Nous sommes le 12/12/2018 et il est 06h49 TU+2 - "L'Eglise attend de vous tous un puissant secours dans sa détresse" (Eugène de Mazenod, 1823)

Échos Interchapitre OMI
2007

Bientôt l'ouverture officielle de l'Interchapitre

(Pretoria 29.09.2007) - Nous voici rendus au centre spirituel Good Shepherd où se tiendra la session intercapitulaire du 1er au 12 octobre. Cette journée de samedi 29 septembre a servi au déménagement. Après l'eucharistie matinale et le petit déjeuner à CRC, nous avons plié bagage.

Centre spirituel Good Shepherd

Les supérieurs de délégations et missions sont rentrés chez eux, tandis que les provinciaux et les membres de l'administration générale ont pris le bus pour Good Shepherd, à environ 1h15 de Joburg.

Certains délégués sont déjà arrivés, d'autres arriveront ce dimanche 30 septembre. Le centre qui nous héberge se situe en face d'un lac, ce qui nous offre une vue spectaculaire de la nature (voir photo ci-bas). Espérons que nous vivrons des jours très agréables. Dieu merci, tout se passe bien jusqu'à présent.

Lac Hartebeespoort Dam


Bienvenue chez vous en Afrique

Welcome(Pretoria 30.09.2007) - Ce dimanche 30 septembre a été marqué par l'arrivée et l'accueil des délégués à la session intercapitulaire. Au total 60 participants sont hébergés au Centre spirituel Good Shepherd ( Hartebeespoort Dam). L'Eucharistie de ce dimanche à été célébrée dans l'église paroissiale, à 11h00. Les Oblats présents au Centre y ont pris part. La messe a été présidée par le Provincial des USA, Louis Lougen.

La mission existe grâce aux pauvres, et la Congrégation perd sa raison d'être sans l'annonce de la Bonne Nouvelle aux pauvres les plus abandonnés, a rappelé brièvement le célébrant principal.

Le secrétariat sert également de point d'accès au Net. Il est possible aussi d'accéder à Internet à partir de sa chambre en utilisant le réseau sans fil ou en se servant du Modem Vodafone.

Secrétariat omi

Quant à cette première soirée, elle a été marquée par le sketch des novices sur la colère d'un père de famille face à la vocation sacerdotale de son fils unique. Elle a été marquée aussi par la projection d'un PowerPoint sur la mission oblate en Afrique par le Provincial de Northern Province of South Africa.

Haut


Jour 1
Les défis majeurs de la mission oblate aujourd'hui

(1er.10.2007) - Le centre Good Shepherd, site où se tiennent les assises de l'Interchapitre, est la propriété de la Province centrale des Oblats de l'Afrique du Sud (CPSA). Il est géré par Mgr Daniel Verstraete, OMI (évêque émérite de Klerksdorp) en collaboration avec Amy et son équipe.

Wilhelm StecklingCe lundi 1er octobre, fête de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus, le Supérieur général, Wilhelm Steckling, a officiellement ouvert la session intercapitulaire en rappelant l'esprit de la Règle 128e de nos Constitutions et Règles: "Le but d'une telle rencontre est avant tout d'évaluer la mise en application des décisions prises par le Chapitre précédent, d'encourager la mise en pratique ultérieure de ces décisions, et d'assurer la préparation éloignée du Chapitre suivant".

A son tour, le Président de la Région Afrique-Madagascar, Macaire Manimba, a prononcé son mot de bienvenue en Afrique (Lire tout le discours):

Personnellement je veux croire en un avenir possible pour l'Afrique. Des millions d'Africains y travaillent déjà. Et, nous avec eux! Mon espoir est que ce changement s'opère rapidement afin que des cendres des violences actuelles puisse naître une société d'où seront bannies l'exploitation, l'oppression et toutes les autres formes d'injustices.

(Lire tout le discours du Président régional)

Puis est venu le moment d'écouter les principaux défis de chacune de nos 5 Régions de la Congrégation.

  1. Afrique-Madagascar: sectes religieuses, VIH/SIDA, vocations.
  2. Amérique Latine: migrations et pauvreté, beaucoup de gouvernements de la gauche en opposition à l'Eglise, religiosité populaire manipulée par des sectes religieuses, formation des formateurs, conflit des générations entre les Oblats.
  3. Asie-Océanie: nouveaux moyens pour répondre aux besoins réels des populations, situation critique au Sri-Lanka devenue source de frustrations missionnaires, besoin de restructuration de certaines Unités en fédération.
  4. Canada/Etats-Unis: vivre l'esprit d'immense espérance dans le contexte où il y a plusieurs personnes âgées et peu de jeunes, nouvelle signification de la mission dans le contexte où beaucoup ne croient pas en Dieu, collaboration avec les laïcs associés pour la mission oblate.
  5. Europe: grand nombre de personnes âgées, malades et peu de vocations, processus de restructuration.

