Nous sommes le 25/03/2019 et il est 17h06 TU+2 - "L'Eglise attend de vous tous un puissant secours dans sa détresse" (Eugène de Mazenod, 1823)

35e Chapitre des Oblats: impressions

Cette page rassemble nos impressions personnelles sur le déroulement quotidien de ce Chapitre général des missionnaires Oblats de Marie Immaculée. Le même commentaaire se trouve dans la page réservée aux échos du Chapitre. Il se lit mieux dans son contexte précis.


Jour 8

Casa La SalleIl me semble que les Capitulants parlent plus de la conversion des jeunes en formation que de leur propre retournement!

Jour 9

Il me semble que la conversion dont nous parlons est plus une invitation à améliorer la qualité de notre vie chrétienne et religieuse qu’une affaire de restructuration. Vouloir mettre en évidence la technicité et la bureaucratie romaine, c’est courir le risque d’oublier que la mission est avant tout spirituelle: «rendre présent au monde le Christ lui-même par le témoignage personnel». Faut-il encore prouver que les changements proposés sont effectivement en vue du plus grand bien de la mission …!

Jour 10

Il me semble que chacun cherche à tirer la couverture de son côté. Et puisque rien ne montre à suffisance que les structures proposées sont pour le plus grand bien de la mission, je crains un glissement à la bureaucratie et une certaine division au sein de la Congrégation. Les Régions dites ‘puissantes’ (en ressources humaines et matérielles) risqueraient d’échapper gravement au regard du Supérieur général qui ne s’occuperait que des ‘faibles’! Il faut changer parce que le monde change, mais quelle nouvelle structure aiderait mieux à vivre la fidélité au Christ et au charisme de la Congrégation?


Jour 11

Il me semble que beaucoup de Capitulants souhaitent maintenir le poste de Conseillers généraux, afin qu’ils soient en même temps Présidents de Régions, investis d’une certaine autorité pour agir plus efficacement au niveau régional! Une façon d’en faire des Conseillers régionaux plutôt que généraux! Auraient-ils encore le temps pour les activités du Gouvernement central qui sont plutôt d'intérêt général? Il convient de définir clairement le rôle de Conseiller général.


Jour 13

Il me semble qu’en refusant le changement, les Capitulants ont réussi à ne pas s’éloigner de l’essentiel du thème de conversion qu’ils aimeraient vite approfondir. La conversion dont la plupart des participants ont besoin est celle du cœur et non de structures. Et puisque la conversion est une réalité concrète, ce Chapitre doit avoir le courage prophétique d’indiquer du doigt nos péchés collectifs ou mieux établir une liste de nos faiblesses, afin de stimuler le processus de conversion permanente tant au niveau individuel que communautaire. Il faudrait donc avancer en eau profonde, jeter les filets pour attraper du poisson (Luc 5:1-11), et redécouvrir le visage du Christ ressuscité à l’instar des disciples d’Emmaüs (Luc 24:13-35) pour redynamiser la mission par un authentique témoignage de foi.


Jour 14

Il me semble que les Capitulants ont eu le courage d’identifier leurs propres «péchés» ou mieux leurs faiblesses collectives. Mais combien il est difficile d’échanger sur l’expérience de Dieu! On préfère parler de son travail, de ses relations interpersonnelles, de sa vie communautaire que de Jésus-Christ lui-même rencontré dans le quotidien de la vie chrétienne! C'est pourtant bien simple. Il est impossible de témoigner de sa conversion sans une authentique expérience personnelle de Dieu.


Jour 15

Il me semble qu’en allant à l’essentiel aujourd’hui, le Chapitre a gagné en profondeur. Mais je ne trouve rien de neuf dans les voies discernées de conversion. Ce qui émerge davantage, c’est le goût de revenir à nos Constitutions et Règles. Là et là seulement se trouve la vraie dynamique de conversion et d’énergie missionnaire.


Jour 16

Il me semble que la phase d’élections s’accompagne d’une agitation entre les Régions. La fameuse pratique de discernement par Murmuratio pourrait etre une vraie source de confusion entre l’humain et le spirituel. Les velléités de pouvoir et les choix à connotation géopolitique? Voilà un domaine concret de conversion! Comme pour s’en moquer, un Capitulant n’a pas hésité à dire tout haut qu’il y a plusieurs «théologies de l’Esprit Saint»!


Jour 17

Il me semble qu’il est difficile de trouver toutes ces qualités dans chacun des candidats. Je m’arrêterai à trois éléments essentiels: esprit de Foi, engagement d’Amour et esprit de Mortification ou de la Croix. «Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il se renie lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive» (Marc 8:34). Quelle exigence! Quelques candidats n’arrivent plus à dormir depuis jeudi! Voilà qui incite à la compassion et à la prière.


Jour 20

Il me semble que le résultat de ce sondage correspond à ce qui se disait déjà dans les couloirs dès le début de ce Chapitre! Merci aux visiteurs d’ayaas qui, à travers le débat africain, participent volontiers à ce discernement nous inspirant de leur vision du Leadership.

