Nous sommes le 12/12/2018 et il est 07h17 TU+2 - "L'Eglise attend de vous tous un puissant secours dans sa détresse" (Eugène de Mazenod, 1823)

Échos OMI 35e Chapitre général
8 septembre - 8 octobre 2010

Le rendez-vous de Casa La Salle

Logo Chapitre35(Mardi 7/9) - Tout le monde est au rendez-vous ce soir du 7 septembre pour célébrer ce grand événement d’Eglise qu’est le Chapitre général. Ce sont les retrouvailles ce soir, la joie de l’internationalité et de l’interculturalité.

Le programme de ce mercredi 8 septembre prévoit, entre autres, l’Eucharistie d’ouverture à 09h00, la séance plénière d’ouverture à 11h00. Dans l’après-midi, les capitulants auront l'opportunité de se faire connaître. Nombreux parmi eux sont ceux qui vivent leur première expérience de Chapitre.

Signalons aussi la présence de quelques laïcs associés. Ils représentent les 5 Régions oblates. «Bon de voir l'endroit où tant de décisions vont se prendre...» (Denyse sur Facebook).


Jour 1
Ouverture du 35e Chapitre général

(Mercredi 8/9) – Ça y est ! Le 35e Chapitre général des Oblats a ouvert ses portes ce matin, en la fête de la Nativité de la Vierge Marie! Réalité inhérente à la vie chrétienne, symbole incontournable, la Croix oblate était au cœur de la célébration eucharistique, présidée par le Supérieur général sortant entouré de son Conseil.

Casa La SallaOutre les capitulants et le personnel auxiliaire, beaucoup d’Oblats de Rome et des environs ainsi que des laïcs associés d’Italie et d’autres invités ont pris part à cette eucharistie d’ouverture solennelle.

A 11h, les Capitulants se sont retrouvés dans l’église, ils ont chanté le Veni Creator Spiritus, qui signifie Viens Saint Esprit Créateur. Ensuite, ils ont marché en procession vers la salle capitulaire. C’était un moment très émouvant.

Dans la tradition catholique, le Veni Creator Spiritus commémore la Pentecôte. Il est chanté lors de l'entrée en conclave à la chapelle Sixtine et lors d’autres événements solennels.

Après l’appel nominal des 89 Capitulants - ils ont tous répondu «présent», le Supérieur général a prononcé la formule d’ouverture officielle du Chapitre. Puis l'assemblée a adopté le Directoire de ce Chapitre.

Dans l’après-midi, les Capitulants ont travaillé en petits groupes pour se faire connaître mutuellement. Parmi les attentes exprimées au cours de cet exercice, mentionnons l’expérience de la Pentecöte, la fraternité oblate, l'esprit de famille.

Haut


Jour 2
Une méditation africaine sur la conversion

(Jeudi 9/9) – Dans la matinée de ce second jour du Chapitre, les Capitulants ont procédé au vote (par machine) des membres du Comité de Direction et de celui des Finances, deux services très importants du Chapitre. Chacun des Comités compte cinq Capitulants représentant les cinq Régions de la Congrégation. L’Afrique-Madagascar, pour ne parler que d'elle, est représentée par les Pères Stuart Bate (Provincial de Natal, S.A.) à la Direction du Chapitre et Prosper Ndjoli (Vicaire-provincial du Congo) aux Finances.

Après les élections, les Capitulants ont été invités à travailler en groupes régionaux. Ils ont réexaminé les Rapports de leurs régions respectives en vue de la présentation en plénière dès ce vendredi 10 septembre.

MoteaphalaDans l’après-midi, les Capitulants ont eu droit à deux interventions. Tout d’abord, celle du Père Emile Moteaphala, Provincial du Lesotho. Il a fait une méditation spirituelle sur le thème du Chapitre qu’est la Conversion. Ainsi la Région Afrique-Madagascar a ouvert la série des réflexions sur la conversion. Il nous a rappelé que la conversion est un don de Dieu, elle ne dépend ni de nos mérites, ni de nos efforts personnels. Il y a cependant un moyen efficace pour susciter cette grâce : la prière ou l’union à Dieu. Par conséquent, la formation initiale ou première des Oblats doit être une école de prière.

