Statuts

des Scolasticats consolidés de la Sous-Région Francophone d'Afrique et Madagascar

SOMMAIRE ................................................................................ Home
AMRegion
amregion

 

Sommaire

Préambules

Conformément au Numéro 155 du Directoire Administratif général Oblat, et dans le cadre de la collaboration entre les unités oblates de la Sous-région d’Afrique francophone, soucieux d’intensifier les rapports interrégionaux et le partage des ressources en vue d’un soutien plus efficace à la formation oblate à l’ère de la mondialisation et de la croissance démographique dans la région, Provinciaux et Supérieurs de Délégations de la sous-région adoptent officiellement la politique de la consolidation des maisons de formation.

Une nécessité

Comme sous-région, nous trouvons dans la consolidation de nos maisons de formation l’opportunité d’établir des maisons internationales, un instrument nécessaire pour la formation d’Oblats qui puissent «apprendre à aimer notre propre culture sans la rendre exclusive, à s’ouvrir aux autres cultures, langues [et visions du monde]» (EPM., n°34§5).

Le but premier de la formation oblate

Le but premier de la formation oblate est celui de : " faire grandir l'homme apostolique animé du charisme oblat, un homme qui, s'inspirant de l'exemple de Marie, vive son engagement envers Jésus Christ dans une fidélité toujours inventive et se mette totalement au service de l'Eglise et du Royaume" (C 46).

Objectifs de la consolidation

Poursuivre ce but « dans un monde qui devient de plus en plus international, même si les particularismes résistent toujours, le fait d'être une Congrégation internationale est une chance » (EPM, n° 33§1). D’où la pertinence de la consolidation.

Elle envisage de former les candidats conscients du caractère international de la Congrégation et participants à cette internationalité, de renforcer le sens de l’unité et de la coopération ainsi que le partage de ressources à l’intérieur de la sous-région.

Tournés vers l’avenir

Ce faisant, la sous-région invite toutes ses unités, en croissance rapide, «à regarder en face l’ensemble des conséquences de notre croissance» (EPM. 34) et à être ouvertes et disponibles pour la mission de toute la Congrégation, non seulement dans nos Unités oblates respectives, mais aussi partout dans le monde où les Oblats sont appelés à annoncer la Bonne Nouvelle. C’est une façon pour chaque Oblat de participer d’une certaine manière à la mission de tous les Oblats.

En accord avec le charisme oblat

Les maisons consolidées seront de véritables écoles de la spiritualité missionnaire et oblate. Ainsi, elles s’organisent autour des valeurs oblates fondamentales sur lesquelles repose la formation : la Personne du Christ, la Communauté apostolique, le zèle pour la mission de l’Eglise, les pauvres et la Vie consacrée. Ainsi, Jésus-Christ est le Formateur par excellence. C’est Lui qui appelle le jeune à son école.

Dispositions arrêtées

La Conférence sous-régionale francophone d’Afrique et Madagascar de janvier 2004 à Dakar (Sénégal) a adopté la politique de consolidation des maisons de formation et a décidé ce qui suit :

  • A compter d’octobre 2004, les scolastiques étudiants en philosophie de la sous-région habiteront le scolasticat Yves Plumey de Nkol-Bisson (Yaoundé).
  • Les scolastiques étudiants en théologie de la sous-région habiteront le scolasticat saint Eugène de Mazenod de Kintambo (Kinshasa) qui abrite l’Institut.
  • Dans l’entre-temps, les actuels étudiants en théologie du scolasticat de Maroua et les étudiants en philosophie de Kinshasa poursuivront jusqu’à terme le cheminement déjà commencé dans ces institutions.
  • A partir de 2005, les formateurs pour ces deux maisons de formation seront désignés par l’ensemble des Supérieurs Provinciaux et de Délégation de la sous-région.
  • Les équipes de formation composées entrent en fonction en octobre 2005.
  • La délégation de Madagascar, tout en gardant son scolasticat, s’engage à envoyer certains scolastiques dans les deux maisons consolidées.

Les présents Statuts, réglementant le fonctionnement des maisons de formation consolidées de la sous-région oblate d’Afrique francophone, visent à appliquer les objectifs et les résolutions concrètes de cette Conférence sous-régionale de Janvier 2004 à Dakar.

 

Sommaire

Chapitre I

Formation et études

Art.1 : Avec la consolidation des maisons de formation, la sous-région envisage «de former les candidats conscients du caractère international de la Congrégation, et participants à cette internationalité, et de renforcer le sens de l’unité et de la coopération» dans la construction du royaume de Dieu en ce monde.

Art.2 : Dans ce but, la sous-région établit deux maisons sous-régionales de formation : le scolasticat Yves Plumey de Nkol-Bisson (Yaoundé) pour les étudiants en philosophie et le scolasticat saint Eugène de Mazenod de Kinshasa (R.D. Congo) pour les étudiants en théologie.

Art.3 : Les scolastiques du philosophât Yves Plumey suivront les cours à l’Institut saint Joseph Mukasa de Yaoundé.

