Nous sommes le 19/09/2018 et il est 12h48 TU+2 - "L'Eglise attend de vous tous un puissant secours dans sa détresse" (Eugène de Mazenod, 1823)

Vœux de Chasteté Pauvreté Obéissance
Regard d'un Religieux africain

Session Inter-Noviciat – N’Gaoundéré 11-17 février 2013 - jb musumbi, omi


Photo famille session internoviciat Ngaoundéré

Introduction

Dans l’Exhortation Apostolique Post-synodale Vita Consecrata, le pape JEAN-PAUL II invite les personnes consacrées à un témoignage prophétique face aux grands défis de la vie consacrée.

Pour mieux comprendre les vœux :

RENONCEMENT CROIX SUITE
FOI ESPERANCE CHARITE
OBEISSANCE PAUVRETE CHASTETE
AIMER SERVIR TEMOIGNER

Haut


I/ L'identité profonde de l'être religieux

1. L'amour de Dieu et du prochain, essence de la vie chrétienne 

Tabernacle Chapelle Mater Orphanoruma) Le chrétien est celui qui aime Dieu

Caractéristiques de cet amour :

  1. Amour fondamental
  2. Amour radical
  3. Amour total
  4. Amour toujours plus grand
  5. Amour inconditionnel

b) Le chrétien est celui qui aime ses frères et sœurs

Caractéristiques de cet amour :

  1. Aimer comme le Père (universalité, désintéressement, héroïsme)
  2. Aimer comme Jésus (aimer tous, aimer chacun, aimer d’amour préférentiel les pauvres, aimer jusqu’à donner la vie).

2. La religieuse est celle qui aime

a) L'amour envers Dieu, essence de la vie religieuse

Caractéristiques de cet amour :

  1. Un amour motivé par le Règne
  2. Un amour de type époux-épouse
  3. Un amour immédiat
  4. Un amour unique, exclusif, indissoluble
  5. Un amour théologal et eschatologique
  6. Un amour pascal

b) L'amour envers les frères, les sœurs, essence de la vie religieuse

Caractéristiques de cet amour :

  1. Un amour surnaturel
  2. Un amour universel
  3. Un amour personnel
  4. Amour fécond
  5. Un amour d'amitié
  6. Un amour concret

Chapelle Foyer de Charité Ngaoundéré3. La religieuse est celle qui sert

a) Service de témoignage

  1. Témoin de l’absolu de Dieu
  2. Signe de l’amour de Dieu
  3. Signe de la puissance de Dieu
  4. Signe de la joie de Dieu

b) Service de l'évangélisation

  1. Évangélisation par le témoignage
  2. Témoigner par l'Évangélisation
  3. Évangéliser avec puissance

c) Service de la prophétie

d) Service de la promotion humaine et chrétienne

  1. Aider les hommes à se libérer de l'esclavage externe
  2. Aider les hommes à se libérer de l'esclavage interne

4. La religieuse est celle qui témoigne

Les vœux, signes nécessaires de l’amour religieux

  1. Chasteté
  2. Pauvreté
  3. Obéissance

5. Carrefour 1

Haut

Participants session internoviciat Ngaoundéré


II/ Le célibat charismatique

1. Langage

Traditionnellement, la façon de vivre la vie psychosexuelle du religieux a été appelée : chasteté, virginité, célibat. Mais ces trois termes n'ont pas la même signification.

Quelques définitions de la chasteté :

  1. Marc ORAISON : "le contrôle de la vie sexuelle"[1],
  2. Roger CANTIN : "la maîtrise du dynamisme sexuel"[2],
  3. Gilles CUSSON : "l'ordination de sa vie sexuelle"[3],
  4. Yves RAGUIN : "la rectitude en tout ce qui touche à l'instinct sexuel"[4],
  5. Claire DUMOUCHEL : "la maîtrise et l'utilisation de l'instinct sexuel dans la vie de tout être humain"[5],
  6. Xavier THÉVENOT : "une saine régulation de la sexualité"[6],
  7. Laurent BOISVERT : "la maîtrise libérante des pulsions sexuelles"[7].
  8. Bref, la chasteté est l'expression du respect que l'on a pour soi et pour les autres.