Ensuite, nous avons eu le privilège d’écouter le Cardinal oblat Francis George de Chicago (United States). Ancien Assistant général de la Congrégation, connaisseur du charisme oblat, il nous a livré un témoignage personnel sur la conversion au Christ crucifié. Il a insisté sur l’amour des pauvres et sur l’universalité de l’Eglise. Le Christ étant la source, « la formation doit être une école de conversion au Chrsit crucifié». Le Cardinal a terminé son exposé en souhaitant que le Chapitre général commence par une rencontre personnelle du Christ! C’est une vraie démarche de conversion. Et dans la messe qu’il a présidée, il a mis l’accent sur l’amour des ennemis.

Haut


Jour 3
Rapports régionaux

(Vendredi 10/9) – Cette troisième journée du Chapitre a été réservée à l’écoute des rapports régionaux : Afrique-Madagascar et Amérique latine dans la matinée, Asie-Océanie et Canada/Etats-Unis dans l’après-midi. A la fin de chaque présentation faite par le Président de Région, les Capitulants ont eu l’opportunité d’en discuter en petits groupes (dans la salle capitulaire) et de poser des questions d’approfondissement en plénière.

Du point de vue ministériel, les domaines les plus significatifs en Afrique-Madagascar sont les suivants: la formation d’une Eglise locale, la collaboration du laïcat, l’apostolat auprès des jeunes, la pastorale des vocations, la promotion humaine et Justice, Paix et Intégrité de la Création, la gestion des finances. Afrique-MadagascarEt parmi les ministères les moins significatifs, signalons le ministère paroissial, les missions paroissiales, l’évangélisation par les médias et les aumôneries des hôpitaux et des prisons.

Avant de conclure sa présentation, le Père Cornelius Ngoka, Provincial du Cameroun, a partagé les préoccupations de ses confrères sous forme de questions.

Dans la soirée, en rencontre informelle mais obligatoire, les Capitulants ont eu une séance de présentation sur Aix-en-Provence (France). L’Administration générale et la province de France voudraient transformer la maison fondatrice en une communauté internationale. C’est un projet.

Haut


Jour 4
Oblats Frères et Laïcs associés

(Samedi 11/9) – Outre la messe quotidienne qui nourrit spirituellement les Capitulants, signalons quatre moments essentiels de ce quatrième jour du Chapitre. Tout d’abord, la présentation du rapport de la Région Europe. Parmi les grands défis de cette partie du monde oblat retenons : l’internationalité, la formation première et les vocations, la nouvelle évangélisation, la revitalisation de la mission et de la vie oblate.

Monica MalebohangDeuxième moment: le rapport du comité général d’Oblats frères, présenté par le frère Benoît Dosquet de la province de France. L’existence de ce comité opérationnel depuis quatre an est une mise en application d’une des recommandations du Chapitre de 2004. Le but est de «faire prendre conscience aux Oblats que les Frères sont nécessaires à la Congrégation pour être complète et pour compléter le rôle du prêtre - oblat - dans l’évangélisation».

Troisième moment: le rapport des Laïcs associés ou Partenaires oblats en mission. Les cinq Laïcs (deux hommes et trois femmes) qui ont été invités à ce Chapitre par le Supérieur général ont insisté fortement sur leur identité de Partenaire oblat en mission tout en invitant les participants à réfléchir sur la possibilité d'avoir de nouvelles formes de collaboration.

Quatrième moment, enfin : les Capitulants ont été invités à une spéciale célébration pénitentielle. On ne peut pas parler de conversion sans vivre une authentique démarche de réconciliation.

Haut


Jour 6
Les Finances de la Congrégation

(Lundi 13/9) – La sixième journée du Chapitre a été consacrée au rapport du Trésorier général sur les finances de la Congrégation. Contrairement à l’habitude, ce rapport qui fait partie du grand discours du Supérieur général sur l’état de la Congrégation intervient avant l’adresse du Modérateur de la Conférence La SalleCongrégation! C’est après la méditation hebdomadaire sur la conversion proposée, cette fois, par un participant de la Région d’Europe que les Capitulants se sont penchés sur la gestion des biens temporels.

