'origine européenne. Le reste de la population comporte une majorité de Noirs; un faible pourcentage est composé d'Amérindiens.’

Barque VenezuelaLe père Chicho (conseiller général) qui nous partage ces photos raconte:

Chaque année, les Oblats de la Mission du Venezuela (9 au total) passent un temps de congé ensemble (congé en famille ou dans leurs pays tous les 3 ans) après Pâques. Pour se détendre comme communauté, ils vont à un endroit plus touristique au bord de la mer afin d'oublier la chaleur et les moustiques de leurs communautés situées loin de la côte.

Je peux bien imaginer la joie de Nene qui retrouve les réflexes de sa grande rivière Kasaï et Jean-Marie de son lac Mai-Ndombe. Nous tâcherons de les contacter afin qu’ils nous partagent leurs premières impressions de ce nouveau milieu de vie.


Haut

© 2011 Ayaas.net: Religieux africain du troisième millénaire - Page web perso de jb musumbi, o.m.i. - Webmaster