Autant de défis auxquels la mission oblate fait face aujourd'hui. L'après-midi a été consacré à la présentation du Vicaire général, Eugene King, sur l'évaluation du projet immense espérance basée sur les différents rapports de nos cinq régions. Une invitation à gérer de manière prophétique le changement démographique et ses conséquences au sein de la Congrégation.

Haut


Jour 2
Le rapport du Gouvernement central

(2.10.2007) - En ce deuxième jour de l'Interchapitre, la plénière a commencé par la réponse des régions à une question de carrefour posée hier dans l'après-midi. Chacune des régions devait indiquer deux sujets qui exigent davantage de discussion au cours de cette session intercapitulaire. Voici quelques réponses.

  1. Afrique-Madagascar: Dialogue avec les cultures locales et stratégies face au changement démographique dans la Congrégation.
  2. Amérique Latine: Equilibre entre le vœu de pauvreté et le style de vie oblate, réponse de la vie religieuse à la situation actuelle du monde globalisant.
  3. Asie-Océanie: Mission et réponse aux vrais besoins du monde d'aujourd'hui.
  4. Canada/Etats-Unis: Evangélisation dans une société sécularisée et internationalité (précision sur le concept).
  5. Europe: Répartition équitable (personnel oblat, finances) dans les différentes provinces et la sécularisation.

Wilhelm StecklingAprès la discussion, le Gouvernement central a présenté son Document de stratégie et son rapport sur le mandat du Chapitre général de 2004. Où en sommes-nous? Qu'est-ce qui a été réalisé et qu'est-ce qui reste à faire? Quatre membres en charge des comités internes ont exposé succinctement sur la Mission (Oswald), la Formation (Archiati), le Personnel (King) et les Finances (Rufus).

Parmi les questions de clarification, retenons le silence du rapport sur médias et communications. Cela ne signifie pas que rien n'a été fait.

La question de contrats avec des évêques en Afrique est revenue plusieurs fois. Dans certaines provinces, le travail des Oblats n'est pas rémunéré malgré le contrat ou faute de contrat. Quelle attitude faut-il adopter face à cette situation injuste?

Bref, en cette deuxième journée de nos assises, l'Administration générale a fait une brillante présentation de ses activités depuis le dernier Chapitre général. Certains intercapitulants n'ont pas hésité à le dire ouvertement: "On voit que vous avez pris le temps de préparer soigneusement ce rapport". D'autres ont avoué dans les coulisses: "Ce sont des techniciens". La présentation du Gouvernement central sera complétée ce mercredi par le rapport du Comité postcapitulaire sur le Gouvernement et par celui du Comité sur le sort de la maison générale. Faut-il la vendre ou l'utiliser autrement?

Haut


Jour 3
Le Gouvernement et la Maison générale

(3.10.2007) - En ce troisième jour de la session intercapitulaire, deux sujets ont été prévus à l'ordre du jour: le rapport du Comité postcapitulaire sur le Gouvernement et le rapport du Comité pour la Maison générale. Le premier rapport a été présenté dans l'avant-midi par Ryszard Szmydki et le second, dans l'après-midi, par Eugene King, Vicaire général.

Ryszard SzmydkiAu sujet du Gouvernement, le mandat reçu du Chapitre général de 2004 inclut les trois principales tâches suivantes: examiner les structures et le fonctionnement du gouvernement dans la Congrégation au niveau du Chapitre, de l'Administration générale, et des Unités (Provinces et Délégations); examiner des possibilités d'établir des structures et des fonctions de gouvernement au niveau régional; préparer un texte pour présentation et étude au Chapitre général 2010.

Il y a deux modèles possibles pour les nouvelles structures. Modèle 1: Provinces larges consolidées, et modèles 2: Régions consolidées. Le modèle 1 suggère d'avoir 18 Provinces en 2012 au lieu de 29, configurées dans les actuelles Régions.

L'Administration générale serait constituée de: Supérieur général, Vicaire général, 4 Assistants généraux; Bureau ou service exécutif: Trésorier général, Secrétaire général; Secrétariats exécutifs: Administration, Formation, Mission. Le Supérieur général aurait un mandat de 8 ans, l'Interchapitre se tiendrait tous les 4 ans et le Chapitre tous les 8 ans au lieu de 6. Quant au modèle 2, il verrait comme Régions en 2012: Canada/Etats-Unis, Amérique Latine, Europe, Afrique 1, Afrique II, Asie de l'Est, Asie Pacifique, soit 7 Régions au lieu de 5.