2. Signification du célibat charismatique

a) Signification anthropologique et théologique

b) Dimensions de la signification théologique

Haut

3. Un célibat authentique

Le célibat n'est pas authentique[8] parce que les religieux le vivent sans difficulté ni combats, sans blessures ni défaites, mais parce qu'ils l'harmonisent avec leur être, leur projet, la réalité évangélique sur laquelle il se fonde et à laquelle il conduit. Cette authenticité, toujours en devenir, est favorisée par la foi aux paroles du Seigneur, la confiance dans l'action de l'Esprit, la non-présomption de ses forces, la pratique de la mortification et de la garde des sens, l'usage des moyens naturels favorables à la santé du corps et de l'âme, l'éloignement de ce qui peut mettre en péril la chasteté (Perfectae Caritatis 12). Le célibat des religieux est et devient authentique à la condition d'être :

a) Choisi avec responsabilité

b) Intégré au projet global

Pour être authentique, le célibat doit être vécu en harmonie avec le projet religieux dans lequel il est intégré. Quelle que soit la diversité des projets religieux dans lesquels s'insère le célibat, la fécondité de celui-ci est un signe de son authenticité.

c) Enraciné dans la foi

Le projet religieux avec lequel le célibat fait corps est fondé immédiatement sur des réalités de la foi : choisi à cause de Dieu et de son Règne.

d) Vécu devant Dieu

La consigne de Dieu a Abraham : "marche en ma présence", doit être retenue et vécue par ceux et celles qui désirent un célibat plus authentique. Seule la conscience de la présence de Dieu en nous permet de tout vivre devant lui.

e) Harmonisé avec la personne

Le célibat des religieux n'a rien d'une réalité statique. Il est vécu de manière différente selon les tranches d'âge, connaît des crises et des phases évolutives. D'où l'importance pour chaque personne de partir de son réel, perçu avec lucidité et accepté avec courage, pour aller vers ce qu'elle peut devenir.

f) Incarné dans le milieu

Le célibat se vit forcément dans un milieu qui influence sa pratique; il la facilite ou la rend plus difficile. Un milieu dominé par le climat d’érotisme qui constitue un stimulant sexuel permanent oblige à une lutte particulière pour vivre le célibat dans la ligne de notre projet religieux.

Haut

4. Chasteté et amitié

Depuis quelques années le nombre d'hommes et de femmes consacrés à Dieu qui s'engagent dans de profondes amitiés augmente de plus en plus. Ils découvrent qu'ils sont toujours hommes et femmes et ne peuvent vivre sans amitié et sans amour[9].

a) Chasteté et relations humaines

b) La chasteté dans l'amitié et l'amour virginal

c) Jusqu'à l'expérience de Dieu dans l'amour

5. Carrefour 2

Haut

Garoua Voyage Novices FSE


III/ La pauvreté religieuse

1. Principales formes de pauvreté dans l'histoire de la vie religieuse

a) Quand tous étaient pauvres

b) Pauvreté comme protestation dans le monachisme primitif

Caractéristiques de leur pauvreté :

c) Vers l'enrichissement

d) La réaction mendiante

e) Avoir pour donner

Haut

2. Signification de la pauvreté religieuse

a) La pauvreté est donation au Christ, l'unique nécessaire

b) La pauvreté est une disponibilité totale en faveur du Règne

c) La pauvreté est communication des biens

Haut

3. Religieux(se) négro-africain(e) face à sa famille

4. Carrefour 3

Haut

Autocar Touristique Agence Voyage Garoua


IV. L'Obéissance religieuse

1. Principales formes d'obéissance dans l'histoire de la vie religieuse

Dans l'histoire de la vie religieuse, il y a eu diverses formes d'obéissances et plusieurs modes de gouverner. Il y a une tendance qui accentue la dimension verticale et une autre qui met en évidence la dimension horizontale ou concentrique de la fraternité.

 a) L'absence d'obéissance dans le premier monastère

b) L'obéissance comme renoncement

c) L'obéissance comme charité

Il naît un désir de communion entre les anachorètes et les semi-anachorètes, ce qui donne naissance au cénobitisme.

d) L'obéissance comme écoute

e) L'obéissance en fonction de la mission apostolique

Chez plusieurs fondateurs l'obéissance devient un instrument en faveur de la mission à réali­ser dans l'Église.

Haut

2. Signification théologique de l'autorité et l'obéissance religieuse

a) À l'origine de l'autorité et de l'obéissance religieuse

b) L'autorité religieuse "représentant de Dieu"

Haut

3. Obéissance comme démarche personnelle pour l'Afrique

4. Volonté de Dieu

5. Carrefour 4

Haut

Autel Chapelle Mater Orphanorum Ngaoundéré


Conclusion
Défi d’une éducation aux vertus humaines

Chose certaine, beaucoup de failles dans la vie consacrée s'expliquent par l'immaturité des sujets. On dirait qu'on reste très attentif à la culture intellectuelle des jeunes, très peu à la formation proprement affective. Il convient, dans ce partage, d'accorder de l'importance à l'éducation aux vertus humaines (psychologiques et morales) et à la maturation des sujets. "On ne peut pas être chrétiens et d'authentiques religieux si l'on n'est pas des hommes complets"[7] . Entendons par vertu (virtus), la "disposition constante qui porte à faire le bien et à éviter le mal". Je m'arrêterai brièvement aux vertus humaines qui me paraissent indispensables. Elles sont regroupées en dix points. Lire les détails.