A la fin du long exposé du Trésorier, les Capitulants ont été invités par le modérateur du jour à se retrouver en groupes régionaux pour examiner le rapport donné et formuler des questions de clarification. Répondant aux questions en plénière, dans l’après-midi, le Trésorier général a encouragé les Unités à compter plus sur les ressources locales en vue d'autosuffisance que sur la dépendance traditionnelle. Chacune d'elles doit apprendre à passer du modèle ancien (dépendance) au modèle émergeant (autosuffisance).

Six valeurs inspirées de l’Écriture et de la vie de notre Congrégation guident notre production et l’usage des ressources matérielles:

  1. Les ressources matérielles sont des Dons;
  2. le travail productif est partie intégrante de la dignité humaine et nous permet de contribuer à la vie commune en tant qu’Oblats;
  3. la bonne intendance doit guider notre administration et notre production des bien temporels;
  4. l’autosuffisance est l’objectif de chaque Unité de la Congrégation;
  5. l’intégrité dans la manière de rendre compte de l’usage des biens matériels est primordiale;
  6. la solidarité interpelle les Oblats à partager leurs ressources matérielles à travers la Congrégation. «Ce cadre guide notre réflexion, à tous les niveaux, quant à l’usage des biens matériels qui sont confiés à notre Congrégation».

Le Trésorier général a fait aussi une présentation sur l’OIP (Fiducie oblate internationale d’investissement pour la pastorale). Dans la soirée, quelques Capitulants ont participé à une rencontre informelle sur nos institutions d’études supérieures. C’était la journée la plus lourde! Nous aimerions recevoir votre avis sur "Afrique et pauvreté religieuse".

Haut


Jour 7
Rapport du Supérieur général

(Mardi 14/9) – Cette journée a été consacrée au rapport tant attendu du Supérieur général, le Père Wilhelm Steckling, sur l’état de la Congrégation. C’est le fruit de sa longue expérience de 18 ans au service de l’autorité dont 12 comme Supérieur général. Les Capitulants devront s’en servir pour bien définir une nouvelle visée missionnaire.

GuillermoLa conversion tant individuelle que communautaire n’a de sens qu’en vue de la mission de la Congrégation qui est la même depuis le temps de la fondation. «La Congrégation est tout entière missionnaire. Son premier service dans l'Église est de faire connaître aux plus délaissés le Christ et son Royaume. Elle porte la Bonne Nouvelle aux peuples qui ne l'ont pas encore reçue et les aide à découvrir leurs propres valeurs à la lumière de l'Évangile» (Constitution 5).

Quelle est, par conséquent, notre responsabilité présente, en prévision de l’avenir? Elle est liée à quatre impératifs, à savoir:

  1. des communautés centrées sur le Christ,
  2. l’amour des pauvres,
  3. faire face au changement démographique et
  4. l’amour de l’Eglise.

Le rapport contient aussi plusieurs interpellations. Voici les deux qui ont retenu mon attention.

  1. Première question: «Croyons-nous assez en notre vocation et à son importance, pour vraiment en inviter d’autres à se joindre à nous et à le faire en dépit de la culture dominante? Nous sommes fiers de saint Eugène: sommes-nous aussi fiers de notre vie consacrée et/ou de notre sacerdoce?»
  2. La seconde: «Quelles sont les conséquences prévisibles du changement démographique, et comment pouvons-nous y répondre de façon prudente? Que sommes-nous appelés à faire?»

Après en avoir discuté en groupes régionaux, les Capitulants ont posé beaucoup de questions au Père Steckling qui, en interaction avec les membres de son conseil, a fourni quelques pistes de réflexion en vue de la conversion missionnaire. L’une des questions consistait à décrire le visage de nouveaux pauvres dans le monde. Ici il a fait intervenir ses Conseillers pour livrer leur image du pauvre dans l’aujourd’hui du monde.

C'est en ces termes que le Supérieur sortant a conclu son rapport: "Je demande pardon pour toutes les fois où j’ai négligé le bien commun et manqué d’attention aux personnes". Chose émouvante, la salle capitulaire a vibré au rythme des applaudissements frénétiques. Un geste de reconnaissance pour tant de services rendus humblement en tant que «lien vivant de l’unité dans la Congrégation» (Constitution 133). "

Après l’apéritif marquant la fin de la présence des Laïcs associés au Chapitre et le repas du soir, les Capitulants ont pris part à une rencontre facultative sur le Ministère avec les jeunes et sur la Formation oblate. Elle était animée par les Pères Chicho Rois et Paolo Archiati, respectivement Conseiller général pour l’Europe et Assistant général chargé de la formation. N'hésitez pas à faire un petit tour sur "Afrique et pauvreté religieuse".