Les réactions recueillies des carrefours ont souligné la nécessité d'avoir plus de détails pour mesurer les conséquences de telles structures. Certaines Régions ont insisté sur la nécessité de reconfiguration de la Congrégation en disant que le Comité postcapitulaire est sur la bonne voie; d'autres se montrent très Eugene Kingréservées et préfèrent s'en tenir aux Constitutions et Règles de la Congrégation. Attendons le Chapitre de 2010.

Dans l'après-midi, le Vicaire général a présenté le rapport sur la Maison générale en rappelant tout d'abord le mandat du Chapitre général:

Que le Supérieur général en Conseil procède à la vente de la Maison générale si l'étude approfondie conclut qu'elle contribuerait à fournir un service plus efficace à la Congrégation, tout en réduisant les coûts d'opération du complexe actuel et en établissant un fonds qui pourrait être utilisé pour soutenir financièrement l'Administration générale et, par le fait même réduire le fardeau financier pour la Congrégation. (Témoins de l'espérance, p. 60)

Les discussions en plénière ont porté sur les 4 options possibles:

  1. Rester et diviser la propriété.
  2. Rester et partager la propriété avec une autre Congrégation.
  3. Faire louer la propriété et construire ailleurs.
  4. Vendre la propriété et construire ailleurs.

Les discussions ont été plus émotionnelles que rationnelles. Beaucoup tiennent à garder le scolasticat international et le studium pour les pères étudiants sous le même toit que l'Administration générale. Cependant, aucune décision n'est prise à cette phase de consultation. Le secrétariat se contente de noter les réactions tant positives que négatives.

Haut


Jour 4
Internationalité - Oser franchir les frontières

Wilhelm Steckling(4.10.2007) - Comme pour répondre à une question qui préoccupe les Oblats depuis les deux derniers Chapitres généraux, le Gouvernement central à, une fois de plus, présenté sa vision de la Congrégation à l'Interchapitre. «Internationalité – Oser franchir les frontières», tel est le thème réservé à cette quatrième journée de nos assises, un sujet qui pourrait être considéré comme le thème principal de cette session intercapitulaire même si, en soi, l'Interchapitre en temps que période d'évaluation n'a pas besoin de thème précis. Se servant de PowerPoint, le Supérieur général a synthétisé ses réflexions missionnaires sur l'internationalité et le franchissement des frontières en s'appuyant sur l'exemple biblique d'Abraham que Dieu appela à quitter son pays pour un autre.

En effet, les deux derniers Chapitres généraux (1998 & 2004) ont insisté sur l'internationalité comme VALEUR à cultiver davantage en vue de la mission oblate dans l'aujourd'hui du monde. Le Supérieur général constate qu'il y a actuellement un fort élan pour la mission ad extra dans la Congrégation.

Aussi affirme-t-il avec force que nous devons élaborer une meilleure façon de partager nos missionnaires, en dépit des difficultés et des peurs qui accompagnent l'internationalité ou l'inter culturalité. Il suggère, entre autres, que les Oblats établissent comme norme une année au moins de formation initiale en dehors de son propre pays, et qu'ils mettent en valeur le projet «Missionnaires sans frontières» par la création d'un bureau central où convergeraient les besoins en personnel et les personnes ou communautés prêtes à aider.

La discussion sur ce thème combien intéressant a été très chaude, dans cette Assemblée qui compte 30 Provinciaux et 11 membres de l'Administration générale. Rien ne sert à rappeler que les Oblats sont présents dans 67 pays du monde. Je me contente de reformuler quelques questions qui ont été posées dans l'espoir d'obtenir des réponses au cours de cette session.

  1. Faut-il parler d'internationalité ou d'inter culturalité?
  2. Quelle formation à l'internationalité?
  3. Quelle théologie ou spiritualité de l'internationalité?
  4. Tous les Oblats sont-ils appelés à vivre l'internationalité?
  5. Internationalité pour la mission ou la mission pour l'internationalité?
  6. Quels critères d'admission des candidats en vue d'internationalité?

Conformément à la dynamique de cette session intercapitulaire, la parole a été donnée aux participants pendant la dernière heure (Open Space), afin de suggérer des sujets qui mériteraient un approfondissement au cours de ces assises. Au Comité d'agenda incombe la tâche d'étudier les différentes suggestions et de ramener en plénière les plus pertinentes pour ample discussion. La liste de ces suggestions sera présentée ce vendredi 5 octobre.

