Nous sommes le 16/11/2018 et il est 13h00 TU+2 - "L'Eglise attend de vous tous un puissant secours dans sa détresse" (Eugène de Mazenod, 1823)

Fidélité à l'engagement religieux

Réco Sœurs FMM – Yaoundé 15 février 2014 – jbmusumbi, omi

Personnes consacrées basilique Mvolie Yaoundé

Parole de Dieu : Luc 12, 35-40

Que vos reins soient ceints et vos lampes allumées. Soyez semblables, vous, à des gens qui attendent leur maître à son retour de noces, pour lui ouvir dès qu’il viendra et frappera. Heureux ces serviteurs que le maître en arrivant trouvera en train de veiller ! En vérité, je vous le dis, il se ceindra, les fera mettre à table et, passant de l’un à l’autre, il les servira. Qu’il vienne à la deuxième ou à la troisième veille, s’il trouve les choses ainsi, heureux seront-ils ! Comprenez ceci : si le maître de maison avait su à quelle heure le voleur devait venir, il n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Vous aussi, tenez-vous prêts, car c’est à l’heure que vous ne pensez pas que le Fils de l’homme va venir.


Introduction

Une petite histoire

Je me suis mis à chercher le terme « Fidélité » dans l’Exhortation apostolique « Vita Consecrata » de Jean-Paul II ( 1996). J’ai voulu connaître le contexte dans lequel ce mot est utilisé. L’essentiel que j’en retiens se trouve au numéro 110 concernant le « Regard vers l’avenir » :

Chers hommes et femmes consacrés, faites de votre vie une attente fervente du Christ, allant à sa rencontre comme les vierges sages qui vont à la rencontre de l'Époux. Soyez toujours prêts, fidèles au Christ, à l'Église, à votre Institut et à l'homme de notre temps. De jour en jour, vous serez ainsi renouvelés par le Christ, pour construire avec l'aide de son Esprit des communautés fraternelles, pour laver avec Lui les pieds des pauvres et pour apporter votre contribution irremplaçable à la transfiguration du monde.

J’ai retenu : la fidélité au christ, la fidélité à l’Eglise, la fidélité à la Congrégation, la fidélité à l’Homme.
Ces éléments me rappellent une réflexion que j’avais publiée en 1994 aux éditions Baobab de Kinshasa, deux années avant la publication de Vita Consecrata. Je l’avais intitulée Religieux africain de l’an 2000. Problèmes et urgences. Me penchant sur les chances de la vie consacrée en Afrique, j’ai indiqué 10 fidélités qui conditionnent la qualité de la vie consacrée. Ce sont :

  1. Fidélité au Christ et à l'Evangile
  2. Fidélité au charisme du Fondateur et de l'Institut
  3. Fidélité à la chasteté en vue du Royaume
  4. Fidélité à la pauvreté religieuse
  5. Fidélité à l'obéissance religieuse
  6. Fidélité à la communauté
  7. Fidélité à l'oraison
  8. Fidélité à l'inculturation de la vie religieuse
  9. Fidélité au témoignage de vie
  10. Fidélité à la réponse aux signes des temps

Peu de temps après la publication de cette plaquette, un groupe de personnes consacrées m’a dit à Rome : « La fidélité n’existe pas ! Pourquoi prends-tu le plaisir d’en parler ? » Alors m’est venue à l’esprit cette pensée d’un confrère canadien, Mgr Henri Goudreault d’heureuse mémoire. Répondant à la question « Dans quel monde vivons-nous ? », il dit entre autres : nous vivons dans « un monde dont les changements font douter de la vertu de fidélité » !

Compréhension

Il me semble que la fidélité à notre engagement religieux est une preuve d’amour pour le Christ. Voilà pourquoi, en abordant le thème qui m’a été proposé pour cette récollection, je me suis empressé de poser une question fondamentale : quelle est la meilleure stratégie pour être davantage fidèle à mon engagement religieux ? Ma réponse est à la fois simple et provocatrice : Il faut Bousculer mon image de religieux dans l'aujourd'hui du monde.

Entendons par ‘bousculer', la capacité d'apporter un changement complet dans son style de vie et d'inciter à aller plus vite. Et par « image » au figuré : « ce qui reproduit, imite ou évoque quelqu'un, quelque chose; représentation mentale d'un être ou d'une chose »

Haut


Fidélité et notre monde

a) Monde

b) Fidélité

c) Signification

Haut


Attente de l'Eglise

 (Vita Consecrata 109 : Aux personnes consacrées)

Haut


Conclusion

La fidélité se comprend mieux dans sa relation avec les vertus théologales : la FOI, l’Espérance et la CHARITE. Sans elles, la fidélité n’aurait aucune signification.
La fidélité permet d’être d’authentiques témoins du Christ. Or, dans la Bible, le témoin est :

La fidélité correspond à l’identité profonde de l’être religieux. En effet, la religieuse ou la personne consacrée est celle qui est appelée à :

Haut

© 2011 Ayaas.net: Religieux africain du troisième millénaire - Page web perso de jb musumbi, o.m.i. - Webmaster