Haut


Jour 8
Domaines émergents de conversion

(Mercredi 15/9) – L’intervention du Supérieur général ayant clôturé hier la série de rapports en vue d’information générale sur la mission oblate, le Chapitre est entré, ce mercredi 15 septembre, dans sa deuxième phase. Elle consiste à identifier les domaines émergents en vue de conversion. Pour ce, les Capitulants ont été invités à travailler en 9 différents carrefours ou groupes d’intérêt sur quatre domaines précis: Mission (2 groupes), Communauté (3 groupes), Leadership (2 groupes) et Formation (2 groupes).

Capitulants carrefourEn quoi consistait l’exercice? Réfléchissant à partir de cette grille: Forces (points forts), Faiblesses (internes à la Congrégation), Menaces (celles externes, environnement) et Chances, chacun des groupes devait résumer le mouvement «vers la conversion» dans un bref rapport. Parmi les chances exprimées, mentionnons, entre autres, l’interculturalité, la révolution de l’information par des moyens technologiques modernes, les bienfaits de la mondialisation, les crises multiformes dont on parle (économiques, ministérielles avec abus sexuels, etc.), l’apprentissage des langues, la formation missionnaire …

Pour aider à découvrir les mouvements «vers la conversion», le comité de Direction a présenté une réflexion théologico-spirituelle comparant le chemin à parcourir par tous les participants de ce Chapitre au voyage des disciples d’Emmaüs. Jésus, le centre de notre vie et de nos activités missionnaires fait route avec nous malgré nos découragements, nos incertitudes du lendemain; chaque Eucharistie est une nouvelle découverte du visage du Christ, une source d’énergie pour la mission en communauté et au sein de l’Eglise.

Dans la soirée, les Capitulants ont pris part à une rencontre facultative sur JPIC (Justice, Paix, Intégrité de la Création). C’est dire combien on est surchargé de travail. - Album maison généralice -

Impression - Il me semble que les Capitulants parlent plus de la conversion des jeunes en formation que de leur propre retournement!

Haut


Jour 9
Nouvelles structures de gouvernement

(Jeudi 16/9) – Le Chapitre général précédent (2004) avait confié au Supérieur général le mandat de mettre sur pied

une Commission postcapitulaire sur le Gouvernement, représentative des différentes sensibilités présentes au Chapitre, qui reverrait les structures et le fonctionnement du gouvernement dans la Congrégation à tous les niveaux et examinerait les possibilités d’établir des structures et un fonctionnement de gouvernement au niveau régional.

Ce jeudi 16, les Capitulants ont examiné le compte-rendu tant attendu dudit Comité sur les structures Comité de gouvernancede Gouvernement. Les quatre membres présents ont présenté le rationnel, les avantages et les désavantages de toutes leurs propositions de changements structurels dans la Congrégation (Gouvernement central, Provinces, Régions, Constitutions et Règles).

Ils suggèrent, par exemple, que le mandat du Supérieur général soit de 8 ans au lieu de 6 renouvelable une fois, et que le poste de Conseillers généraux soit supprimé pour n’avoir plus que le Supérieur général et cinq membres du Conseil: Vicaire et 4 Assistants généraux. Une façon de réduire la taille de 8 à 5 membres plus le Supérieur général.

Les discussions en session plénière ont porté essentiellement sur le Gouvernement central, sans une lueur de consensus! Quant à la proposition délicate d’avoir au moins 80 membres pour être une Province, beaucoup de Capitulants ont exprimé la crainte de voir plusieurs Provinces disparaître sous peu. Le processus de discernement ne fait que commencer… Conformément à la dynamique de cette assemblée, les Capitulants doivent se prononcer clairement sur le genre de structures à adopter avant de procéder à l’élection de nouveaux Leaders.