Haut


Jour 5
"Open Space" - Sujets d'approfondissement

Eclairs nocturnes(5.10.2007) - Bonjour de l'Afrique du Sud où nous sommes en pleine saison des pluies et où se poursuivent les assises de l'Interchapitre. En ce 5e jour de la Session intercapitulaire, le Comité d'agenda, comme cela avait été annoncé hier jeudi, a distribué aux participants la liste des sujets qu'ils ont suggérés en vue d'approfondissement au cours de ces assises. La liste étant longue, il leur a été demandé individuellement de choisir les 7 premiers sujets qui méritent d'être étudiés. Chacun des 7 thèmes sélectionnés a fait l'objet d'un carrefour, et chaque participant s'est mis dans le groupe de discussion de son choix.

  1. Internationalité. Comment cela affecte-t-il la vie oblate? (Formation, vie communautaire, mission, etc.); Maisons internationales de formation.
  2. Evangéliser dans une société sécularisée. Définir la mission oblate.
  3. Changement démographique dans la Congrégation. Partage de personnel du Sud au Nord, préparation pour cela de la part de ceux qui sont envoyés et de ceux qui reçoivent, ainsi que d'autres questions notamment l'inculturation.
  4. Dans la réalité que nous vivons aujourd'hui, quels sont les besoins dans les domaines de la formation humaine et spirituelle? Pour la vie religieuse, la communauté, la mission. Former des formateurs qui soient capables de faciliter cela.
  5. Critères pour accepter et accompagner des candidats à la lumière des réalités du monde d'aujourd'hui.
  6. Questions spéciales sur la pastorale de la jeunesse aujourd'hui.
  7. Animation de la vie religieuse et de la vie communautaire dans la communauté locale.

Les carrefours de l'avant-midi ont consisté à en discuter en échangeant des expériences heureuses ou malheureuses. Ceux de l'après-midi ont tenté de préciser quelques actions concrètes sous forme de recommandations tout en indiquant ceux qui doivent veiller à leur mise en pratique. Loin de prétendre résumer le compte-rendu des carrefours, je relève simplement des aspects qui ont retenu mon attention.

Le plus déconcertant de cette journée, c'est que le carrefour sur l'internationalité placé pourtant en tête de la liste, n'a eu aucun candidat! En outre, l'homosexualité mériterait une large explication dans le contexte culturel africain avant d'en faire un aspect de discernement vocationnel. Question de compréhension au niveau du concept. Merci de votre fidélité sur ayaas.net et bonne fin de semaine!

Haut


Un jeune père oblat assassiné en Afrique du Sud

Camion parc(6.10.2007) - Pour occuper ce weekend, deux excursions ont été prévues dans le programme de la session intercapitulaire. Ce samedi 6 octobre, nous sommes allés visiter le parc national de Pilanesberg (Pilanesberg Game Reserve) où, malgré la pluie, nous avons eu le plaisir de voir quelques animaux: éléphants, zèbres, girafes, antilopes, sangliers, babouins ...

Nous sommes allés aussi à Sun City où nous avons pris notre repas de midi en petits groupes. Là c'est le sommet du contraste sud africain. D'aucuns se verraient ailleurs qu'en Afrique! En effet, située à 187 kilomètres à l'ouest de Johannesburg, au cœur d'un volcan antique, la fameuse ville du soleil (Sun City) est ‘la ressource la plus unique du monde'. Elle a quatre hôtels fins et une grande variété de sport, de récréation, de divertissement et de jeu. «Elle est l'une des quelques ressources dans le monde avec deux 18 cours de golf de championnat de trou. La ressource revendique également les équipements les plus fins de la convention de l'Afrique australe.»

Malheureusement, nous avons été bouleversés pendant ce moment de détente en apprenant la triste nouvelle de l'assassinat d'un jeune confrère, le Père Allard Mmako, OMI, 42 ans, originaire du Lesotho, assistant du maître des novices de Our Lady of Hope, Johannesburg. Il était présent lors de la soirée d'ouverture de l'Interchapitre animée par les novices.

Qu'en savons-nous à l'heure actuelle? Ce vendredi 5 octobre, après avoir célébré la messe de 18h00 dans une paroisse (Holy Cross, Ka Nyamazane), il a été abattu au volant de sa voiture par des bandits alors qu'il regagnait son domicile! Il aurait pris quelqu'un qui venait d'assister à la messe et qui allait vers la même direction que lui. Trouvé jeté au bord de la route à Msogwaba township en train de gémir, Navette Sun Cityvers 19h30, le Père Allard a été conduit d'urgence à l'hôpital de Themba par une ambulance, puis transféré à Nelspruit Mediclinic. Il a rendu l'âme ce samedi matin. Sa voiture n'est pas encore retrouvée.

