Nous sommes le 12/12/2018 et il est 06h05 TU+2 - "L'Eglise attend de vous tous un puissant secours dans sa détresse" (Eugène de Mazenod, 1823)

Échos session conjointe Asie-Océanie
2008

Affiche AORC

Introduction

(Dimanche 13 avril 08) - Chaque année, l’Administration générale des Oblats de Marie Immaculée (OMI) organise une session conjointe avec les leaders d’une région particulière de la Congrégation, afin de réfléchir ensemble sur la manière concrète de répondre plus efficacement aux défis missionnaires spécifiques dans l’aujourd’hui du monde. Après Europe en 2006 et Afrique-Madagascar en septembre 2007, vient le tour d’Asie-Océanie. La rencontre se tient à Manille, Philippines, au Centre spirituel des Oblats (Oblate Missionary Center), du 13 au 18 avril. Les participants sont les 11 membres du Gouvernement central qui viennent de visiter les différentes Unités de la région et les leaders des provinces, délégations et missions de cette partie de la famille oblate.

Ramon BernabeA l’exception du supérieur de la délégation de la Chine, tous les autres membres sont présents, à savoir: les provinciaux (Australie, Indonésie, Jaffna, Colombo, Philippines), les supérieurs de délégations (Japon, Thaïlande, Inde, Pakistan, Bangladesh) et les supérieurs de missions (Corée, Turkménistan, Vietnam). Au total la région compte 671 membres dont 162 jeunes en formation initiale.

En ce dimanche du Bon Pasteur, les participants ont été invités à la paroisse oblate Notre Dame de Grâce pour la célébration eucharistique. La messe solennelle débutée à 9h45 a été présidée en tagalog par Monseigneur Angelito Lampon, évêque de Jolo. Dans son homélie, le Provincial des Philippines, Ramon Bernabe, a insisté sur l’écoute de la voix du Bon Pasteur surtout dans ce pays où des missionnaires ne cessent de subir le martyre. A la fin, un repas a été servi dans la salle paroissiale. Beaucoup de paroissiens y ont pris part.

Mgr QuevedoA 17h30, Monseigneur Orlando B. Quevedo, OMI, archevêque de Cotabato, nous a entretenus sur «la Vie religieuse et la spiritualité en Asie». De par leur charisme, les religieux sont essentiellement appelés à construire une véritable église locale inculturée dans un continent aux cultures mosaïques et aux traditions religieuses variées. Prophètes et témoins authentiques de la communion, les religieux sont des hommes et des femmes d’expérience de Dieu, capables de s’engager résolument pour les transformations sociales, en dialogue avec l’Evangile, les cultures et les peuples. Mais les religieux sont-ils effectivement pauvres? Aiment-ils encore la vie communautaire et la vie de prière? Autant de questions qui méritent une attention particulière.

Haut


Jour 1
Ouverture de la session

(Lundi 14 avril 08) - Cette première journée ouverte par une belle liturgie méditative centrée sur l’espérance Chapelle oblate Manilleapportée par la résurrection du Seigneur, vraie Lumière, a été essentiellement consacrée à l’écoute de plusieurs rapports. D’abord les rapports de différents comités régionaux, puis ceux de toutes les Unités, à la lumière du projet Immense Espérance qui constitue un plan d’animation pour toute la Congrégation.

Chaque Unité était invitée à présenter une brève évaluation du processus Immense Espérance, dans son propre contexte. Ce genre d’exercice permet à l’Administration générale de vérifier l’application du mandat reçu du dernier Chapitre général.

Que l’Administration générale continue le Projet Immense Espérance en s’assurant qu’une révision périodique de la vie et du ministère des Oblats soit conduite dans les Régions et les Unités(...) Cette révision se concentrera principalement sur la Visée missionnaire et le Document de stratégie. (Témoins de l’Espérance, 33)

Partout les Oblats sont au service des pauvres les plus abandonnés et ils prennent de nouveaux engagements pour être une réponse aux besoins actuels, comme l’a dit le président de la région dans son mot d’ouverture. Quelques défis spécifiques ont retenu mon attention: évangélisation dans un monde sécularisé, dialogue interreligieux, autofinancement, personnel, internationalité, ministère auprès des émigrants, etc. Certains de ces défis pourront être approfondis pendant cette session.

Haut


Jour 2
Internationalité

(Mardi 15 avril 08) - «Internationalité dans la mission. Internationalité dans la formation». Tel est le Conférence Asie océaniethème qui a été approfondi en carrefours en ce deuxième jour de la session conjointe. Il s’agissait de répondre avec réalisme sur la possibilité de fonder une ou deux communautés pilotes internationales pour un ministère spécialisé et d’ériger un scolasticat international dans la région. Le président de la région a tenu à préciser que la Conférence présente un projet missionnaire régional, qui concernerait toute la région.

Father Ramon Bernabe, Président AORC Trois domaines mentionnés ont retenu mon attention: les médias, les paroisses multiculturelles et le ministère auprès des jeunes. Ils pourront motiver la fondation des communautés pilotes, afin d'être une réponse efficace.

Quant à la formation, les idées sont partagées. Les uns pensent que réduire le nombre de maisons de formation serait l’appauvrissement de la région, le mieux serait d'en avoir par sous-région; tandis que d’autres soutiennent la possibilité d’avoir un scolasticat international. Attendons les actions concrètes.

Haut


Jour 3&4
Résolutions concrètes

Jour 3: Résolutions

(16 avril 08) - Après une longue discussion, la région est arrivée à deux résolutions concrètes. La première: former une communauté pilote internationale pour se dévouer spécialement au ministère auprès des jeunes. Le lieu reste à déterminer. La seconde: ouvrir un scolasticat international (théologat) à Manille, Philippines. Il reste à préciser le sort de leur scolasticat actuel. Ces résolutions ont été précédées par une houleuse discussion sur les deux modèles de restructuration de la Congrégation proposés par le comité général du gouvernement (Provinces fortes ou Régions fortes). Un point fort de discussion: le rôle du conseiller général.

Eglise Notre-Dame, ManilleJour 4: Adresse du Supérieur général

(17 avril 08) - La matinée a été réservée au partage du Supérieur général en réponse à tout ce qu’il a entendu depuis le début de cette session. Trois points essentiels ont fait l’objet de son partage, à savoir: la mission et la vie oblate, la formation, le leadership et le gouvernement.

Parmi les nombreuses réactions qui ont suivi la présentation du Gouvernement central retenons, entre autres, la nécessité d'une distinction entre la formation continue et l’éducation continue, l'engagement paroissial et la mission spécifiquement oblate. Beaucoup déplorent le manque de spiritualité personnelle pour une vie communautaire plus vraie et plus authentique.

Dans l’après-midi, les participants à la session ont fait le tour de la ville de Manila. La clôture officielle interviendra ce vendredi 18 avril avec la messe qui sera présidée par le Supérieur général, à 11h00.

Paroissiens Notre-Dame de grâces

Haut

© 2011 Ayaas.net: Religieux africain du troisième millénaire - Page web perso de jb musumbi, o.m.i. - Webmaster