Impression – Il me semble que la conversion dont nous parlons est plus une invitation à améliorer la qualité de notre vie chrétienne et religieuse qu’une affaire de restructuration. Vouloir mettre en évidence la technicité et la bureaucratie romaine, c’est courir le risque d’oublier que la mission est avant tout spirituelle: «rendre présent au monde le Christ lui-même par le témoignage personnel». Faut-il encore prouver que les changements proposés sont effectivement en vue du plus grand bien de la mission …!

Haut


Jour 10
Structures Régions et Provinces

(Vendredi 17/9) – Ce vendredi, les Capitulants ont continué la discussion sur le changement de structures gouvernementales se focalisant sur les propositions relatives aux Régions et aux Provinces. Le débat en groupes régionaux et en plénière s’est arrêté essentiellement à deux délicates considérations.

Capitulants gouvernanceLa Région n’est pas une structure gouvernementale. Faut-il aisément accepter que quelques Régions puissent être structurées de façon à exercer une autorité de gouvernement? En outre, est-il vraiment réaliste, dans le contexte actuel du monde et de l'Eglise, qu’une Province compte environ 80 membres pour assurer un fonctionnement et une stabilité convenable?

Autant de questions qui ont suscité de vives discussions. Comme l’on pourra facilement constater, grâce aux cartons vert (oui), rouge (non) et jaune (indécis) en usage, le vif débat d’hier sur le gouvernement central et celui d’aujourd’hui ne permettent pas encore de recueillir un large consensus! On verra un peu plus clair avec le vote de sondage prévu demain samedi 18 septembre.

Afin de permettre aux participants de se reposer et d'aborder avec sérénité l’étape électorale qui pointe à l'horizon, aucune activité n’a été prévue cet après-midi. Le temps de rester à l’écoute de l’Esprit confrontant sa propre opinion avec celle des autres.

Impression - Il me semble que chacun cherche à tirer la couverture de son côté. Et puisque rien ne montre à suffisance que les structures proposées sont pour le plus grand bien de la mission, je crains un glissement à la bureaucratie et une certaine division au sein de la Congrégation. Les Régions dites ‘puissantes’ (en ressources humaines et matérielles) risqueraient d’échapper gravement au regard du Supérieur général qui ne s’occuperait que des ‘faibles’! Il faut changer parce que le monde change, mais quelle nouvelle structure aiderait mieux à vivre la fidélité au Christ et au charisme de la Congrégation?

Haut


Jour 11
Chapitre général, vote de sondage

(Samedi 18/9) – Cette journée a été marqué par un vote de sondage écrit sur les nouvelles structures gouvernementales. Avant d’y arriver, les Capitulants se sont penchés sur les propositions relatives à l’instance suprême de la Congrégation qu’est le Chapitre général - Voir toutes les propositions - Serait-il mieux que le Supérieur général convoque le Chapitre général tous les huit ans au lieu de six ans? Tel a été l’objet essentiel de la grande discussion d’aujourd’hui. Cela est bien sûr lié au mandat du Supérieur général dont nous avons parlé précédemment. - Voir Photos Chapitre -

Chicho RoisD’après les résultats du vote de sondage sur le changement aux Constitutions, dix propositions sur douze n’ont pas la chance de passer. En effet, bien qu’il y ait des abstentions et des indécis avec amendements, nombreux sont ceux qui préfèrent maintenir le statu quo. Le vote proprement dit prévu pour le lundi 20 septembre nous indiquera la voie que la Congrégation devra suivre pour le plus grand bien de la mission.

Et puisque certaines propositions ne sont pas encore suffisamment expliquées et discutées, ce vote de lundi ne concerne que la matière qui requiert l’approbation du Vatican ou mieux de la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique. Ce matin, le Préfet de ladite Congrégation, le Cardinal F. Rode, a adressé un message d’encouragement au Chapitre.

Impression – Il me semble que beaucoup de Capitulants souhaitent maintenir le poste de Conseillers généraux, afin qu’ils soient en même temps Présidents de Régions, investis d’une certaine autorité pour agir plus efficacement au niveau régional! Une façon d’en faire des Conseillers régionaux plutôt que généraux! Auraient-ils encore le temps pour les activités du Gouvernement central qui sont plutôt d'intérêt général? Il convient de définir clairement le rôle de Conseiller général.