  1. Réflexion, équilibre et ordre
  2. Intuition et compréhension
  3. Magnanimité et amour oblatif
  4. Prudence et contrôle de soi
  5. Loyauté, respect et confiance
  6. Courage et patience
  7. Sincérité, ouverture, confidence
  8. Accueil, écoute, discrétion
  9. Simplicité et sens de responsabilité (coresponsabilité)
  10. Douceur, beau trait, sourire

jbmusumbi, omi

Haut

Novices en carrefour internoviciat 2013


Questionnaire Carrefours

JOUR 1 : AMOUR

«Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, vous devez vous aussi vous aimer les les uns les autres. Si vous avez de l’amour les uns pour les autres, tous reconnaitront que vous êtes mes disciples.» (Jean 13, 34-35)

L’amour prend patience ; l’amour rend service ; l’amour ne jalouse pas ; il ne se vante pas, ne se gonfle pas d’orgueil ; il ne fait rien de malhonnête ; il ne charche pas son intérêt ; il ne s’emporte pas ; il n’entretient pas de rancune ; il ne se réjouit pas de ce qui est mal, mais il trouve sa joie dans ce qui est vrai ; il supporte tout, il fait confiance en tout, il espère tout, il endure tout. L’amour ne passera jamais. (1Corithiens 13, 4-8)

  1. A la lumière de cette parole de Dieu et de l’Exposé de ce premier jour de la session sur les vœux, quelle est votre expérience personnelle de l’amour de Dieu (AMOUR VERTICAL) et de l’amour de vos frères et sœurs (AMOUR HORIZONTAL) ? [Partage entre les membres du carrefour]
  2. Donnez 3 risques majeurs de l’amour horizontal pour les chrétiens et les chrétiennes que nous sommes ?
  3. Quels sont les moyens mis à votre disposition permettant d’éviter chacun des risques mentionnés ?

Haut

Travail carrefour Novices Ngaoundéré


JOUR 2 : CHASTETE

Les disciples lui disent : « Si telle est la condition de l’homme envers sa femme, il n’y a pas intérêt à se marier. » Il leur répondit : « Tous ne comprennent pas ce langage, mais seulement ceux à qui c’est donné. En effet, il y a des eunuques qui sont nés ainsi du sein maternel ; il y a des eunuques qui ont été rendus tels par les hommes ; et il y en a qui se sont eux-mêmes rendus eunuques à cause du Royaume des cieux. Comprenne qui peut comprendre" (Matthieu 19, 10-12).

Il est nécessaire que la vie consacrée présente au monde d'aujourd'hui des exemples de chasteté vécue par des hommes et des femmes qui font preuve d'équilibre, de maîtrise d'eux-mêmes, d'initiative, de maturité psychologique et affective. Dans ce témoignage, l'amour humain trouve un point d'appui solide, que la personne consacrée retire de la contemplation de l'amour trinitaire, qui nous est révélé par le Christ. Parce qu'elle est plongée dans ce mystère, elle se sent capable d'un amour radical et universel, qui lui donne la force de la maîtrise de soi et de la discipline nécessaires pour ne pas tomber dans l'esclavage des sens et des instincts. La chasteté consacrée apparaît ainsi comme une expérience de joie et de liberté. Éclairée par la foi au Seigneur ressuscité et par l'attente des cieux nouveaux et de la terre nouvelle (cf. Ap 21,1), elle constitue aussi un stimulant précieux pour l'éducation à la chasteté, nécessaire dans d'autres états de vie. (JEAN-PAUL II, Exhortation Apostolique Post-synodale Vita Consecrata, n° 88)

  1. Quelle est l’importance du célibat dans le contexte culturel de votre société ? [Echange entre membres du carrefour]
  2. Comment peut-on vivre la chasteté comme une expérience de joie et de liberté ?
  3. Comment pouvez-vous aider une personne écrasée par le poids du célibat ou mieux une personne qui vit difficilement la vertu de chasteté tant exigée pour les disciples du Christ ?