Haut


Jour 22

De mon expérience des deux chapitres généraux (2004, 2010), je retiens que l’élection pour Conseillers généraux constitue une phase de désintéressement parce que beacoup de Capitulants sont obligés à voter des personnes qu’ils ne connaissent pas. Il serait bon qu’on brise la monotonie en proposant une autre façon de faire. Voir les détails sur le site officiel de la Congrégation.


Jour 23

Pourquoi l’Afrique n’a-t-elle pas été prête avec la présentation de ses deux candidats? Telle est la question qui m’a été posée plusieurs fois dans la soirée d’hier. Etant non-partant et n’ayant pas participé aux délibérations régionales, j’ai appris que le candidat Conseiller général prévu par la Région s’est désisté à la dernière minute pour des raisons personnelles. Le second candidat n’en voulait pas non plus! Pris au dépourvu, les Capitulants d'Afrique ont précipitamment organisé un sondage pour se rabattre sur deux autres membres du groupe. «On fait la guerre avec l’armée que l’on a», disait souvent Mgr Marcello Zago. Nous souhaitons à notre nouvel élu succès et fécond ministère au service de la Congrégation!


Jour 24

Il me semble que certaines propositions discutées voire votées favorablement sont sans importance. On dirait qu’on veut simplement profiter de l’autorité suprême qu’est le Chapitre pour faire passer des formulations vides de sens et que personne ne mettra en pratique! Parfois, certaines expressions frisent la perte de l’esprit religieux. La tendance à la suprématie de l’argent sur la charité fraternelle n’est rien d’autre qu’une atteinte au testament spirituel du Fondateur: «Pratiquez parmi vous la charité, la charité, la charité…»


Jour 27

Cette dernière semaine du Chapitre s’annonce lourde, tant de choses doivent être "ficelées". Peut-être serait-il mieux de confier l’élaboration du document final au comité de rédaction qu’à toute l’assemblée. Beaucoup se demandent à quoi a servi le travail de ce matin en petits groupes? Néanmoins, j’apprécie la manière de formuler chaque appel à la conversion en se basant sur le rapport du Supérieur général sortant sur l’état de la Congrégation. En effet, les quatre impératifs mentionnés dans le rapport constituent, «de façon concrète, des secteurs où nous avons besoin de conversion plus que n’importe où ailleurs: des communautés centrées sur le Christ, l’amour des pauvres, faire face au changement démographique et l’amour de l’Église».


Jour 28

J’apprécie beaucoup la dynamique de ce matin qui prévoyait une rencontre des Régions avec le Conseil général. Le Chapitre précédent n’y avait pas pensé. Il me semble que c’est un moment très important surtout pour la nouvelle équipe centrale. Elle peut entendre à chaud et de vive voix les attentes de chaque Région. Cela ressemble à ce que nous appelions «sessions conjointes». Faute de temps, malheureusement, les membres du nouveau Conseil général n’ont pas eu l’opportunité d’être tous présents à chaque rencontre afin d’entendre un même son de cloche!


Jour 29

De 9h30 à 12h00, les Capitulants sont restés sous un soleil de plomb à la place Saint-Pierre! Les plus hardis n’ont pas hésité à prendre des feuilles volantes pour chapeaux! Le poids de la chaleur ayant affaibli les esprits malgré l’enthousiasme religieux, beaucoup, en plénière, n’ont pas voulu engager des discussions sérieuses sur les propositions soumises et votées. Il me semble qu’on n’avait même plus besoin de clarification! C’est dire quand c’est fini, c’est fini.


Jour 30

La messe d’action de grâce a été un moment très émouvant, surtout au moment de la présentation de l’équipe sortante. Une tempête d’applaudissements, voilà le salaire des «serviteurs inutiles». Nous n’avons fait que notre devoir. Quant au document final du Chapitre, j’avoue qu’on pouvait faire mieux, mais hélas! Je me ferai comprendre lorsque je livrerai mes impressions générales de ce Chapitre que j’ai plus vécu au niveau personnel comme une expérience des disciples d’Emmaüs. Il me semble que la conversion commence quand naît l’ardent désir de retenir longtemps Celui qui feint d’aller plus loin. «Mais ils le pressèrent de rester avec eux: "Demeurez avec nous, dirent-ils, car il se fait tard et déjà le jour baisse"» (Luc 24:29).


Jour 31

Parfois, je n’étais pas en mesure de déceler la quintessence ou mieux «ce en quoi se résument l'essentiel et le plus pur» de ce Chapitre qui vient de s’achever. Je n’avais qu’une double préoccupation:

  1. La première: comment le Chapitre aborderait-il le thème de conversion?
  2. Et la seconde: quels sont les enjeux pour le continent africain?

J’y reviendrai très probablement lors d'une réflexion de synthèse.

Haut

© 2011 Ayaas.net: Religieux africain du troisième millénaire - Page web perso de jb musumbi, o.m.i. - Webmaster