Haut


Jour 13
Chapitre, vote officiel des structures

(Lundi 20/9) – Le Chapitre s’est ouvert ce matin avec la triste nouvelle de la mort accidentelle du Père Josef Mathuni (Autriche), 89 ans, mort survenue le dimanche 19 septembre soir au volant de sa propre voiture. Les deux confrères qui l’accompagnaient sont gravement blessés. Il s’agit du Père Mario León (Espagne), Supérieur de la mission du Sahara Occidental et du Frère Scolastique Lukas KLOS (Pologne). Le Père Mathuni est ce grand missionnaire oblat au cœur grand comme le monde qui, animé d'un réel amour pour les pauvres et du désir d'être proche d'eux, exerçait un ministère particulier: la levée de fonds pour soutenir des projets missionnaires, surtout dans les pays du Tiers-Monde. Que son âme repose en paix!

Dans la matinée de cette journée morose, les Capitulants ont procédé au vote des structures gouvernementales. Ils ont utilisé la machine à voter pour exprimer leurs opinions sur les propositions faites par le Comité sur le Gouvernement. Cette première tranche de vote officiel ne concernait que la partie qui requiert l’approbation du Vatican, les modifications éventuelles aux Constitutions. Voir les détails du vote.

Paulin BewaSans vraie surprise, les plus grands changements annoncés ont obtenu un carton rouge ou un vote défavorable. Je fais allusion à la proposition de donner un mandat de 8 ans au Supérieur général et son Conseil et à celle de réduire la taille du Conseil général à 5 au lieu de 8 membres. Ainsi le Chapitre préfère le statu quo au changement quant aux structures du Gouvernement de la Congrégation. Conséquence immédiate: beaucoup de modifications apportées aux Règles perdent leur objet. Le vote prochain qui concerne les Régions et les Provinces nous en dira davantage.

Conscients de ce rejet du changement proposé, les participants se sont mis en groupes régionaux, dans l’après-midi, pour réfléchir sur la manière d’aborder le thème de conversion. Ils ont été invités à répondre à ces quatre questions:

  1. Qu’est-ce que nous entendons?
  2. Qu’est-ce que nous éprouvons?
  3. Que voulons-nous dire à la Congrégation?
  4. Quels sont nos rêves au sujet des fruits de ce Chapitre?

Parmi les éléments communs soulignés, mentionnons l’unité de la Congrégation, la solidarité, la mission pour les pauvres, le renforcement du fonctionnement actuel, la représentativité au niveau central, l’interculturalité, la centralité du Christ, le retour aux sources du charisme oblat, l’expérience sprituelle de saint Eugène de Mazenod, une espérance plus large...

Impression – Il me semble qu’en refusant le changement, les Capitulants ont réussi à ne pas s’éloigner de l’essentiel du thème de conversion qu’ils aimeraient vite approfondir. La conversion dont la plupart des participants ont besoin est celle du cœur et non de structures. Et puisque la conversion est une réalité concrète, ce Chapitre doit avoir le courage prophétique d’indiquer du doigt nos péchés collectifs ou mieux établir une liste de nos faiblesses, afin de stimuler le processus de conversion permanente tant au niveau individuel que communautaire. Il faudrait donc avancer en eau profonde, jeter les filets pour attraper du poisson (Luc 5:1-11), et redécouvrir le visage du Christ ressuscité à l’instar des disciples d’Emmaüs (Luc 24:13-35) pour redynamiser la mission par un authentique témoignage de foi.

Haut



Jour 14
Chapitre, expériences de conversion

(Mardi 21/9) – Afin d’approfondir le thème de ce Chapitre qu’est la conversion, les Capitulants ont travaillé ce mardi en différents groupes interrégionaux. L’exercice consistait, tout d’abord, à partager les expériences vécues de conversion personnelle et communautaire; ensuite, à identifier les éléments communs de conversion.

Jardin La SalleAu niveau personnel, chaque participant était invité à échanger avec un autre membre de son groupe autour des questions suivantes: une expérience personnelle de conversion vécue, en faire récit: dans quelle situation et quelles personnes s’y trouvaient impliquées? Quel fut le contexte qui a mené à cette conversion? Quel fut le résultat de cette expérience de conversion? Et qu’est-ce qui apparaît comme un appel à la conversion aujourd’hui? Bref, qu’est-ce qui fut au départ de la conversion et qu’est-ce qui a facilité la conversion?