Ce crime confirme la violence qui secoue l'Afrique du Sud et l'insécurité aux environs du noviciat dont nous parlions au début de nos rencontres. D'après son Provincial, le Père Peter Galloway (Northern Province of South Africa), la disparition brutale de ce jeune confrère est une vraie tragédie. En lui nous perdons un Oblat plein de créativité, un homme qui sait expliquer la parole de Dieu, un formateur. Il succéderait très probablement à l'actuel maître des novices. Nos condoléances à la famille éprouvée. Que son âme repose en paix! (Funérailles)

Haut


Excursion: visite des cavernes et fossiles

(7.10.2007) - Il paraît que le vrai prodige de la foi, c'est de «renoncer à chercher des prodiges pour aimer tout simplement.» Comment peut-on aimer dans ce monde de violence? Quand on supprime toute une vie humaine pour voler une voiture, il n'est pas facile de prier avec saint François d'Assise: ‘là où il y a la haine que je mette l'amour'. Je me console en disant que l'important, c'est de m'abandonner à Dieu, de Caverneme mettre à son service, même quand tout semble me dépasser. "Nous n'avons fait que notre devoir."

Choqué par l'assassinat d'Allard qui sera enterré le 11 octobre, rien de spécial à signaler en ce dimanche ensoleillé, fête de Notre-Dame du Rosaire. J'ai pensé spécialement à toutes les personnes qui portent ce beau nom de Rosaire.

Comme prévu, une deuxième excursion a eu lieu ce dimanche. Un groupe est allé visiter le musée d'apartheid (Apartheid Museum), un autre le Berceau de l'Humanité (Cradle of Humankind). C'était impressionnant de découvrir l'évolution de l'humanité et de faire la visite souterraine des cavernes et fossiles. Il fallait avoir des jambes solides et surtout ne pas être bedonnant pour pouvoir descendre à plus de 60 mètres et remonter par la piste touristique.

Haut


Jour 6
Regards vers le prochain Chapitre général

Jean-Claude Gilbert(8.10.2007) - Nous tenons le coup malgré la fatigue qui commence à sévir. Si la dynamique de la première semaine de cet Interchapitre a consisté à dire comment la Congrégation a répondu et est en train de répondre au mandat reçu du dernier Chapitre général, celle de cette seconde et dernière semaine invite les participants à tourner les regards vers le prochain Chapitre général. Il s'agit concrètement d'identifier les principaux défis qui pourront être pris en considération par le Chapitre général de 2010.

Ce lundi 8 octobre, une partie de l'avant-midi a été consacrée à la présentation facultative du Trésorier général sur l'OIP (Oblate International Pastoral Investment Trust), qui se traduit par ‘Fiducie internationale de placements à des fins pastorales'. Conscient du rôle important de l'OIP dans la vie et la mission de la Congrégation, le Trésorier général a fourni une information abondante sur les stratégies et les activités de cette entreprise. Tout en affirmant que son futur s'annonce positif (génération des revenus), il a invité à la patience ceux qui investissent à l'OIP. Au nom de l'Administration générale, il a réaffirmé la responsabilité des Oblats de pourvoir un leadership compétent pour la Fiducie.

Fernando de la Paz«La Congrégation a besoin d'une équipe d'Oblats bien entraînés et expérimentés dans le domaine de la gestion financière pour servir principalement comme membres du Conseil d'administration de la Fiducie.»

Dans l'après-midi, les participants ont travaillé en carrefour régional avant de se retrouver en plénière. Ils ont été invités à parcourir à nouveau deux ou trois points qu'ils avaient précédemment identifiés comme défis pour la vie et la mission oblates dans leur Région respective tout en élaborant des propositions pratiques pour répondre à ces défis de la Région, et en suggérant des défis qui mériteront l'attention du prochain Chapitre général. Il convient de souligner quelques réponses.

Afrique-Madagascar:

  1. Changement démographique: élaborer des politiques sur les finances, le leadership et l'envoi des missionnaires ad extra, dans le contexte des sociétés sécularisées.
  2. VIH/SIDA: réexaminer les préoccupations exprimées pendant la session conjointe qui vient d'avoir lieu.

Amérique-Latine:

  1. Résoudre le problème d'équilibre entre le vœu de pauvreté et le style de vie oblate en favorisant la solidarité avec les pauvres.
  2. Rendre la vie religieuse plus prophétique, plus mystique et plus attrayante en s'imposant une vraie évaluation de la mission oblate.

Asie-Océanie:

  1. Elaborer un Directoire régional pour la formation première et la formation continue.
  2. Collaborer davantage pour la nouvelle configuration de la Région.
  3. Trouver de nouveaux modèles de vie religieuse en vue d'un style de vie plus simple.

Canada/Etats-Unis:

  1. Vivre avec espoir et énergie le moment actuel.
  2. Trouver de nouveaux moyens d'être des missionnaires dans le contexte d'une société sécularisée tant au niveau institutionnel que non-institutionnel.

