Nous sommes le 16/11/2018 et il est 12h43 TU+2 - "L'Eglise attend de vous tous un puissant secours dans sa détresse" (Eugène de Mazenod, 1823)

Apprendre à vivre en chrétien(ne)

Réco Confirmands Paroisse saint Jean, Maroua 21 avril / 11 mai 2012 – jbmusumbi, omi


Introduction

Prêtre proclamation parole de DieuLe Seigneur veut nous parler et à travers sa parole nous allons apprendre progressivement à être chrétiens et chrétiennes. Pour y arriver, il faut savoir ECOUTER la parole de Dieu et savoir REPONDRE à Dieu qui nous parle aujourd’hui.

Trois idées feront l’objet de cette méditation qui a pour but de nous aider à écouter attentivement le Seigneur, le Vivant à jamais dont la parole est puissante. Celle-ci nous aide à mieux comprendre le sens de notre engagement baptismal dans l’Eglise et du sacrement de Confirmation.

Baptême et confirmation pour quoi faire?

Sacrements, signes de vie

Quand un enfant vient au monde, ses parents lui donnent la nourriture nécessaire pour grandir convenablement. Il en est de même dans l’Eglise. Nous naissons par les sacrements de l’Eglise qui nous font grandir. Les sacrements d’initiation par lesquels nous devenons des chrétiens sont : le Baptême, la Confirmation, l’Eucharistie.

"Ils se faisaient baptiser". Ainsi se termine dans la Bible le récit de la Pentecôte: par le baptême. Nous n'entrons pas dans la communauté de Dieu sans un signe visible.

Par le baptême nous devenons des chrétiens, disciples du Christ, et par la confirmation l'Esprit Saint confirme en nous ce qu'il a commencé par le baptême. "Baptême et confirmation ne font qu'un". Poser la main sur quelqu'un au nom de Dieu, cela veut dire le placer sous l'action et dans l'orbite de Dieu. C'est par ce geste que les Apôtres donnent le Saint-Espprit aux chrétiens: "Pierre et Jean se mirent à leur imposer les mains et ils recevaient le Saint-Esprit" (Actes 8:17).

On pourrait se demander ce que veut dire recevoir l’Esprit-Saint à la confirmation. Ne l’avons-nous pas déjà par le baptême ? L’un ne contredit pas l’autre. Ce qui nous a été donné au baptême, la confirmation le renforce. Elle est pour le baptême la « touche finale de la Pentecôte ». A l’origine – et encore maintenant en Orient – on confirmait tout de suite après le baptême. Ainsi, au sortir du Jourdain , Jésus fut oint par l’Esprit-Saint, ainsi encore le Christ, aussitôt sorti de la mort, souffla l’Esprit sur ses apôtres ; de même, le rite plus spécialement purificateur du baptême terminé, on fête encore une fois, à part, la joie et la force du Saint-Esprit[1].

Etre chrétien, chrétienne

Guidés par la Parole

« Voici, je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui et je prendrai la cène avec lui et lui avec moi » (Apocalypse 3:20)

Etre chrétien, c’est savoir écouter, c’est savoir recevoir Jésus dans son cœur.

Mais qui est cette personne qui frappe à notre porte ?

« Je suis la lumière du monde. Celui qui vient à ma suite ne marchera pas dans les ténèbres ; il aura la lumière qui conduit à la vie » (Jean 8:12)

Etre chrétien, c’est accepter d’être disciple, c’est accueillir la lumière.

Et pourquoi devons-nous le suivre ?

« Je suis la vigne, vous êtes les sarments : celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là produira du fruit en abondance car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire » (Jean 15:5)

Etre chrétien c’est vivre avec le Christ, c’est porter du fruit d’amour.

Que nous demande-t-il concrètement aujourd’hui ?

« Vous êtes le sel de la terre… Vous êtes la lumière du monde… » (Matthieu 5:13,16)

Etre chrétien c’est être le sel de la terre, c’est être la lumière du monde.

Invité à se comporter en homme nouveau

« Maintenant donc, vous aussi, débarrassez-vous de tout cela : colère, irritation, méchanceté, injures, grossièreté sortie de vos lèvres. Plus de mensonge entre vous car vous vous êtes dépouillés du vieil homme avec ses pratiques, et vous avez revêtus l’homme nouveau… » (Colossiens 3:8-10)

Etre chrétien c’est être capable de se dépuiller du vieil homme , c’est se  vêtir de l’homme nouveau.

Vivre par l’Esprit (fruit de l’Esprit saint)

« Mais voici le fruit de l’Esprit : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi » (Galates 5:22-23)

Etre chrétien c'est se conduire selon l'Esprit, manifester le fruit de l'Esprit.

Chrétien, chrétienne authentique

Le chrétien authentique est la personne convertie, qui ne se contente pas uniquement de l’éducation inculquée, mais qui est capable de décision personnelle pour le Christ, qui sait faire le don personnel de soi au Christ. Selon Mülhen, en effet,

conformément au Nouveau Testament tu deviens chrétien d’une manière tout à fait décisive et en dernière analyse seulement par la conversion personnelle au Christ et par l’expérience de sa présence réelle dans la vie. C’est seulement ainsi que tu peux expérimenter réellement le plan que Dieu a sur toi et sur le monde, que tu peux mesurer une vie réellement sensée[2].

Dans cette optique l’expérience de Dieu se conçoit comme une connaissance en raison d’une rencontre personnelle, comme l’exprime si bien Job : “Je ne te connaissais que par ouï-dire, maintenant, mes yeux t’ont vu” (42, 5).

Somme toute, l’expérience de Dieu ou expérience spirituelle est liée aux verbes entendre et voir. On ajouterait même témoigner. C’est ce que nous lisons au début de la première lettre de saint Jean : “Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi, vous soyez en communion avec nous” (1 Jean 1:3).


Quelques-unes des questions posées parmi les jeunes


Notes:

[1] Une introduction à la foi catholique. Le nouveau catéchisme pour adultes réalisé sous la responsabilité des évêques des Pays-Bas, édition française sous la direction de Charles Ehlinger, Paris, Charles Ehlinger, 1968, page 332.

[2] MÜLHEN H., “Vous recevrez le don du Saint Esprit”. Le renouveau spirituel, ibid., p. 38.

Haut

© 2011 Ayaas.net: Religieux africain du troisième millénaire - Page web perso de jb musumbi, o.m.i. - Webmaster