Tandis qu'au niveau communautaire, les participants répondaient à cette autre question: quels sont les différents appels à la conversion dans son Unité d’appartenance? Chaque groupe devait résumer les appels émergents de conversion suivant ces quatre domaines: Mission, Communauté, Formation et Leadership. Forts de ces éléments de synthèse, les Capitulants ont essayé en plénière d’améliorer l’ébauche d’un message à la Congrégation (4 pages) élaboré par le comité de Rédaction. Quelle démarche fastidieuse!

Impression - Il me semble que les Capitulants ont eu le courage d’identifier leurs propres «péchés» ou mieux leurs faiblesses collectives. Mais combien il est difficile d’échanger sur l’expérience de Dieu! On préfère parler de son travail, de ses relations interpersonnelles, de sa vie communautaire que de Jésus-Christ lui-même rencontré dans le quotidien de la vie chrétienne! C'est pourtant bien simple. Il est impossible de témoigner de sa conversion sans une authentique expérience personnelle de Dieu. N'hésitez pas à participer à notre débat sur "Conversion et tabous africains".

Haut


Jour 15
Goût de revenir aux Constitutions

(Mercredi 22/9) – En ce quinzième jour du Chapitre, la réflexion théologico-spirituelle hebdomadaire a été proposée par le Père Emmanuel Mosoeu, Provincial de Central Province of South Africa. Le vote pour le comité de mise en candidature (5 Capitulants) a ouvert la phase d’élections en perspective.

Se servant des éléments de synthèse sur la conversion, les Capitulants ont travaillé en petits groupes d’intérêt pour indiquer les trois premiers appels à la conversion dans chacun des quatre domaines suivants: Mission et ministères, Communauté et prière, Formation et vocations, et Leadership. Le goût de revenir à nos Constitutions et Règles, tel est le résultat éloquent de cet exercice. Certes, beaucoup de voies nouvelles sont discernées, mais tout porterait à croire que les Capitulants ne désirent pas produire un nouveau document pour ce Chapitre.

La Procédure pour la mise en candidature en vue de l’élection du Supérieur général a été présentée aux Capitulants.Conformément au Directoire de ce Chapitre, la procédure de mise en candidature pour la fonction de Supérieur général est supervisée par le comité de Direction, tandis que le comité pour la mise en candidature s’occupe de celle pour la fonction de Vicaire général et d’Assistants généraux.

Ce jeudi 23 septembre, les participants sont invités à identifier les candidats possibles par un sondage écrit. La liste des nominés sera établie le vendredi par le comité directeur. Quant au discernement proprement dit, il commencera le lundi prochain avec une retraite spirituelle animée par un Capitulant. Sauf imprévu, le nouveau Supérieur général sera connu le mardi 28 septembre.

A 17h30, nous avons eu le plaisir de rencontrer un invité de marque, Monseigneur Joseph Tobin, CSSR, Tobin et StecklingSecrétaire de la Congrégation pour les Instituts de Vie consacrée et les Sociétés de Vie apostolique. L’ancien Supérieur général des Rédemptoristes nous a adressé un mot d’encouragement. «Ma mission ne consiste pas à contrôler mais à encourager», nous disait-il avant de prendre part à la messe d’action de grâce pour le Gouvernement sortant, présidée par le Vicaire général, le Père Eugène King.

Après les apéros de circonstance et le repas du soir, quelques Capitulants ont participé à une rencontre facultative sur la Postulation (Cause de Saints) et le Scolasticat international de Rome.

Impression – Il me semble qu’en allant à l’essentiel aujourd’hui, le Chapitre a gagné en profondeur. Mais je ne trouve rien de neuf dans les voies discernées de conversion. Ce qui émerge davantage, c’est le goût de revenir à nos Constitutions et Règles. Là et là seulement se trouve la vraie dynamique de conversion et d’énergie missionnaire. N'hésitez pas à participer au débat sur "Conversion et tabous africains".

Haut - - Suivant

© 2011 Ayaas.net: Religieux africain du troisième millénaire - Page web perso de jb musumbi, o.m.i. - Webmaster