Yves CalvetEurope:

  1. Continuer la collaboration dans la Région et le partage en finances et en personnel.
  2. Mission dans une société sécularisée: appel à la conversion, au changement d'attitudes.
  3. Internationalité: appel à l'inculturation dans plusieurs domaines. Dans sa méthodologie, le Chapitre pourra aider davantage les Oblats à apprendre l'un de l'autre en ce domaine.

Du débat qui a suivi les rapports, retenons cette mise en garde du carrefour de la Région d'Amérique Latine: le fait d'insister sur les structures pourrait faire oublier la mission auprès des pauvres. Le Chapitre devra tenir compte de cette crainte.

Haut


Jour 7
Quelles matières pour le prochain Chapitre général?

(9.10.2007) - Deux sujets ont occupé l'avant-midi de cette 7e journée de la session intercapitulaire. Tout d'abord, la présentation des politiques, décisions et informations par le Gouvernement central. Cinq membres du Gouvernement ont fait la première partie de la présentation en parlant successivement de points suivants:

  1. Séminaire sur l'évangélisation du peuple indigène en Bolivie, Amérique latine.
  2. Pool missionnaire (personnel disponible pour la mission oblate).
  3. Centre international de Mazenod, Aix-en-Provence.
  4. Directives sur les Etudes supérieures – La formation académique et professionnelle d'Oblats dans nos Unités.
  5. Politique concernant les Oblats vivant en dehors de leur Unité d'appartenance.
  6. Une équipe de recherche sur la Mission.
  7. Les rapports annuels des Unités au Gouvernement central.

Thomas CoughlingEnsuite, le Secrétaire général, Thomas Coughlin, a présenté les informations d'ordre technique, ou mieux les dispositions pratiques concernant le déroulement d'un Chapitre général en se référant aux Constitutions et Règles. Par des critères clairement définis, il a aidé l'assemblée à amorcer la préparation immédiate du prochain Chapitre général en commençant par discerner son thème principal. Nous étions donc invités à évaluer chaque thème sur la base de ces deux critères: 1) Comment cette question est-elle importante pour l'ensemble de la Congrégation? 2) Comment cette question peut-elle être efficacement traitée par un Chapitre général?

Foley et AllenDans l'après-midi, en effet, les participants ont tenté de répondre à cette question essentielle en carrefours linguistiques: ‘Quelle serait la matière du prochain Chapitre général?' Cet exercice combien exigeant a révélé la diversité des besoins au sein de la Congrégation. Les priorités varient d'une Région à l'autre et les attentes sont multiples. Il n'a pas été possible de percevoir un thème principal. Il suffit de les voir se concerter pour constater combien les deux modérateurs (photo), James Allen et Mike Foley, ont du pain sur la planche.

En gros, l'attention est focalisée sur la personne de l'Oblat: la qualité et le cadre de sa vie religieuse prophétique, son expérience personnelle de Jésus, sa conversion, sa maturité humaine et spirituelle, sa manière d'évangéliser et d'être réponse aux besoins du monde actuel, sa formation en vue de la mission dans un contexte d'internationalité, de sécularisation et d'ecclésiologie nouvelle. Certains ont salué cette insistance sur la personne de l'Oblat, tandis que d'autres ont suggéré une lecture critique de nos Constitutions et Règles en vue d'adaptation adéquate aux nouvelles situations.

Certes, à cette phase de discernement, il n'est pas évident d'arriver à un point commun. Peut-être faudra-t-il une consultation plus large au niveau de toutes les communautés oblates. Les trois jours qui restent nous en diront davantage. Je me demande s'il ne serait pas plus avantageux de faire la synthèse des trois derniers Chapitres généraux.

Haut


Jour 8
Etre des missionnaires heureux

(10.10.2007) - Ce mercredi 10 octobre, la session plénière a commencé par une discussion sur les rapports des carrefours d'hier soir concernant le thème principal du prochain Chapitre général. Après avoir résumé les idées convergentes en plaçant en tête la personne de l'Oblat ou la qualité de sa vie religieuse, le modérateur a invité les participants à ajouter l'une ou l'autre idée jugée importante et à préciser la manière dont le Chapitre pourrait l'aborder.

andrzejA la grande surprise du comité d'agenda qui ne pensait pas avoir une participation plus active, beaucoup sont intervenus pour aller droit au but. Il était temps de focaliser l'attention de l'auditoire sur un thème précis et concret en évitant de céder à la tentation de vouloir traiter plusieurs sujets au même moment. Parmi les nouvelles suggestions retenons ceci: communauté et mission, conversion personnelle, vie et mission, être heureux de vivre le charisme oblat. J'avoue avoir assisté aujourd'hui à un débat qui a gagné en profondeur bien que le thème ne soit pas encore formulé.