Art.4 : Les scolastiques du théologat saint Eugène de Mazenod de Kintambo-Kinshasa suivront les cours à l’Institut saint Eugène de Mazenod.
Art.5 : Les Frères Oblats en formation première, devant suivre leur formation à Kinshasa ou à Yaoundé, habiteront les maisons consolidées.

Régence et vacances

Art.6 : Chaque Supérieur Majeur veillera à ce que chaque jeune fasse une partie de sa formation première dans son unité.

Art.7 : Après les études de philosophie, les scolastiques rentrent dans leurs Provinces ou Délégations respectives pour un temps de congé et une année de régence avant de rejoindre l’Institut st Eugène de Mazenod de Kinshasa pour la théologie.

Art.8 : En principe, les scolastiques en théologie auront un temps de vacances dans leurs unités respectives tous les deux ans. Chaque unité décidera de sa mise en application pour ses scolastiques. Les vacances commencent au mois de juillet et se terminent tout de suite après le renouvellement des vœux, pour permettre aux profès d’arriver à temps pour la reprise de l’année communautaire. Ceux qui ne prennent pas de congés ou qui sont retenus pour la préparation des vœux perpétuels organiseront leur temps avec leurs Supérieurs locaux. Une partie de ce temps sera consacrée à la pastorale et à l’étude des langues.

 

Sommaire

Chapitre II

Les formateurs

Art.9 : La composition de l’équipe de formation des scolasticats Yves Plumey et st Eugène de Mazenod est de la compétence de la Conférence sous-régionale.

Art.10 : Les formateurs désignés pour les scolasticats Yves Plumey ou Eugène de Mazenod, après consultations appropriées par leurs Supérieurs respectifs, reçoivent leur nomination du Provincial du Cameroun ou du Congo en conseil.

Pour leur validité, ces nominations requièrent la confirmation du Supérieur général en Conseil (cf. R 66e). Les formateurs nommés dans ces maisons consolidées ne reçoivent pas une nouvelle obédience. Une convention particulière réglementera leur relation avec la province où ils travaillent.

Art. 11 : Les formateurs sont nommés pour un mandat de trois ans renouvelable mais ce mandat peut être interrompu par la conférence sous-régionale pour une raison juste et valable.

Art.12 : Les formateurs des maisons consolidées sont et doivent agir comme formateurs de la sous-région.

Art.13 : L’équipe de formation tant à Yves Plumey qu’à Saint Eugène de Mazenod sera constituée de :

  • un supérieur du scolasticat nommé pour un mandat de 3 ans renouvelable (cf. C 94) ;
  • deux conseillers et un trésorier nommés par le provincial local.
  • le provincial local veillera à ce qu’il y ait un père spirituel dans l’équipe de formation et il veillera également à ce qu’il y ait un frère.

Art.14 : Lorsque le Supérieur est absent ou légitimement empêché, il sera remplacé par celui qui aura été légitimement désigné comme son remplaçant (cf. R 83e). L’ensemble de l’équipe de formation remplit le rôle du conseil local du Supérieur (C. 95) et assiste celui-ci ‘‘dans l’animation de la vie et de la mission de la communauté’’ (R 95a).

Art.15 : Le trésorier de chaque maison consolidée, sous la direction du Supérieur et de son conseil :

15.1 : prépare le budget et les rapports financiers semestriels et les présente, par le biais du trésorier provincial et du comité des finances, aux Supérieurs Majeurs de la Conférence sous-régionale pour approbation (cf. R 154a) ;

15.2 : effectue les actes d’administration ordinaire après approbation du budget annuel par les Supérieurs Majeurs de la sous-région (cf. C 154).

Art.16 : Pour tout acte d’administration extraordinaire, non spécifié par l’art. 29, les actes qui dépassent les limites et les modes de l’administration ordinaire, le Supérieur du scolasticat avec le consentement de son conseil, sur proposition du trésorier local, en demandera l’autorisation, par écrit, aux Supérieurs Majeurs de la sous-région.

Art.17 : Chaque unité oblate de la sous-région ‘‘pourvoira à la préparation adéquate de son personnel de formation’’ (R 51a).

Art.18 : Les Provinciaux et Supérieurs de Délégation de la sous-région ou leurs délégués visiteront régulièrement les jeunes en formation.

Art.19 : Les maisons de formation consolidées peuvent recevoir dans leur sein des oblats résidents pour des raisons de ministère à condition qu’ils respectent et suivent le rythme de ces maisons.

 

Sommaire

Chapitre III

Compétences des Supérieurs Majeurs

Art.20 : Les Provinciaux du Cameroun et du Congo veilleront au bon fonctionnement des scolasticats Yves Plumey et Eugène de Mazenod et à ce que tous les oblats en formation première jouissent des conditions de formation adéquates. Les Provinciaux et Supérieurs de Délégation de la sous-région maintiendront les contacts nécessaires tant avec les formateurs qu’avec les Provinciaux du Cameroun et du Congo en vue des décisions qui s’imposent.