Haut

Groupe de réflexion internoviciat Ngaoundéré 2013


JOUR 3 : PAUVRETE

«Heureux les pauvres de cœur, le Royaume des cieux est à eux.» (Matthieu 8, 3)

En réalité, avant même d'être un service des pauvres, la pauvreté évangélique est une valeur en soi, car elle évoque la première des Béatitudes par l'imitation du Christ pauvre. En effet, son sens primitif est de rendre témoignage à Dieu qui est la véritable richesse du cœur humain […]Il est donc demandé aux personnes consacrées de donner un témoignage évangélique renouvelé et vigoureux d'abnégation et de sobriété, par un style de vie fraternel caractérisé par la simplicité et l'hospitalité, ne serait-ce que comme exemple pour ceux qui restent indifférents aux besoins de leur prochain. Ce témoignage s'accompagnera naturellement de l'amour préférentiel pour les pauvres et il se manifestera tout spécialement par le partage des conditions de vie des plus déshérités.» (JEAN-PAUL II, Exhortation Apostolique Post-synodale Vita Consecrata, n° 90)

  1. Que pensez-vous de cette opinion de Jean Bosco Musumbi (Religieux africain) ? «La pratique du vœu de pauvreté pose surtout problème face à ceux qui voudraient dépendre de nous. En effet, mis à part l'égoïsme personnel, la pauvreté religieuse devient difficile en Afrique à cause de nos familles (au sens africain). Leur situation matérielle nous conditionne.” [Echange entre membres du carrefour]
  2. Quelle est l’importance du vœu de pauvreté en Afrique, continent aux multiples besoins ?
  3. Qui sont les pauvres dans le contexte actuel de nos sociétés africaines ?

Haut

Chapelle Foyer de Charité Sainte Thérèse Ngaoundéré


JOUR 4 : OBEISSANCE

«Si quelqu’un veut venir à ma suite, qu’il renonce à lui-même et prenne sa croix, et qu’il me suive.» (Marc 8, 34)

En réalité, la culture de la liberté est une valeur authentique, étroitement liée au respect de la personne humaine. Mais qui ne voit les graves injustices et même les terribles violences qui résultent d'un usage dévié de la liberté dans la vie des personnes et des peuples? L'obéissance qui caractérise la vie consacrée est une réponse efficace à cette situation. Elle présente comme modèle, d'une manière particulièrement forte, l'obéissance du Christ à son Père et, à partir de son mystère, elle témoigne de ce qu'il n'y a pas de contradiction entre l'obéissance et la liberté. En effet, l'attitude du Fils révèle que le mystère de la liberté humaine est une voie d'obéissance à la volonté du Père et que le mystère de l'obéissance est une voie de conquête progressive de la vraie liberté. La personne consacrée désire exprimer ce mystère précisément par ce vœu. (JEAN-PAUL II, Exhortation Apostolique Post-synodale Vita Consecrata, n° 91)

  1. Que pensez-vous de ce point de vue de Jean Bosco Musumbi (Religieux africain) ? «Dans l'Afrique traditionnelle, où l'autorité a sa place dans les structures claniques ou familiales, et où l'aîné mérite le respect du cadet, l'obéissance irait de soi. Or il paraît que les jeunes religieux d'aujourd'hui sont têtus, cherchent toujours à discuter et à justifier leur conduite, ce qui pousse les supérieurs à s'interroger souvent sur l'intégration de la culture religieuse même.» [Echange entre membres du carrefour]
  2. D’après vous, quelles sont les causes de la désobéissance chez les jeunes en formation ?
  3. Quel est le vœu le plus difficile à vivre ? et pourquoi ?