Compte tenu de l'importance de ce grand événement qu'est le Chapitre général, il a été suggéré que sa phase préparatoire implique toute la Congrégation et non seulement le comité pré-capitulaire. Loin de se contenter de fournir des principes généraux aux Oblats, le Chapitre devra considérer aussi la spécificité de chaque Région, afin de fournir à tous les Oblats un outil d'animation personnelle et communautaire. Ainsi pourrions-nous éviter de produire des Actes du Chapitre qui ne serviront qu'à embellir les étagères de nos bibliothèques.

Ensuite, le Gouvernement central a présenté la deuxième partie de ses politiques, décisions et informations, dans le but d'une large consultation de la Congrégation. Les points abordés sont les suivants:

  1. La politique de langues pour les communications officielles avec le Gouvernement central.
  2. Les rapports en vue de la profession perpétuelle.
  3. La politique sur la méconduite professionnelle.
  4. Le directoire pour l'administration des biens temporels.
  5. La fête de saint Eugène de Mazenod au calendrier liturgique universel.
  6. L'échange du personnel – du Sud au Nord, exemple Notre-Dame-du-Cap, Canada.
  7. La rencontre des jeunes en Australie.

Lorenzo GonzálezDans l'après-midi, les participants ont eu droit à l'intervention du Consultant en Méthodologie de Chapitre général. Il s'agit du Frère Lorenzo González, Mexicain, Secrétaire général de la Congrégation des Frères des écoles chrétiennes.

Partant de l'expérience de leur dernier Chapitre général, le Frère nous a présenté une voie possible pour le succès d'un Chapitre général. La phase préparatoire étant aussi importante que le Chapitre lui-même, il faut engager toute la Congrégation dans un processus d'interaction en produisant ensemble les documents de travail et en définissant le thème principal par groupes interculturels et groupes thématiques. Il convient aussi d'utiliser les moyens de communication moderne, en l'occurrence le site Internet, afin que tous les membres de la Congrégation accèdent facilement à l'information, étudient la documentation nécessaire et participent activement tant à la préparation qu'au déroulement du Chapitre.

Personnellement, j'ai constaté que le Frère Lorenzo avait bien lu tous les documents de notre Congrégation mis à sa disposition, et j'ai admiré la simplicité avec laquelle il a présenté les hauts et les bas de leur dernier Chapitre général. Nous nous inspirerons certainement de leur méthodologie surtout dans la phase préparatoire de notre prochain Chapitre général.

Haut


Jour 9
Compassion

(11.10.2007) - Le programme de cet avant-dernier jour de la session intercapitulaire a été modifié à cause des funérailles du Père Allard 'Mako qui a été assassiné le 5 octobre (circonstances). La messe présidée par l'archevêque de Johannesburg, Monseigneur Buti, OMI, a eu lieu à Saint Charles, Johannesburg, à 14h00. Par fraternité et compassion, les participants à l'Interchapitre sont allés à Victory Park où se trouve la maison provinciale de Northern province pour prier avec la communauté chrétienne et accompagner Allard à sa dernière demeure. Les messages de circonstance ont été un vibrant appel pour la Justice et la Paix dans ce pays qui voit disparaître le rêve d'une nouvelle Jérusalem, l'espoir d'une vie meilleure né depuis la fin de l'apartheid et l'avènement de Nelson Mandela.

Messe funérailles Allard

Concernant l'Interchapitre, la seule séance de l'avant midi était un «Open Space». Après avoir proposé des sujets d'intérêt particulier, les participants se sont mis en carrefours. Cinq sujets ont fait l'objet de discussion en petits groupes et en plénière: Scolasticats internationaux, Echange du Personnel du Sud au Nord, Futur de la Maison générale, Vie religieuse en communauté et Gouvernement.

Scolasticats internationaux. En rapport avec le mandat du Chapitre général, il existe déjà des scolasticats internationaux au niveau de nos régions. Il est souhaitable cependant que les Régions organisent des moments de discussions pour approfondir le sujet et envisager d'autres façons d'échange des jeunes en formation au niveau de la Congrégation.

Echange du personnel du Sud au Nord. Il est souhaitable que le nord fasse connaître ses besoins au sud pour engager un vrai dialogue. Pour le monde, il y a manque d'information quant aux attentes des uns et des autres.

Futur de la Maison générale. Se situant surtout au plan émotionnel, le groupe souhaite le maintien de cette maison en guise de symbole de la Congrégation. En offrant hospitalité aux Oblats pour plusieurs raisons, la maison favorise le sens de famille. Il serait mieux que la décision finale soit prise par l'actuelle Administration générale.