 

Sommaire

Chapitre IV

Admission aux vœux, aux ministères et aux ordres

Art.21 : Les Provinciaux et Supérieurs de Délégation de la sous-région délèguent au Provincial du Cameroun et au Provincial du Congo leur pouvoir d’admettre au renouvellement des vœux et aux ministères institués. Dans les autres cas, les supérieurs des maisons de formation présenteront les notes des candidats concernés à leurs Supérieurs respectifs, avec une copie réservée aux Provinciaux locaux. Les Supérieurs majeurs respectifs en conseil procéderont aux admissions et, le plus vite possible, ils informeront le Provincial du Cameroun ou du Congo et les formateurs concernés des décisions prises en Conseil.

Art.22 : Les Provinciaux et Supérieurs de Délégation feront parvenir au Supérieur du scolasticat, le dossier complet de chaque candidat admis au scolasticat.

Art.23 : Pour le renouvellement annuel des vœux, un double de la formule d’oblation doit parvenir aux archives et au secrétariat de l’Administration de l’unité oblate du Candidat. On procédera de la même manière pour l’attestation de l’appel aux ministères de lecteur et d’acolyte.

 

Sommaire

Chapitre V

Renvoi et démission

Art.24 : En cas de renvoi ou de démission d’un profès, conformément aux normes du Directoire Administratif de la Congrégation, le provincial local, pour toute décision, se concertera avec le Supérieur majeur du profès.

 

Sommaire

Chapitre VI

Accords financiers

Art. 25 : Après approbation du budget annuel ordinaire d’une maison consolidée par les Supérieurs majeurs de la sous-région, les trésoriers provinciaux du Cameroun et du Congo enverront à tous les membres de la conférence sous-régionale une copie du budget approuvé.

Art.26 : Les Provinces du Cameroun et du Congo s’engagent à l’entretien ordinaire des immeubles qui accueillent les scolastiques de la sous-région. Pour tous travaux extraordinaires d’entretien ou d’achat de matériel (véhicules, pompes, groupes électrogènes,…), il est demandé une consultation des Supérieurs majeurs pour approbation.

La maison de formation concernée par ces travaux ou achats de matériels enverra un devis clair : coût et utilisation du matériel. Les supérieurs majeurs s’entendront sur la répartition des coûts. Afin d’éviter que les travaux d’entretiens ordinaires deviennent extraordinaires, il est fortement recommandé qu’ils soient inclus et réalisés dans le budget ordinaire.

Art.27 : Les Provinces et Délégations de la sous-région s’engagent à couvrir les frais ordinaires et extraordinaires de fonctionnement des maisons consolidées selon le système proportionnel basé sur le nombre total des membres en formation.

Art.28 : Les formateurs auront deux mois de vacances tous les deux ans dans leur pays ou unité d’origine. Les frais de voyage et d’entretien des formateurs entrent dans le budget ordinaire de la maison de formation.

Art.29: Toutes les dépenses extraordinaires des scolastiques autorisées par le Supérieur du scolasticat (livres personnels, tous frais médicaux non remboursés pas l’assurance, voyages en dehors du pays, permis de conduire, visa, trousseau et les frais d’assurance-maladie) sont couvertes par l’unité concernée. Cependant le supérieur du scolasticat devra tenir compte des dispositions particulières de chaque Unité.

Art.30 : Les revenus des membres résidents et de l’équipe de formation (honoraires et toutes les autres recettes) appartiennent à la communauté du scolasticat.

Art.31 : Tous les 3 mois, les trésoriers provinciaux du Cameroun et du Congo présenteront aux Provinciaux et Supérieurs de Délégation et à leurs Trésoriers, le relevé des comptes concernant leurs membres en formation. Le remboursement se fera à tout moment par le biais de l’Économat général.

Art.32 : En cas de décès, la province ou la délégation qui décidera le rapatriement du Corps, prendra en charge les frais inhérents. Il serait souhaitable d’avoir des membres de la famille de l’Oblat défunt aux obsèques s’ils se font au scolasticat. Cependant les frais de voyage des parents sont à la charge d’origine du défunt.

 

Sommaire

Chapitre VII

Modification et validité

Art.33 : Tout changement de ces statuts devra être soumis pour approbation au Supérieur général en conseil.

Art.34 : Les présents statuts sont valables pour trois ans. Ils seront considérés comme automatiquement renouvelés pour une période semblable, à moins que six mois avant la date d’expiration, l’une ou l’autre des parties contractantes ne manifestent sa volonté de les résilier.

Signatures :

Le Provincial du Cameroun ____________________________________

Le Provincial du Congo _______________________________________

Le Supérieur de Madagascar ___________________________________

Le Supérieur du Sénégal ______________________________________


Les présents statuts, revus et modifiés, ont été adoptés par les Provinciaux et Supérieurs de Délégation de la sous-région oblate francophone lors de la conférence sous-régionale du 03 au 06 mars 2009 à Dakar pour 3 ans renouvelables à partir de la date de leur approbation par le Supérieur général en conseil (cf. R118a).

Fait à Dakar, le 6 mars 2009

 

Retour AMRégion