Haut


Bibliographie

JEAN-PAUL II, Ecclesia in Africa (1995), Vita Consecrata (1996)
AUBRY Joseph, Teologia della vita religiosa alla luce del Vaticano II, 2a ediz., Torino, Elle Di Ci, 1988.
AUGÉ Matias, Ritorno alle origini. Lineamenti di spiritualità dell'antico monache­simo, Roma, Rogate, 1984.
CABRA P. Giordano, Essere religiosi, 4a ediz., Brescia, Queriniana, 1978.
DE MARTINI Nicola, Celibato e verginità, Torino, Elle Di Ci, 1987.
DE MARTINI Nicola, Qualcuno mi ha chiamato. Teologia della vita religiosa, 3a ediz., Torino, Elle Di Ci, 1990.
ANGE Etienne, "Vie consacrée au Cameroun. Problèmes, préoccupations, défis", in Telema  n° 66 (1991) 19-24.
ARNOLD Simon-Pierre, Au risque de Jésus-Christ. Une relecture des vœux, Lessius, Bruxelles 2007.
BOISVERT Laurent, Le célibat religieux, Cerf, Paris 1990.
BUJO Bénézet, "Comment être religieux en Afrique aujourd'hui", in Sélect 18 (1985) 13-16.
DAYEZ G., "La pauvreté religieuse en Afrique centrale", Orientations Pastorales 73 (1961) 22-26.
DENIS L., "Réflexion sur le problème de la vie religieuse en Afrique", in Revue du Clergé Africain, t. 10, n° 2 (1955) 120-126.
GANTIN B., "Ce que l'Afrique demande aux religieuses d'au­jour­d'hui", Orientations Pastorales  142 (1972) 203-215.
ISHAKO Ishako, "Voeux religieux en Afrique. Pertinence et signifi­ca­tion", in Arc-en-ciel, n° 17 (1979).
KELELE S., "Pauvreté religieuse en Afrique", in Vie consacrée 49 (Bruxelles 1977) 108-112.
KITEWO N. et Cie., "Etre africain et religieux", in Telema 1 (1980) 47-53.
MATUNGULU Otene, Célibat consacré pour une Afrique assoiffée de fé­condité, Saint Paul Afrique, Kinshasa 1979.
MATUNGULU Otene, Etre avec le Christ chaste, pauvre et obéissant. Essai d'une spiri­tualité bantu des voeux, Saint Paul Afrique, Kinshasa  1983.
MATUNGULU Otene, Fidèle au Christ et à l'univers négro-africain. Ébauche d'une spiri­tualité, Saint Paul Afrique, Lubumbashi 1980.
MATUNGULU Otene, Pour inculturer accueil et pauvreté en Afrique, Kinshasa, Saint Paul Afrique, 1988.
MATUNGULU Otene, "Problèmes des voeux en Afrique", in Semaines Théologiques de Kinshasa  XVe (1985) 49-62.
METENA M., "La pauvreté religieuse en Afrique : une bienheureuse inconséquence ?", in Telema 1 (1982) 9-16.
MUGARUKA M., "La religieuse africaine et l'inculturation dans sa vie consacrée en Afrique noire", Revue Africaine de Théologie, vol. 12, n° 23-24 (1988) 121-137.
MULOWAYI P., "Vie religieuse et mentalité africaine", Telema 11 (1977) 39-44.
MUSUMBI J. Bosco, Religieux africain de l'an 2000. Problèmes et Urgences, Baobab, Kinshasa 1994.
MUSUMBI J. Bosco, Aspirant(e)s à la vie religieuse. Sur les traces d’Eugène de Mazenod, Baobab, Kinshasa 1995.
THÉVENOT Xavier, Repères éthiques pour un monde nouveau, Salvator, Mülhouse, 1991.
TILLARD J.M.R., Devant Dieu et pour le monde. Le projet des religieux, Cerf, Paris 1974.

Haut


Notes:

[1] Le mystère humain de la sexualité, Seuil, 1966, p. 46.

[2] "Processus d'évolution de la sexualité d'un être humain, de l'instinct à l'amour", in Le célibat consacré : Document de travail, CRC, 1970, p. 15.

[3] "Chasteté consacrée vie sexuelle et affective", in La vie des communautés religieuses 31, 1973, 35.

[4] "Chasteté et amitié", in La vie des communautés religieuses 35, 1977, 260.

[5] "Étude sur le célibat de la vie religieuse dans les situations actuelles de la société et de l'Église", in Donum Dei 28, Vie religieuse renouvelée...Formation à réinventer ! CRC, 1983, p. 12.

[6] Repères éthiques pour un monde nouveau, Centurion 1985, p. 45.

[7] Le célibat religieux, Cerf, Paris 1990, p. 17.

[8] Cf. BOISVERT Laurent, Le célibat religieux, p. 119s.

[9] RAGUIN Yves, "Chasteté et amitié", in La vie des communautés religieuses 35, 1977, pp. 173s.

[10] Voir MATUNGULU Otene, Être avec le Christ chaste, pauvre, obéissant. Essai d'une spiritualité bantu des voeux, Kinshasa, saint Paul Afrique, 1983, pp. 54-61.

[11] “Vie religieuse et réalités africaines”, Rapport de la réunion (ASUMA), tenue à Manresa (Kinshasa) les 25, 26 et 27 février 1966, ibid., p. 78.

Haut

© 2011 Ayaas.net: Religieux africain du troisième millénaire - Page web perso de jb musumbi, o.m.i. - Webmaster