Vie religieuse en communauté. Il est souhaitable d'avoir des outils d'animation pour bien gérer nos communautés, le cadre idéal de l'accomplissement de notre vocation missionnaire. Il s'agit surtout d'avoir suffisamment de temps de prière afin de bien gérer les êtres humains dans leur pauvreté et leur richesse.

Le Gouvernement. Les suggestions de restructuration faites par le Comité de Gouvernement suscitent des questions sur le futur de notre Congrégation. Que deviendra la mission auprès des pauvres en ayant des Régions ou des Unités fortes? Quel est le rôle du Gouvernement et en quoi consiste le service d'animation? Ne serait-il pas mieux de remplacer les termes Région et Province par d'autres termes qui mettraient plus en évidence la valeur missionnaire plutôt que les structures?

Funérailles Allard 'Mako

Face à une certaine crainte qui habite bon nombre de participants et en réponse à quelques questions, le Président du Comité de Gouvernance, Ryszard Szmydki, a annoncé une large consultation de la Congrégation sur les propositions de restructuration. Le Comité se sent mieux inspiré après avoir écouté les réactions de cette Assemblée. Tant mieux!

La clôture de l'Interchapitre interviendra ce vendredi à midi avec la messe que présidera le Supérieur général. Beaucoup prendront leurs vols de retour chez eux dans l'après-midi. Bon voyage à tout le monde!

Haut


Jour 10
Le combat spirituel

(12.10.2007) - Tôt le matin du dernier jour de l'Interchapitre, les bagages de ceux qui devaient quitter Good Shepherd Retreat Centre et Sediba Mountain dès la fin du repas de midi étaient déposés au secrétariat, afin de permettre au personnel de service d'apprêter les chambres pour d'autres groupes de réflexion qui sont arrivés dans l'après-midi.

Steckling et MoteaphalaC'était le jour de synthèse et d'évaluation sans oublier les remerciements, la photo du groupe, la signature d'une demande collective pour la fête de saint Eugène de Mazenod au calendrier liturgique universel et la messe de clôture présidée par le Supérieur général, Wilhelm Steckling.

Comme prévu, en effet, la séance de ce vendredi 12 octobre a consisté essentiellement à prendre connaissance du résumé de la session intercapitulaire, un texte d'une page et demie préparé par le comité d'agenda. Présenté par l'un des modérateurs, James Allen, le texte a été bien apprécié et adopté après quelques amendements. Les Oblats pourront le découvrir dans sa version finale sur le site officiel de la Congrégation: www.omiworld.org.

Quant à l'homélie de clôture, s'inspirant de l'évangile du jour (Luc 11:15-26) où l'on dit de Jésus: «C'est par Béelzéboul, le chef des démons, qu'il expulse les démons» , le Supérieur général a invité ses confrères au combat spirituel. Les visites rendues aux Unités africaines ont permis à beaucoup de participants de découvrir à la fois la beauté de l'Afrique (nature, joie de vivre, hospitalité, célébrations liturgiques ...) et ses difficultés. La mort inattendue du Père Allard a été une occasion de compatir aux souffrances du continent africain.

«Prêtres, mettez un vêtement de deuil, et pleurez» , recommande Joël (1:13-15). Il faut avoir le courage de se lamenter, de faire pénitence, de porter un vêtement de deuil, bref, de se convertir pour trouver de nouvelles réponses d'espérance à ce monde aimé de Dieu. Les chrétiens, les missionnaires, doivent briller par la qualité de leur vie pour plus d'amour, plus d'efficacité apostolique. Tel est le thème que semble suggérer l'Interchapitre. Tel est aussi le sens du combat spirituel que nous devons mener. C'était le point fort du message de celui qui avait convoqué l'Interchapitre.

Paolo ArchiatiComme pour répondre à l'exhortation du célébrant principal, nous avons chanté: «Trouver dans ma vie ta présence, tenir une lampe allumée. Choisir d'habiter la confiance, aimer et se savoir aimer.» Puis nous nous sommes confiés à la patronne de notre Congrégation, la Vierge Marie, en l'invitant, en espagnol, à marcher avec nous: «Ven con nosotros al caminar Santa Maria a ven.»

Je termine en m'acquittant d'un devoir sacré, celui de remercier de tout cœur les visiteurs d'ayaas.net, de plus en plus nombreux et de partout dans le monde. Je remercie particulièrement Fernando de la Paz, le Provincial d'Espagne, et Chicho Rois, le Conseiller général pour l'Europe. L'un m'a incité à avoir une version espagnole des nouvelles sur l'Interchapitre et l'autre en a assuré la traduction, en dépit de ses multiples occupations. A bientôt sur le Net.

(Lire tout le discours du Président régional)

Haut

© 2011 Ayaas.net: Religieux africain du troisième millénaire - Page web perso de jb musumbi, o.m.i. - Webmaster